AFP: Nantes: Cambadélis (PS) opposé « à la violence d’où qu’elle vienne »

par · 1 novembre 2014

PARIS, 1 novembre 2014 (AFP) – Jean-Christophe Cambadélis a condamné les violences commises lors de manifestations samedi à Nantes, affirmant que « le Parti socialiste s’oppose à la violence d’où qu’elle vienne ».

Dans un communiqué, le premier secrétaire du Parti Socialiste affirme que la violence « n’a jamais réglé aucun problème. Bien au contraire elle a éloigné les solutions ».

« Les actions de solidarité face à un acte que tout le monde a déploré et regretté, ne peuvent se transformer en réactions violentes au risque d’un engrenage dont notre pays n’a pas besoin », dit-il.

La manifestation contre les « violences policières » organisée samedi à Nantes à la mémoire de Rémi Fraisse a dégénéré, se soldant par au moins 5 blessés chez les manifestants, dont un a eu le nez gravement fracturé, et trois parmi les policiers, l’un touché par une bouteille d’acide.

catégorie Actualité

Les commentaires1 Commentaire

  1. Nicolas 33 dit :

    Bonjour,

    Oui, d’où qu’elle vienne la violence ne peut ni être justifiée ni légitimée.
    Il faut le rappeler comme cela a été fait par le Président, le Premier Ministre, le Ministre de l’intérieur et vous. Aussi tragique que soit la mort de Rémi Fraisse, il faudra cependant faire la part des choses. La justice est saisie pour apporter les réponses aux responsabilités des uns et des autres dans ce drame. Elle doit le faire rapidement et sereinement. Mais il faut aussi que l’autorité de l’Etat soit respectée et appliquée. J’estime que la construction du barrage de Sivens, dont la mise en œuvre a été décidée de manière démocratique, doit aller à son terme.
    Il n’y a pas d’autre choix.