Vous êtes dans: Coup de coeur/Coup de gueule

26 Avr

Commentaires fermés sur Et de 4 !

Et de 4 !

par

TEddy riner

Teddy Riner a une nouvelle fois démontré tout le talent et la pugnacité dont il sait faire preuve lors des championnats d’Europe de judo ce samedi à Montpellier.

Malgré une blessure qui l’a tenu éloigné des tatamis pendant 8 mois, Teddy Riner a remporté cet après-midi sa 4e médaille d’or, conservant son titre de champion d’Europe dans la catégorie des plus de 100 kilos.

Bravo Champion !

 

 

26 Fév

Commentaires fermés sur Claude Goasguen rejoue 1968

Claude Goasguen rejoue 1968

par

SEANCE DES QUESTIONS AU GOUVERNEMENT A L'ASSEMBLEE NATIONALE.Quand il ne trouve pas que les jeunes beurs sont des drogués et que c’est la raison pour laquelle on ne peut leur enseigner la Shoah, le député maire du 16earrondissement de Paris dénonce les anciens militants trotskistes du PS. Voilà un aveu étonnant pour quelqu’un qui nie d’avoir été d’extrême droite !

Puisque Manuel Valls, Marylise Lebranchu et Jean-Christophe Cambadélis étaient trotskistes, il serait excusé d’avoir été d’extrême droite ? Car enfin la Corpo de droit à Assas en 1968 ce n’était pas une assemblée de démocrates chrétiens !

On pourrait expliquer en détail comment Claude Goasguen en était devenu le président. Je l’évoque dans mon livre La France blafarde[1]. Mais ce n’est pas le sujet.

Faire d’un incident de séance une crise parlementaire en dit long sur le désarroi de l’UMP. Claude Goasguen qui n’est pas né de la dernière pluie, lui qui est d’habitude impavide à ce genre de propos, le député de Paris a sauté là sur l’occasion. En difficulté sur les propos étonnants qu’il a prononcés, en procès avec la plupart des associations jugeant ses propos insultants pour les jeunes musulmans.

Il a pris l’UMP en otage pour se protéger. Le fait que Claude Goasguen rejoue 1968 n’est pas un problème en soit. Le fait qu’en mauvaise posture il cherche protection est confondant.

Mais le fait que l’UMP se laisse emporter dans cette pantalonnade, exprime que la stratégie de l’opposition frontale pour contenir le front, concourt à abaisser le débat politique pour le plus grand profit du Front national.

 


[1] La France blafarde, Jean-Christophe Cambadélis, Eric Osmond, éd. Plon, 1998

15 Fév

4 Comments

Arrêtons le massacre !

par

drapeaubbrflotantLa France s’est engagée dans une spirale dangereuse. Une opposition déchainée, une presse acharnée, un pays passablement énervé.

Notre débat national tourne au massacre à la tronçonneuse pour Jean-Marc Ayrault.

La détestation de la droite pour le pouvoir de la gauche accède à des niveaux jamais atteints. Le jeu de démolition de la presse c’est du jamais vu. Au sein même de la gauche le tir à vue est devenu un « must ». Tout est à ce point systématique que le débat est inaudible.

Dès 18h s’abat sur le paysage audiovisuel un déluge de critiques ou de préjugés. Et pour alimenter ce climat délétère, chacun y va de son irresponsabilité, dans l’espoir un peu vain de devenir « reine » de la minute médias.

Un véritable concours de méchanceté, d’approximations, critiques ou de colères feintent envahit la France. On ne peut pas continuer comme cela. L’overdose guette et les Français vont tirer le rideau.

Mais au-delà, la France a besoin d’un débat serein et argumenté sur son avenir. Et non d’un chapelet d’anathèmes plus ou moins argumentés. Le gouvernement Ayrault est sûrement critiquable, mais pas à ce point. On finira par trouver ce qu’on cherche : Le crash.

Pas sûr que ceux qui le souhaitent se trouvent récompensés à la sortie. La désescalade devient une urgence. Car au bout tout deviendra ingérable !

05 Fév

4 Comments

Quel bordel !

par

photo jour de colère 3En France on défile contre une loi pour ce qu’elle n’est pas. Et le gouvernement la retire non pour ce qu’elle contient mais pour les amendements qu’elle pourrait induire… C’est Shadok Time !

Mieux ! La droite qui n’a pas participé à la manifestation de dimanche, voire a estimé qu’elle n’était pas utile alors que le texte mariage pour tous avait été voté (Christian Jacob)… L’UMP s’applaudit d’avoir gagné.

