Vous êtes dans: Expressions

18 fév

Commentaires fermés

L’invité politique de Tirs Croisés sur i>Télé

par

JCC itele 18022014Jean-Christophe Cambadélis était l’invité de Laurence Ferrari dans Tirs Croisés sur i>Télé.

Vous pouvez retrouver la vidéo ci-dessous:

16 fév

Commentaires fermés

Syrie : négociations dans l’impasse, la faute à Bachar al Assad

par

guerre syrie 15022014Le second cycle de discussions entre l’opposition et le gouvernement syriens – qui aurait dû déboucher sur une solution politique impliquant la mise en place d’un gouvernement de transition doté des pleins pouvoirs – s’est achevé hier avec un constat d’impasse, de l’aveu même du médiateur de l’ONU, Lakhdar Brahimi.

Le Parti socialiste dénonce vigoureusement l’attitude délétère de la délégation du gouvernement syrien venue à Genève pour n’y appliquer que la politique de pourrissement voulue par Bachar al Assad. Même la Russie se rend compte de l’impasse vers laquelle son allié mène la Syrie et la communauté internationale.

Le Parti socialiste ne se satisfait pas de la légère percée humanitaire réalisée à l’occasion de l’évacuation de civils de Homs. Elle ne fait pas illusion, et l’autorisation accordée à cette opération par les autorités syriennes restent largement disproportionnée par rapport aux besoins et aux drames quotidiens du peuple syrien.

16 fév

Commentaires fermés

Liban : formation d’un gouvernement rassembleur

par

syrie-refugies-liban_4676508Le Premier ministre libanais, Tammam Salam, a annoncé hier la formation d’un gouvernement rassemblant les principales parties rivales du Liban.

Le Parti socialiste se félicite que des compromis aient pu être réalisés pour parvenir à former un tel gouvernement, alors que le Liban traverse une situation des plus tendues. L’afflux massif de réfugiés syriens et la recrudescence d’attentats font en effet peser des risques lourds sur une économie en plein marasme et sur la stabilité du Liban.

Le Parti socialiste souhaite que ce nouveau gouvernement puisse œuvrer à écarter les dangers d’une guerre civile et contribuer ainsi à la paix dans la région.

15 fév

4 Comments

Arrêtons le massacre !

par

drapeaubbrflotantLa France s’est engagée dans une spirale dangereuse. Une opposition déchainée, une presse acharnée, un pays passablement énervé.

Notre débat national tourne au massacre à la tronçonneuse pour Jean-Marc Ayrault.

La détestation de la droite pour le pouvoir de la gauche accède à des niveaux jamais atteints. Le jeu de démolition de la presse c’est du jamais vu. Au sein même de la gauche le tir à vue est devenu un « must ». Tout est à ce point systématique que le débat est inaudible.

Dès 18h s’abat sur le paysage audiovisuel un déluge de critiques ou de préjugés. Et pour alimenter ce climat délétère, chacun y va de son irresponsabilité, dans l’espoir un peu vain de devenir « reine » de la minute médias.

Un véritable concours de méchanceté, d’approximations, critiques ou de colères feintent envahit la France. On ne peut pas continuer comme cela. L’overdose guette et les Français vont tirer le rideau.

Mais au-delà, la France a besoin d’un débat serein et argumenté sur son avenir. Et non d’un chapelet d’anathèmes plus ou moins argumentés. Le gouvernement Ayrault est sûrement critiquable, mais pas à ce point. On finira par trouver ce qu’on cherche : Le crash.

Pas sûr que ceux qui le souhaitent se trouvent récompensés à la sortie. La désescalade devient une urgence. Car au bout tout deviendra ingérable !

13 fév

Commentaires fermés

West Side Story

par

photo hollande obama 4Les Etats-Unis ont maintenant leur histoire à l’ouest dans le pacifique vers l’Asie.

C’est un « au revoir » empreint de nostalgie pour le vieux monde qu’ils ont fêté lors de la visite officielle de la France.

