Vous êtes dans: Expressions

03 juil

Commentaires fermés

En duplex de l’Assemblée Nationale sur BFM TV

par

En duplex de l’Assemblée Nationale sur BFM TV Jean-Christophe Cambadélis a indiqué:

« Le changement c’est le redressement maintenant. Jean-Marc Ayrault n’a pas voulu se départir du sérieux nécessaire au changement. Au plus près des soixante propositions de François Hollande, il a dressé un calendrier précis de leurs mises en oeuvre ».

02 juil

Commentaires fermés

La facture Sarkozy !

par

Voilà la Cour des comptes vient de présenter la douloureuse. Il manque 6 à 10 milliards en 2012. Et il faudrait, à en croire la Cour des comptes, 33 milliards d’effort supplémentaire en 2013 avec une croissance de 1%. Autant dire que l’addition Sarkozy est salée. Cela fait froid dans le dos. Face à cette réalité une seule solution: assumer en répartissant justement l’effort. Mais sans relance de la croissance en Europe – ce qui sera acté dans le nouveau traité de Bruxelles – Le cercle vicieux de la récession risque de s’installer dans toute l’Europe. Nous allons entrer dans les 40ème rugissants.

30 juin

Commentaires fermés

Au revoir Olivier

par

La nouvelle de la mort d’Olivier Ferrand est un choc. Mes condoléances vont à sa famille, Carole et leur fille. C’est un destin brisé, une vie de talent et d’énergie déployées pour la passion des idées.

Ensemble, avec d’autres camarades, nous avions voulu ancrer la réflexion politique à gauche en Europe pour le renouveau de la social-démocratie et construire une alternative progressiste au conservatisme.

Ce travail est reconnu par tous et désormais il est versé au « patrimoine intellectuel » d’une gauche qui, après avoir renouvelé ses idées, a remporté de grandes victoires. Pour autant l’œuvre n’était pas finie. Nous aurions travaillé ensemble au Parlement pour faire de grandes réformes économiques et sociales pour le pays…

Il ne verra pas l’aboutissement de ses idées, lui qui avait grandement contribué à la réussite de nos primaires, mais le meilleur hommage que les socialistes puissent rendre à ce jeune député, c’est de garder toute leur places aux intellectuels, à ces hommes et ces femmes qui interprètent le monde que, nous hommes et femmes de gauche devons transformer.

29 juin

Commentaires fermés

François Hollande: un maximum d’effet dans un minimum d’espace

par

Le sommet européen débouche sur des avancées non négligeables. Renouant avec la théorie chère à Monnet dite de « l’engrenage », François Hollande a délaissé l’ultimatum Sarkozien pour l’avancée, fut-elle à pas de tortue. Le Président français a parfaitement utilisé la conjoncture américaine de demande de croissance européenne. Barack Obama, en campagne s’est fait pressant auprès d’Angela Merkel. Il a su jouer de la pression des Pays-bas, de l’Espagne, de l’Italie pour faire avancer la chancelière allemande sans que celle-ci ne perde la face puisque la France a publié ses lettres de cadrage budgétaire avant la fin du sommet. Résultat: il y a une inversion de perspective. Avec celle de Nicolas Sarkozy c’était d’abord l’austérité pour pouvoir mieux emprunter. Avec François Hollande c’est d’abord la croissance pour mieux soulager l’austérité.
On connait maintenant les données du pacte:
1/ augmentation du capital de la Banque européenne d’investissement, 10 milliards d’euros pour générer 60 milliards d’euros de prêt
2/ ré allocation de subventions européennes 55 milliards d’euros
3/ lancement d’un projet de pilotage d’emprunt. Et surtout la taxe sur les transactions financières d’ici la fin de l’année, ce qui était la revendication phare du Parti socialiste et du SPD. Cela ne produit pas la croissance mais modifie l’impression rétinienne du traité et donne la base pour un nouveau cour.
François Hollande n’avait pas beaucoup d’espace pour obtenir une évolution de la chancelière qui avait coproduit le traité d’austérité. Cela n’était pas donné. Il a réussi avec cette dernière à le faire sans rompre. Évidemment cela ne change pas notre donne budgétaire contrainte. Mais ouvre la perspective de ne pas être condamné à l’austérité à perpétuité. Un maximum d’effet dans un minimum d’espace tel sera le bilan de ce premier round européen pour François Hollande.