La gauche qui savait que la PMA et la GPA n’étaient pas dans le texte, s’offusque du retrait du texte. Mais ne trouvait rien à redire que le dit texte ne comporte ni la PMA ni la GPA.

Les mêmes qui à droite, à gauche, s’insurgeaient de la ligne « sociétale » au détriment du social, s’apprêtaient subrepticement à déposer des amendements rallumant le feu et se préparaient joyeux à un bras de fer avec le gouvernement et à une belle division à 6 semaines des élections municipales.

Mais il y a encore mieux, la gauche suffoque de voir ce débat symbolique se dérober mais se sent incapable d’organiser une manifestation unitaire contre les manifestations pré-fascisantes du 26 janvier et réactionnaires du 1er février.

Dans le même temps, le débat sur le pacte de responsabilité patine. Le Medef estime que l’exonération est son dû et toute demande de contrepartie est incongrue. Les syndicats, même la CFDT, s’agacent et dans ces conditions ne voient pas ce qu’ils iraient faire dans cette galère. Pendant que les ministres sont pris de vertige lorsqu’ils envisagent les coupes budgétaires.

Et pour couronner le tout, Madame Angela Merkel a bien l’intention de ne pas aller au-delà des concessions qu’elle a du faire au SPD sur la relance interne et le regrette déjà.

Tout cela va mal finir ! Un peu de sens des responsabilités ne serait pas superflu.

04 Fév

1 Comment

Le délire !

par

SEANCE DES QUESTIONS AU GOUVERNEMENT A L'ASSEMBLEE NATIONALE.Personne ne peut dire ce qu’il y a dans la loi sur la famille. Mais tout le monde sait qu’elle ne comporte par la PMA et la GPA.  Cette réforme prévue en avril est reportée.  Et c’est une capitulation gouvernementale. Pourquoi ? Parce-que le gouvernement recule sur la PMA.

Wouah une loi sans la PMA repoussée est un recul sur la PMA. Bonjour la prise de tête !

Imaginez le niveau du débat français : la droite catholique appelle à manifester contre la PMA et la GPA qui ne sont pas dans un texte qui, repoussé, devient soit une victoire sur la PMA et la GPA, soit une capitulation sur la GPA et la PMA.

A part cela la société française va parfaitement bien. Si on veut arrêter le délire !  Ce n’est pas le sujet, ce n’est pas le moment!

Il n’y a pas une reculade puisque la PMA n’était pas dans le texte et que le gouvernement s’y opposait. Ce n’est pas une manœuvre puisque le texte sans la PMA préexistait à la manifestation anti-PMA.

Bref, cette grossesse nerveuse est une polémique qui ne le mérite pas. Ce n’est pas la priorité…

06 Déc

2 Comments

L’humanité est en deuil !

par

MandelaNelson Mandela est mort. L’homme symbole!
Ce Gandhi africain s’est éteint après une vie consacrée à la liberté, à l’émancipation de l’humanité des chaines du racisme de l’apartheid.

Il a fait faire un pas à l’humanité en fondant la nation arc-en-ciel, l’égalité entre blancs et noirs. Il le fit sans violence, sans revanche avec  détermination et foi dans une  humanité réconciliée avec elle-même.

Il fit tomber ce mur invisible qui sépare les hommes comme d’autres murs séparaient des peuples en Europe.

La vie de Mandela fut dédiée à l’égalité. Et en ce sens l’humanité est en deuil.

19 Nov

Commentaires fermés sur La France sauvée par Mamadou et Karim !

La France sauvée par Mamadou et Karim !

par

drapeaubbrflotantRegardez les tous les racistes, xénophobes de tous poils exulter ! La France au Brésil, c’est l’exploit ! Enfin ils ont mouillé, honoré notre maillot tricolore.  Ce qui était réputé impossible a été réalisé par Mamadou et Karim. Dans le climat actuel c’est pour le moins amusant !

18 Nov

2 Comments

Pourquoi tant d’impopularités ?

par

SEANCE DES QUESTIONS AU GOUVERNEMENT A L'ASSEMBLEE NATIONALE.

Ce n’est pas la première fois sous la 5ème République que le Président est impopulaire. De Gaulle, Giscard d’Estaing le furent, ou dans les mêmes eaux sondagières que François Hollande,  François Mitterrand avec Edith Cresson et Jacques Chirac avec Alain Juppé. Alors pourquoi en sommes-nous arrivés là ?