Dans cette quête de l’ouest, l’Amérique a besoin d’assurer ses arrières. Et dans ce rôle la Grande Bretagne n’est plus totalement fiable depuis la dérobade syrienne. L’administration américaine ne pense pas que cela est conjoncturel. Le peuple anglais depuis le mensonge irakien est durablement échaudé. L’Allemagne est une puissance commerciale, mais se refuse à enfiler le costume de la puissance échaudée, elle par la barbarie qu’elle avait enfanté en s’y essayant. Reste la France, seule puissance nucléaire capable de projeter des troupes.

Elle est intervenue en Libye ou en Côte d’Ivoire. Elle a réussi au Mali. Elle n’a pas tremblé en Centrafrique. Elle a accompagné la voie tunisienne dans les révolutions. Elle est au mieux avec le Maroc. Elle a « rentabilisé » ses relations en Algérie. Elle peut parler aux israéliens tout en étant l’ami des palestiniens. Elle est légitime à défendre le Liban. Et pouvait frapper en Syrie, après avoir soutenu l’opposition et condamné le régime. Elle est au mieux avec les monarchies du Golfe. Elle n’a pas de contentieux avec les sunnites, et entretient des relations anciennes et complexes avec les chiites ou l’Iran. Elle défendit les kurdes qui ne l’ont pas oublié. Et elle a su utiliser les faiblesses internes turques, pour encourager la réunification chypriote et le soutien au Liban sans se couper des arméniens.

Elle va là où elle peut devenir LA force de sécurité avec l’Europe en méditerranée. D’autant que l’Allemagne ne peut laisser la France jouer seule. Elle qui a besoin de la France dans sa nouvelle politique vis-à-vis de la Russie.

Voilà qui nécessitait que Barack Obama souligne l’entente. Lui qui prenant acte de la fin de l’hyper puissance, veut une politique étrangère modeste, faite de coalitions se substituant à son action directe. Mais il n’y a pas que cela.

Le pacte de libre échange transatlantique est pour lui une nécessité stratégique dans la bataille des normes, qui oppose le monde occidental aux émergents et leurs milliards d’individus. Et il n’a pas échappé à Barack Obama que le Président chinois  Xi Jinping va visiter d’ici peu l’Europe.

La Chine sait que l’Allemagne est la puissance commerciale mais que l’Europe c’est aussi la puissance politique de la France. Pour les chinois l’un ne va pas sans l’autre. Et c’est la raison pour laquelle l’empire du milieu rachète beaucoup de dettes françaises. Pour la Chine qui sent le souffle de l’oncle Sam sur sa nuque avec les tensions japonaises, l’Europe devient un enjeu majeur.

Nous voilà donc au centre d’un enjeu stratégique mondial. Cela nécessiterait quelques réflexions pour l’avenir de notre propre continent. Mais qui s’en inquiète ?

A l’époque où il est tellement plus important de connaitre qui a dîné à la gauche de Barack Obama en absence de la première dame !

12 fév

Commentaires fermés

Réponse au Parisien

par

arrdt_1912La cité Chaumont dans le 19e est aujourd’hui au cœur d’un imbroglio juridique qui touche de nombreuses voies parisiennes.

En effet, cette voie privée qui relie le boulevard de la Villette à l’avenue Simon Bolivar ne cesse de se dégrader depuis des décennies : chaussée défoncée, déversement d’égouts, inondations etc. Tout autant de difficultés que doivent surmonter au quotidien les riverains du quartier.

Le statut juridique « voie privée » de la cité Chaumont empêche les autorités publiques d’y intervenir. Ainsi il appartient aux riverains du secteur d’entretenir et de mener les travaux de voirie nécessaires, ce qui, au regard des sommes astronomiques que ces travaux représentent, est tout bonnement impossible.

C’est pourquoi François Dagnaud, Maire du 19e a demandé dans un premier temps la requalification de cette voie en « VPO » (voie privée ouverte) afin que les services de la Ville puisse intervenir plus facilement.

Or, pour ce faire, il est impératif que l’ensemble des copropriétaires qui bordent cette voie acceptent la requalification ce qui semble poser problème à l’heure actuelle. Une réunion de travail aura lieu la semaine prochaine, j’espère que les ayants droits verront tout l’intérêt de cette requalification.

