91 responsables fédéraux répondent à l’appel à l’unité des socialistes

par · 4 novembre 2014

La quasi-totalité des premiers fédéraux, responsables départementaux du Parti socialiste, ont souhaité s’associer à mon appel à l’unité, prononcé lors d’une intervention solennelle au siège du Parti socialiste.

Dans ce texte, j’avais appelé à « balayer les querelles subalternes et les combats secondaires de personnes », pour faire triompher l’unité des socialistes.

Cet appel a été relayé par de nombreux responsables et militants du Parti socialiste. Outre les 91 premiers fédéraux, 250 parlementaires socialistes ont déjà aussi souhaité en être signataires.

Les commentaires3 Commentaires

  1. werner christian dit :

    Il est temps de comprendre que tous les socialistes se doivent de soutenir celui qui avec courage et pugnacité fait le maximum pour notre France dans l’état dans lequel les différents dirigeants de droite lui ont laissé.
    Unis demain peut être serons nous battus mais le peuple nous reconnaîtra le courage d’avoir tenté le maximum et celui d’assumer entièrement nos choix

  2. Nicolas 33 dit :

    Bonjour,

    Comment ne pas être pour l’unité ? Je suis ravi que votre appel ait des échos.
    Certes il n’est jamais trop tardpour bien faire, mais malheureusement, je pense que le mal est fait. Dans l’opinion publique et chez tous ceux qui ont voté F. Hollande, l’incomprehension et les doutes sont bien installés. Comment donner du sens et de la visibilité aux français car Il y a autant d’avis et de postures chez les parlementaires que de courants au PS ?
    Je trouve tout à fait légitime et sain qu’il y ait des échanges et que les idées soient confrontées, mais cela doit être fait et arbitré en amont. Ce n’est pas admissible de voir s’exprimer au sein du gouvernement ou du Parlement des divergences et même des oppositions. Quelle image, quel tableau !
    La problématique vient que le PS, n’a pas su profiter des 10 années passées dans l’opposition pour construire et se mettre d’accord sur un projet collectif et commun, pour être prêt à succéder à une droite au pouvoir depuis 15 années. Aujourd’hui nous en payons la note. Il reste encore 30 mois pour nous ressaisir et redonner de l’espoir, et cela démarre ce soir devant notre télévision…….

  3. El gares dit :

    Très bien l’unité , mais il faut aussi concrétiser le socialisme.