AFP: Cambadélis accuse les « réseaux de Sarkozy » de miser sur une « crise de régime »

par · 5 septembre 2014

Logo AFP

 

PARIS, 5 septembre 2014 (AFP) – Le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a accusé vendredi les « réseaux et les amis » de Nicolas Sarkozy de miser sur une « crise de régime » pour faire de l’ancien président un « recours ».

« La question de la dissolution (de l’Assemblée nationale, ndlr), voire de la démission (de François Hollande) ne se pose pas. Parce que, malgré la tempête, le président de la République tient bon », a déclaré le responsable socialiste dans un entretien accordé à l’AFP.

« A quoi joue-t-on dans le moment présent, vu les crises des formations politiques républicaines? » s’est exaspéré Jean-Christophe Cambadélis.

De tels scénarios reviendraient à « propulser Marine Le Pen à l’Elysée », a-t-il ajouté.

« Enfin, il ne faut pas être naïfs. Derrière tout cela, il y a la campagne des réseaux et des amis de Nicolas Sarkozy qui jouent la crise de régime pour pouvoir faire de Nicolas Sarkozy le recours au moment où celui-ci se présentera », a estimé le premier secrétaire.

Plusieurs personnalités de droite ont évoqué ces derniers jours, à la suite des bouleversements politiques récents, l’éventualité d’une démission de François Hollande, s’il y avait dissolution.

Hervé Mariton, candidat à la présidence de l’UMP, et Guillaume Peltier, un des chefs de file du très sarkozyste courant « Droite forte », ont estimé ainsi mardi qu’en cas de dissolution de l’Assemblée, il faudrait « tout faire » pour pousser François Hollande à la démission.