Lettre à Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies

par · 30 juillet 2014

onu

 

Jean-Christophe Cambadélis a adressé lundi 28 juillet dernier  un courrier au secrétaire général de l’ONU concernant la situation des chrétiens d’Orient notamment en Irak.

Vous pouvez retrouver cette lettre ci-dessous ou en cliquant sur le lien ci-après: Courrier JCC adressé à M. Ban Ki Moon 28 juillet 2014

 

Monsieur le Secrétaire général,

 

Je vous écris à propos du sort des chrétiens d’Irak.

Cela fait plusieurs années qu’au Moyen Orient, les minorités chrétiennes sont victimes des soubresauts de ces pays qui affrontent des révolutions ou des guerres civiles. Hier en Egypte, au Soudan, voire en Syrie et maintenant en Irak avec les massacres qui se sont produits à Mossoul.

En réalité, ce sont tous les citoyens d’Irak et des régions environnantes qui sont menacés par les groupes terroristes se réclamant d’un extrémisme islamiste. Ces derniers se livrent à la destruction de tout un patrimoine, comme les Taliban l’ont fait il y a quelques années en Afghanistan.

Je crois qu’il est du devoir des Nations unies de venir au secours des minorités quand elles sont menacées. N’est-ce pas dans ses missions historiques ? Il est du devoir de ce qu’on appelle la Communauté internationale d’agir et de faire pression avec les moyens nombreux dont elle dispose pour protéger ces minorités ethniques, religieuses ou culturelles comme elle doit le faire vis-à-vis des populations civiles dans les zones de guerre.

C’est la raison pour laquelle, je fais appel à vous pour que des mesures d’urgence soient prises à l’initiative des Nations unies en faveur des minorités de ces pays. Il y a urgence car la barbarie d’un autre âge frappe ces populations au prétexte qu’elles n’ont ni le même Dieu ni la même religion.

Laïque, le Parti socialiste ne saurait se désintéresser des populations persécutées pour leurs croyances. Nous formons le vœu que les Nations Unies se saisissent de ce drame.

Recevez, Monsieur le Secrétaire général, l’expression de mes sentiments les meilleurs,

 

Jean-Christophe CAMBADÉLIS