Vous êtes dans: Expressions

27 avr

Commentaires fermés sur L’invité de Frédéric Rivière sur RFI

L’invité de Frédéric Rivière sur RFI

par

JCC RFI 27042015

 

Jean-Christophe Cambadélis était ce lundi matin l’invité de Frédéric Rivière sur RFI.

Retrouvez la vidéo de l’interview ci-dessous:

Jean-Christophe Cambadélis: « Le PS a besoin d… par rfi

24 avr

Commentaires fermés sur Génocide Arménien : le Parti socialiste s’associe à la commémoration du centenaire

Génocide Arménien : le Parti socialiste s’associe à la commémoration du centenaire

par

logops160

Le 24 avril 1915 est une date marquante et tragique dans l’histoire du 20e siècle. Ce jour-là, les autorités de l’Empire ottoman mettaient à exécution un plan systématique de déportation et d’extermination ciblant toute une population, le peuple arménien. La justification de l’Empire ottoman d’alors, allié des Empires allemand et austro-hongrois, était de déplacer les populations arméniennes au prétexte de leur supposée proximité avec l’Empire russe et la Triple Entente.

Les Arméniens, notamment les survivants et leurs descendants forcés de se réfugier dans d’autres pays, en particulier en France, n’ont cessé de lutter pour la reconnaissance du génocide exécuté à partir du 24 avril 1915.

Dès son accession au pouvoir en 1981, le président François Mitterrand et son gouvernement s’engagèrent pour la reconnaissance en France et en Europe de ce génocide.

Le Parti socialiste a mené, avec les représentants de la communauté arménienne de France, une longue campagne de communication et de persuasion pour atteindre cet objectif. Ainsi, à l’initiative du groupe socialiste du Parlement européen, celui-ci reconnaissait le 18 juin 1987 le génocide arménien. En France, grâce à l’impulsion des parlementaires socialistes, mais aussi le soutien du gouvernement de Lionel Jospin, le génocide arménien fut finalement officiellement reconnu par la loi du 29 janvier 2001.

Plusieurs autres pays en Europe et dans le monde l’ont ensuite également reconnu. Ce n’est pas encore le cas de la Turquie moderne et de ses autorités officielles.

L’opinion publique turque est cependant de plus en plus consciente de cette réalité historique. Le Parti socialiste salue les personnalités de la société civile et les organisations diverses, y compris parmi les Turcs de France, qui militent désormais pour la reconnaissance du génocide par la Turquie.

A l’instar du Parlement européen et de sa résolution du 15 avril 2015, le Parti socialiste appelle la Turquie et l’Arménie à « saisir l’occasion du centenaire du génocide arménien » pour se rapprocher, et à avoir confiance dans les travaux mémoriels et pédagogiques qu’accomplissent les historiens et les sociétés civiles des deux pays.

En ce triste anniversaire, le Parti socialiste a une pensée particulièrement émue pour le peuple arménien et pour nos compatriotes d’origine arménienne avec lesquels il s’associe dans le souvenir pour la commémoration de ce centenaire. Présent aux côtés du président de la République, le secrétaire national à l’International et à la Francophonie Jean-Marc Germain représente le Parti socialiste à Erevan afin d’exprimer notre solidarité avec le peuple arménien.

23 avr

Commentaires fermés sur Le Parti socialiste a 110 ans !

Le Parti socialiste a 110 ans !

par

Le PS a 110 ans !

C’était en 1905 dans une petite salle du Xe arrondissement de Paris. Les socialistes tenaient leur congrès constitutif qui allait rester dans l’histoire comme le Congrès du Globe.

A l’époque, les socialistes sont divisés en cinq partis différents, animés par des dirigeants influents, Vaillant, Guesde, Brousse, Allemane, Jaurès. L’année précédente, ce sont les délégués du congrès de la 2ème Internationale qui, emmenés par les puissants leaders du SPD qui les ont enjoints de travailler à leur unité. C’est chose faite en 1905 avec la formation d’un parti au nom curieux. « Parti socialiste, section française de l’Internationale ouvrière » c’est à dire que le PS se pense jusque dans son nom comme un maillon d’un mouvement ouvrier sans lequel il n’est rien et qui n’est pas tout à fait le même sans la contribution de la gauche française née des soubresauts de la Révolution de 1789, qui a donné au mouvement ouvrier le drapeau rouge et les paroles de « l’internationale », qui a porté haut tant de luttes…

77 congrès plus tard, le mouvement socialiste a connu bien des divisions, mais il n’a gagné que dans l’unité.

La paix fut la grande cause à laquelle Jaurès sacrifia sa vie. Trente ans plus tard, les socialistes formèrent sous l’autorité de Léon Blum le premier gouvernement de leur histoire, suite d’un combat unitaire contre le fascisme mais celui ci plongea l’Europe et le monde dans la guerre comme le nationalisme l’avait fait en 1914.

