Déclaration de Jean-Christophe Cambadelis, Premier secrétaire du Parti socialiste, en réponse à Alain Juppé, François Fillon et Jean Pierre Raffarin, s’adressant au chef de l’Etat Francois Hollande

par · 13 août 2014

Les trois anciens premiers ministres de droite ont cru bon de s’adresser au chef de l’Etat sur la situation irakienne.

Nous n’avions pas entendu une telle sollicitude des trois ex premiers ministres vis-à-vis des prises de positions du Président sur la Syrie. On se demande pourquoi.

L’UMP ne s’était pas associée à ma démarche en direction du Secrétaire Général des Nations Unies le 30 juillet alors qu’il y avait urgence.

La question n’est pas de sauver l’honneur de la France dans ce conflit. Mais de sauver des vies dans une guerre civile épouvantable qui s’étend.

Hier les mêmes n’avaient pas de mots assez durs sur la France intervenant au Mali sans l’Europe. Et là où la France est déjà engagée seule sur plusieurs théâtres d’intervention, elle cherche aux Nations Unies ou à Bruxelles à entrainer la communauté internationale.

Nos trois lanciers de l’Irak plaident pour l’honneur de la France.
Il eu été plus utile de soutenir l’action de la France dans les instances internationales, et son soutien logistique au gouvernement régional kurde de M. Barzani ainsi que l’instauration d’un gouvernement stable en Irak.