Portrait chinois dans l’Opinion: « Si j’étais un impôt ? L’ISF, par souci d’égalité »

par · 21 juillet 2014

lopinion

L’Opinion publie ce jour un portrait chinois de Jean-Christophe Cambadélis que vous pouvez retrouver ci-dessous ou en cliquant sur le lien ci-après: l’Opinion – Portrait chinois JCCambadélis

 

 
Si vous étiez un outil ?
Un râteau.
C’est nécessaire pour ramasser et rassembler les socialistes.

Si vous étiez votre pire ennemi ?
Moi-même.
Parce que je ne suis jamais totalement content de moi.

Si vous étiez un livre ?
Le dérèglement du monde d’Amin Maalouf.
Parce que ce livre est fécond lorsqu’il évoque le dérèglement du monde qui tient moins à une guerre de civilisation qu’à l’épuisement simultané des civilisations.

Si vous étiez une création ?
Le sacre du printemps par Maurice Béjart ou Pina Bausch.
Parce que je « vibre » devant cet hymne au printemps.

Si vous étiez ailleurs ?
Face à la mer, Thalassa !
Seuls la mer et le soleil me permettent la méditation.

Si vous étiez quelqu’un d’autre ?
Jacques Anquetil.
Il n’était pas le plus fort mais triomphait grâce à sa science de la course.

Si vous étiez le but de votre recherche ?
La société décente.
C’est celle qui se rapproche de l’idéal socialiste. A chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins.

Si vous étiez roi ou reine ?
Le vrai souverain : le Peuple.
Le peuple est le seul souverain, le reste n’est qu’anachronisme.

Si vous étiez une gourmandise ?
Une framboise.
Elle est à la fois délicate, ferme et acidulée.

Si vous étiez un impôt ?
L’impôt sur la fortune.
Par soucis d’égalité.