Engagés dans la lutte pour la France libre, avec Daniel Mayer, la Sfio participa activement à la reconstruction du pays en contribuant au programme du conseil national de la Résistance. Guy Mollet chercha les moyens avec ténacité de tenir la place de la Sfio entre la droite gaulliste et un PCF alors inféodé à l’union soviétique. Son grand combat fut de contribuer à construire la promesse européenne. A sa suite la gauche non communiste attira cette jeunesse qui disait « non » au colonialisme et « oui » à la démocratie.

L’union de la gauche encore ébranla le gaullisme en 1965 lors que François Mitterrand contraignit de Gaulle à un deuxième tour lors de l’élection présidentielle. Et lorsque le même Mitterrand réorganisa le PS lors du congrès d’Epinay, les socialistes travaillèrent immédiatement à l’union de la gauche. Sachant être unitaires pour deux. Ils furent la force attractive d’un mouvement de société en ébullition.

Les socialistes au pouvoir après 1981 ont indéniablement changé la vie, mais le monde a changé. Avec Pierre Mauroy, Laurent Fabius, Michel Rocard, Edith Cresson, Pierre Beregovoy, ils ont conjugué modernisation et démocratisation, vigueur économique et justice sociale en tentant d’être à l’écoute d’une société toujours plus exigeante dans un monde toujours plus complexe.

En construisant la gauche plurielle, nous avons voulu bâtir une unité durable avec Lionel Jospin. Avec la société du temps libéré, l’accès de tous aux soins, la garantie de l’autonomie pour nos aînés nous avons aussi préparé le pays aux défis du futur : l’écologie, les nouvelles technologies de l’information et de la communication… En créant plus d’un million d’emploi, nous avons montré que l’on pouvait inventer le possible.

L’étrange échec du 21 avril 2002 restera dans toutes les têtes. La gauche avait déjà été défiée par l’extrême droite, elle y avait fait face par l’unité. Cette fois, divisée, elle ne fut pas en mesure de l’emporter.

Dix ans d’opposition n’ont pas effacé le doute, mais l’espoir ne fut jamais anéanti et la victoire de François Hollande a montré que la France et la gauche ont encore une histoire à écrire au XXIe siècle. Cette histoire de luttes pour une société plus juste, un monde plus pacifié n’est pas une formule. Elle a connu un de ses épisodes plus tragiques dans les rues de paris au début de cette année.

L’unité toujours l’unité. Celles des travailleurs du monde entier car ils n’ont pas de frontières, celles des français car ils sont un grand peuple, celle de la gauche car divisée elle ne peut rien, rassemblée elle peut tout, celle enfin des socialistes car ils ne peuvent mener à bien leur tâche s’ils sont eux mêmes divisés.

Voilà… Le deuxième siècle du parti socialiste français a déjà bien commencé. Les commentateurs sont impatients de nous enterrer. Mais pendant qu’ils parlent, nous agissons. Nous avons tant de choses à faire. Tant de chantiers à penser à bien pour l’égalité !

Alors tous ensemble, en avant pour le renouveau.

Joyeux anniversaire aux socialistes !

15 avr

Commentaires fermés sur 20e édition du Parlement des enfants: visite à l’école 160 avenue Jean Jaurès

20e édition du Parlement des enfants: visite à l’école 160 avenue Jean Jaurès

par

 

Ce mercredi matin je me suis rendu à la rencontre des élèves de la classe de CM1/CM2 de l’école élémentaire 160 avenue Jean-Jaurès dans le 19e arrondissement.

La classe de Madame Camus a été sélectionnée afin de représenter la 16e circonscription de Paris dans le cadre de la 20e édition du Parlement des enfants.

Cette année c’est autour du thème des Droits de l’Enfant que les classes sélectionnées ont été invitées à élaborer une proposition de loi.

Après plusieurs mois de réflexion les élèves avec l’aide de leur enseignante ont déposé une proposition de loi visant à sensibiliser les enfants et leurs parents sur les différents dangers liés à l’utilisation d’Internet et des réseaux sociaux :

  • à destination des enfants par le biais d’intervenants spécialisés sur la question au sein des établissements scolaires
  • à destination des parents par la mise en place d’un guide de prévention traduit en différentes langues

Cette proposition sera soumise à une première sélection réalisée par les jurys académiques qui saura, je l’espère, retenir toute leur attention. (Retrouvez la proposition de loi en cliquant sur le lien ci-après: Proposition de loi école Jean Jaurès 20e Parlement des enfants )

Les résultats seront mis en ligne sur le site du Parlement des Enfants à partir du 4 mai 2015.

Je tiens à remercier les élèves qui avaient bien préparé cette rencontre qui a débuté par une belle présentation de leur proposition de loi par Alice, la députée junior.