D’abord une triple sous-estimation : la facture Sarkozy, le caractère illégitime de la gauche au pouvoir pour une partie de la droite et de l’extrême droite et la difficulté dans une Europe à majorité de droite de la réorienter. Si sur Nicolas Sarkozy tout a été dit, rien ne s’est vraiment imprimé. C’est comme si la gauche n’avait qu’à faire sans entrave ni contrainte. Les déficits colossaux laissés par près de 20 ans de droite sont passés au second plan tant l’envie de virer Nicolas Sarkozy était grande. Redistribuer dans ces conditions comme en 1936 ou 1981 nous précipitait sur le mur de l’argent. Quant à reformer à gauche comme avec Lionel Jospin cela passait par assainir.

Et puis cette alternance ne va pas de soi. Un bloc réactionnaire refuse toujours la gauche. Elle est jugée illégitime dans une France qui reste électoralement à droite. Et la haine de ce bloc a trouvé dans le mariage pour tous, le refus de la xénophobie et l’anti impôt, la vérification de ce ressentiment.

Reste la réorientation européenne nécessairement longue vue de la majorité de gouvernement de droite. Il faut ajouter l’absence d’opposition empêtrée dans ses crises de leadership, stratégiques et ses lâchetés, ce qui biaise le débat politique. Il s’en suit une série de polémiques hors-sol où on ne conteste pas le fond mais la forme. Car sur le fond le contre programme de la droite est inapplicable dans la France actuelle, tellement il est violent. Même Nicolas Sarkozy s’en est gaussé en privé. Celui de l’extrême-droite rayerait la France de la carte des nations qui comptent, et provoquerait une guerre civile autour de l’immigration. Quand à celui de l’extrême gauche, les Français, élections après élections, ne semble pas enclin à l’adouber.

Mais il faut aller plus loin. Il y a indubitablement une difficulté de lisibilité de l’action du pouvoir. Lorsqu’on voit comment le succès européen de François Hollande sur l’emploi des jeunes a été zappé, on se dit qu’il y a un souci.

L’information comme marchandise, son côté spectacle, sa posture interpellante et haletante, sa volonté de tout déconstruire, bouscule l’art d’exécution du politique. Mais il y a le cœur du problème. Il existe au-delà de la crise, une crise dans la crise: celle de la représentation.

L’effet 3 D, la désidéologisation, la dépolitisation et la désoccidentalisation provoquent un climat dépressif sans repères et sans temps mort. Ceci frappe tout le champ politique, mis à part le Front National qui campe sur une France d’hier, rêvant à celle d’avant hier. S’il faut faire de la politique, nommer les difficultés, donner du sens aux effort en ralentissant le pas, il faudrait surtout un effort de refondation idéologique et politique de tout l’espace public. Sinon on s’agite en tous sens, préconisant des solutions techniques qui ne règlent rien et hystérisent un paysage médiatico-politique passablement éméché.

13 Nov

2 Comments

Délirant !

par

hollande merkel 1Le Président de la République obtient que 23 pays adoubent sa politique européenne sur l’emploi des jeunes dans un sommet à Paris et cela ne fait même pas une ligne.

On évoque le manque d’autorité. Tous les leaders européens viennent sur sa position. On raille la réorientation, c’est la première décision de redistribution européenne depuis le début de la crise. On pointe l’isolement de la France, tout le monde est présent. Et ce fut l’événement le moins médiatisé de l’année.

Alors que ceci s’accompagne d’une mise en garde de l’Allemagne par la Commission pour excédents excessifs, il y a quelques jours pour une recommandation budgétaire de Bruxelles. On a éditorialisé à n’en plus finir. Certes la communication ne fut pas – c’est un euphémisme – excessive. Mais de là à réduire cette avancée à un non événement, c’est proprement délirant de mauvaise foi médiatique.

11 Nov

7 Comments

L’insulte faite aux morts !

par

champs elyséesSans être un militariste à tout crin, siffler et huer une sonnerie aux morts de 1914 et de toutes les guerres est choquant.

Ce qui s’est passé ce 11 novembre sur les Champs-Elysées ne passe pas. Le droit de contester une politique est libre en France. Mais les formes pour l’exprimer en disent long sur le niveau d’acculturation des auteurs.

Il est temps pour le coup de siffler la fin de la récréation. Il faut dire haut et fort que l’on n’accepte pas.

Les jeunes lycéens en 1940 bravaient l’occupant. Ici on ne brave rien du tout. On insulte leur mémoire. Voilà encore une occasion pour la gauche de dire ça suffit !