L’invité de Caroline Roux dans « Les 4 Vérités » sur France 2

par · 28 novembre 2016

les 4 verites 28112016

Jean-Christophe Cambadélis était l’invité ce lundi 28 novembre de Caroline Roux dans l’émission « Les 4 Vérités » sur France 2.

 

Retrouvez ci-dessous ses principales déclarations ainsi que la vidéo de l’interview:

 

Primaire de la droite

François Fillon est le candidat de la droite des gens aisés. Son projet est ultra-libéral.
Tout le monde va comprendre ce qu’est vraiment cette Droite. On a le ‘qui’, maintenant on va voir le ‘quoi’.
Le libéralisme ne passera pas en France

Je crois que la primaire de droite rebat les cartes: la droite très à droite bloque l’extrême droite. Mais rend nécessaire la présence de la Gauche. (…) Je ne rassure pas mais je combats. Il ne faut absolument pas laisser passer le projet de la droite.

Question de Caroline Roux: « Vous voulez faire naître l’antifillonisme, après l’antisarkozysme? »: « Oui ».

Primaire de la Belle alliance populaire

Je suis pour la primaire de toute la gauche, mais pas nécessairement de tout l’exécutif.
Il faut que l’ensemble des forces de gauche arrête de se diviser. Ça suffit la rage de fragmentation !

Il n’est pas anormal que les socialistes, le président de la République comme le Premier ministre, s’interrogent sur la meilleure équation pour pouvoir gagner la présidentielle. Mais ça ne peut pas être au prix d’une crise dans l’exécutif. Discussion oui, crise non.

Je vous fais le pari que nous finirons avec un seul candidat de la gauche.

Manuel Valls dans son interview au JDD a indiqué 2 choses: la première le respect de l’Etat. La seconde: que la gauche de gouvernement soit en capacité de concourir à la présidentielle.

Il n’y aura pas de crise de l’exécutif. Je rappelle que nous sommes en état de guerre

Candidature de François Hollande ? C’est au Président de se prononcer. Et c’est à partir du moment où il se sera prononcé que l’on pourra s’organiser, soit avec lui, soit avec un ou une autre candidate.

Je n’ai pas vu dans la majorité du Parti socialiste, ni entre le Président et le Premier Ministre de désaccord politique.

Mon choix à moi c’est l’unité. Il faut d’abord rassembler l’ensemble de la majorité puis la gauche écologiste et sociale puis toute la gauche.

Le seul moyen pour la gauche de s’en sortir c’est la primaire. C’est un appel à l’électorat de gauche: « Vous seuls pouvez qualifier la gauche au 2e tour de la Présidentielle »

J’avais rêvé que la primaire soit plus unitaire que cela. Je constate une rage de la fragmentation. Il faut donc une primaire massive pour surmonter cet état !