Deuxième difficulté, le rassemblement de tous les fonds nécessaires pour engager les travaux de voirie dans un contexte économique difficile. C’est pourquoi les services municipaux ont saisi les services de l’Etat pour rechercher la possibilité à titre exceptionnel de réaliser des travaux d’office. Je ne manquerai pas d’ailleurs d’appuyer cette demande auprès des services concernés.

Enfin je ne peux que soutenir le vœu déposé par François Dagnaud et Roger Madec en juin 2012 devant le Conseil de Paris relatif au statut particulier des voies privées ouvertes et demandant leur classement dans le domaine public ou la mise en place de solutions intermédiaires permettant de stopper la dégradation continue de ces voies privées.

Je formule le vœu que ce sujet soit également l’une des priorités de la future équipe municipale.

 

11 fév

1 Comment

Le match retour Hollande/Sarkozy commence

par

-Le jour où Barack Obama met les petits plats dans les grands pour choyer la France, Nicolas Sarkozy cajole NKM à Paris.

Au-delà des anecdotes, c’est bien la volonté de Nicolas Sarkozy d’être sur la photo qui a son importance.

L’ex Président voulait tout à la fois éclipser François Fillon qui s’est exprimé le matin même, et se rappeler aux bons souvenirs des français au moment où ces derniers n’auront d’yeux que pour le Président des français traité avec tous les honneurs dus à la France, propulsée force de sécurité dans la Méditerranée et en Afrique de l’Ouest.

Le délire de rock star organisé à Paris et le mot « fidélité » sonnaient comme un rappel à l’ordre. Nicolas Sarkozy prend son temps pour faire place nette dans son camp.

L’image du jour voulait dire entre François Hollande et moi il n’y a rien. Je suis le seul à pouvoir battre un Président sortant adoubé par Barack Obama.

Nous voilà prévenus, le match commence, qui à cette étape ne peut être perturbé que par Marine Le Pen. Il n’est pas sûr que l’ex et la représentante de l’extrême droite soit un programme pour la France. Mais symboliquement le match qui connaitra bien des rebondissements commence.

Ainsi va la France en campagne deux ans après une élection présidentielle…

 

10 fév

1 Comment

L’Europe en Suisse

par

affiche UDC 3Le vote intervenu le 9 février en Suisse contre « la fin de l’immigration de masse » exprime tout haut et hors de l’Europe ce que l’Europe pense tout bas.

L’Europe vieillissante se ferme au monde au moment où le Sud jeune s’ouvre. La peur de l’étranger, du métissage, de l’invasion, de la dilution de l’identité occidentale… Bref, il n’est pas étonnant que Marine Le Pen triomphe de ce vote, au sens propre xénophobe.

Lentement, par petites touches, l’Europe fait de l’immigré quel qu’il fût, l’ennemi. Ce climat sur lequel surfe l’extrême droite, l’UDC suisse (L’Union démocratique du centre) en fait parti d’extrême droite, a été le catalyseur. Cette formation qui organisa il y a peu une réunion européenne contre « l’invasion de l’Islam ». Le Bloc Identitaire était avec Riposte Laïque partie prenante de cette réunion. Tout cela en dit long sur l’état du débat en Europe et la défaite des progressistes.

Ce vote est donc un révélateur de la dynamique de la préférence nationale et de la torpeur des progressistes en Europe…

 

Mardi 11 février 2014: Une erreur s’est glissée dans mon propos. Ce n’est pas le Bloc Identitaire qui a été dissous mais les groupuscules Troisième voie, Jeunesse nationaliste et Œuvre française.

07 fév

Commentaires fermés

Mon interview à Sud Ouest: Cacophonie à gauche : Cambadélis veut le « silence dans les rangs »

par

 

logo sud ouest

Sud Ouest.fr a publié aujourd’hui une interview que vous pouvez retrouver en cliquant ici ou lire ci-dessous:

A six semaines des municipales, Jean-Christophe Cambadélis demande aux députés PS de ne pas se tromper de priorité. L’urgence reste la croissance

Dire que Jean-Christophe Cambadélis, le député PS de Paris, n’a pas apprécié les développements politiques qui ont accompagné, à gauche comme à droite, le retrait de la loi famille est un doux euphémisme. Comme il l’a expliqué à Sudouest.fr ce vendredi, le pacte de responsabilité aux entreprises doit rester la priorité. Et ce d’autant plus qu’il redoute d’ores et déjà que le patronat ne se défausse. Interview.