J’ai pu par la suite répondre à toutes les questions que vous pouvez retrouver ci-dessous :

«  Comment préparer une campagne électorale? »

– « En quoi consiste être Premier Secrétaire d’un parti politique? »

– « Est-ce que vous avez déjà proposé une loi qui a été votée? »

– «  Envisagez-vous de déposer une autre loi? »

– « Quelles sont les études nécessaires pour faire de la politique ? »

– « Pourquoi les gens s’intéressent de moins en moins à la politique et ne votent plus? »

– «  Qu’est –ce qui vous à pousser à faire de la politique? »

– « Pouvez–vous nous raconter la journée type d’un député ? »

– « Depuis quand exercez-vous votre mandat de Député? »

– « Dans votre famille êtes-vous le seul dans la politique? »

– « Qu’aimez-vous dans ce métier? »

– « Avant d’être Député avez-vous envisagé un autre métier? »

– « Comment est élaboré une loi? »

– «  Il y a t-il un âge pour arrêter la politique ? »

– « Comment devient-on Ministre? »

Afin de clôturer cette belle opération, une visite des élèves à l’Assemblée Nationale est programmée le 19 juin prochain.

Un grand merci à Madame Camus et à Madame Lurier, la Directrice de m’avoir accueilli !

Petit aperçu de cette belle matinée ensoleillée en images :

 

JCC 160 JJ 15042015JCC 160 JJ 15042015 bis

 

 

 

 

 

 

SAMSUNG CAMERA PICTURESJCC 160 JJ ter

 

 

 

 

 

PPL 160 JJ

14 avr

Commentaires fermés sur L’invité du « Téléphone sonne » sur France Inter

L’invité du « Téléphone sonne » sur France Inter

par

France inter telephone sonne

 

Jean-Christophe Cambadélis était l’invité d’Hélène Jouan dans l’émission Le Téléphone sonne sur France Inter.

 

Retrouvez ci-dessous le podcast de l’émission:

13 avr

Commentaires fermés sur Hommage à François Maspero

Hommage à François Maspero

par

logops160

 

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de l’éditeur François Maspero, qui fut le compagnon de route incontournable de générations entières d’étudiants et de militants de gauche.

Petit fils d’un égyptologue, et fils d’un sinologue renommés, François Maspero a aussi vécu dans sa chair le drame de la déportation.

Sans l’immense travail d’édition ou de réédition qu’il réalisa, la vulgarisation des grands et des petits textes politiques du 19ème et du 20ème n’aurait pas été possible. Tout militant avait passé des heures dans sa librairie. Toute bibliothèque militante comptait des dizaines de ses ouvrages et il a rendu accessible les grands textes aux petites mains. Avec lui s’en va une certaine idée de l’édition engagée qui s’est poursuivie plus tard avec La Découverte.

Il appartient au patrimoine de la gauche militante et il manquera à tous ceux qui savent que la politique est un engagement intellectuel et pratique à la fois, où le savoir n’est pas réservé à une élite, mais disponible pour tous.

Salut l’ami…

 

12 avr

Commentaires fermés sur L’invité du Grand Rendez-Vous d’Europe 1 – I Télé – Le Monde

L’invité du Grand Rendez-Vous d’Europe 1 – I Télé – Le Monde

par

Grand RDV Europe 1

Jean-Christophe Cambadélis était ce matin l’invité politique du Grand Rendez-Vous d’Europe 1 – I>Télé – Le Monde.

 

Retrouvez ci-dessous les vidéos de l’interview:


Le Grand Rendez-Vous avec Jean-Christophe… par Europe1fr


Le Grand Rendez-Vous avec Jean-Christophe… par Europe1fr


Le Grand Rendez-Vous avec Jean-Christophe… par Europe1fr

11 avr

Commentaires fermés sur Discours de Jean-Christophe Cambadélis devant le Conseil National du Parti socialiste – samedi 11 avril 2015

Discours de Jean-Christophe Cambadélis devant le Conseil National du Parti socialiste – samedi 11 avril 2015

par

JCC CN 11042015 3

 

Retrouvez ci-dessous l’intervention de Jean-Christophe Cambadélis, premier signataire de la Motion A -Le Renouveau Socialiste-  devant le Conseil national du Parti socialiste :


Conseil national du 11 avril 2015… par PartiSocialiste

Crédits photos Mathieu Delmestre

09 avr

Commentaires fermés sur L’invité de « Politique » sur France 24 en partenariat avec Slate

L’invité de « Politique » sur France 24 en partenariat avec Slate

par

 

France 24 09042015

Jean-Christophe Cambadélis était ce jeudi 9 avril 2015 l’invité de l’émission Politique sur France 24  en partenariat avec Slate.

Il a répondu aux questions de Roselyne Febvre et Jean-Marie Colombani.

Retrouvez les vidéos de l’émission en cliquant sur les liens ci-dessous:

Première partie.

Deuxième partie.