Sud Ouest. La volte face du gouvernement sur la loi famille vous a laissé un goût amer. Vous parlez même de « Shadok time »…

Jean-Christophe Cambadélis. Ma colère s’adresse à l’ensemble de la classe politique. La situation est ubuesque. On manifeste contre la PMA et la GPA alors que ces deux dispositions ne se trouvent pas dans le texte famille. Celui-ci est repoussé et la gauche hurle à la capitulation sur la PMA, tandis que l’UMP crie victoire alors qu’elle n’a pas participé à la manifestation. Vous avouerez que c’est incompréhensible.

Certains députés de gauche veulent toujours déposer des amendements sur cette loi famille. À six semaines des municipales, cela vous inquiète-il d’entendre des socialistes être prêts à ferrailler contre le gouvernement ?

Absolument. J’appelle certains de mes camarades à la responsabilité. Ils savaient que dans la loi famille il n’y avait pas de PMA. Dès lors, ils ne peuvent estimer qu’il y a recul sur le sujet parce qu’on repousse ce texte. Franchement ! La France traverse une épreuve majeure. Elle a besoin de visibilité, d’efficacité et donc d’unité. Alors, à partir de maintenant jusqu’en juin, c’est silence dans les rangs, on fera les comptes après.

La gauche doit-elle réagir aux manifestations des 26 janvier et 1er février ? Ne serait-ce pas au PS de se mobiliser sur ce point ?

Je ne pense pas que ce soit au Parti socialiste de porter seul la mobilisation contre les ennemis de la République. C’est à l’ensemble des républicains et des démocrates de proposer une manifestation à laquelle le PS pourra souscrire. Car si le PS le fait aujourd’hui, au mieux on parlera de récupération et au pire, on ne voudra pas apparaître comme le soutenant à la veille des municipales.

Cette cacophonie sur la loi famille n’illustre-t-elle pas la difficulté du gouvernement à tenir un cap ?

Mais le fait de reporter le texte famille a précisément été fait pour donner la priorité au pacte de responsabilité. C’était pour éviter que la France ne s’embrase – à tort – sur un sujet qui défraye la chronique depuis un an. Et surtout pour maintenir au centre du débat français la croissance et la lutte contre le chômage. La France traverse une période troublée et il ne faut pas ajouter du trouble au trouble.

 

Avec ce nouveau couac, le pacte de responsabilité a disparu des écrans radars. N’est ce pas ça le plus inquiétant ?

On ne peut pas dire que le pacte de responsabilité est le grand perdant, puisque les négociations n’ont pas encore débuté. Mais il y a des indices inquiétants. On voit le MEDEF abandonner progressivement ce qu’il avait dit : à savoir qu’avec des allègements de charge, il pourrait créer un million d’emplois. Monsieur Gattaz avait un badge à sa boutonnière qui rappelait cela. On a l’impression que le MEDEF veut prendre son gain avec les allègements de charge sur les cotisations familiales, mais se refuse à indiquer quels seraient ses investissements en contrepartie. A partir de là les syndicats ne voient pas comment ils peuvent participer à ce faux dialogue social. Ça devient inquiétant.
François Hollande doit-il de nouveau faire pression sur le MEDEF ?

Jean-Marc Ayrault a écrit aux partenaires sociaux pour leur demander d’engager promptement ces négociations. Il faut faire pression sur les uns et les autres. Le pays ne peut attendre. Il y a urgence, non seulement pour redresser notre économie mais il y a urgence pour la croissance, l’emploi et la compétitivité. On ne peut jouer avec les difficultés épouvantables de la France. Le MEDEF doit s’engager à investir puisque l’État s’est engagé de son côté. Messieurs du MEDEF, c’est à vous de jouer, la France vous regarde.