28 juin

1 Comment

Jean-François Copé étonnement germanophile

par

Lorsqu’on sait combien Nicolas Sarkozy, François Baroin, Henri Guaino protestaient en privé ou même en public contre l’intransigeance de la chancelière Merkel, on est un peu étonné de voir Jean-François Copé entonner la chanson « l’Allemagne a raison ». Il est tout aussi étonnant de voir Monsieur Copé s’offusquer que l’on résista à la chancelière. Si aujourd’hui toute velléité de contester Angela Merkel est jugée comme mettant à mal l’amitié franco-allemande, il n’y a point de salut. Ce n’est pas anormal pour les Sarkozystes qui doivent défendre le traité Merkel-Sarkozy. Mais quelle maladresse ou quelle tristesse pour un courant se réclamant du gaullisme et quel aveu que de contester tout pas en avant pour la croissance.

 

 

25 juin

Commentaires fermés

Les frères à l’offensive

par

La victoire de l’islamiste Mohamed Morsi n’est qu’un maillon d’une chaîne qui va de Rabat à Tunis, de Tunis au Caire et du Caire à Damas. Partout lorsqu’on sait que le Hamas a été fondé au Caire, partout cette confrérie islamiste est en situation. Elle tend à occuper la place du courant marxiste arabe des années 1960 ou le courant Baassiste. Soit le monde arabe a « atteint l’étape finale de son réveil islamique » pour paraphraser Manouchehr Mokatti, ministre iranien des Affaires étrangères à propos de l’Egypte, soit les Frères jouent le rôle de Solidarnosc en Pologne. C’est-à-dire indépendamment de la prégnance religieuse, le vecteur d’une émancipation. La suite s’écrit en Egypte dans un face à face à trois, l’armée, les Frères, la rue. Le Président Morsi est dans une situation déterminante, la présidence est privée de tout pouvoir. Alors soit il gère cette situation, soit il cherche à radicaliser contre l’armée. A moins qu’un compromis n’intervienne, à l’armée ses prébendes, aux islamistes la société. Ce qui va faire bouger la rue. Bref, la révolution n’a débouché que sur une évolution. Elle n’a pas su trouver son équilibre. Le régime est tombé mais la démocratie n’est pas installée. L’évolution dans un sens « Thermidor » de l’armée, islamiste ou démocratique sera déterminante pour le monde arabe. Mais aussi pour l’Europe qui est en première ligne.

24 juin

Commentaires fermés

La France éliminée

par

Voilà ! Ce n’est pas la nouvelle du jour au regard des évènements du jour mais on peut enfin comprendre que le problème ce ne sont pas les entraîneurs Domenech ou Blanc mais nos milliardaires de joueurs. Franchement, Ribéry, Benzema, Evra ou autres sont des joueurs très bien payés grâce aux victoires de leurs aînées de clubs prestigieux où ils ne sont que des pièces importés. Mai onze pièces secondaires ne font pas une équipe formidable. Contrairement à la génération Zidane précédente où chaque joueur était presque tous indispensable dans leur club, là nos champions se prennent pour des stars. Et puis pour être un champion d’Europe ou du monde ou un peu leader, il faut être un petit peu cortiqué et là nous ne commenterons pas. Si ce n’est qu’ils ont psychiquement détruit ou handicapé le seul vrai talent qui les aurait vraiment fait briller: Gourcuff. Alors tout est à faire. A part Lloris il faut changer de génération et revoir à la baisse nos ambitions pour une génération.

 

 

catégorie Ecrits, Expressions

Tag ,

21 juin

Commentaires fermés

Christian Jacob et Jean-François Copé: Les perdants terrifiants

par

Ils ne regrettent rien, assument tout, ils n’ont rien compris. Ils ont tout perdu mais tartuffes, ils se succèdent au nom de la reconstruction. Les faux nez du Sarkozysme persistent et signent. Lorsqu’au détour d’un couloir de l’Assemblée Nationale on rencontre une députée de l’UMP, et elles sont rares, la confidence est claire: « Pourquoi ? » ils ne veulent ni rupture ni ouverture. L’opposition doit être frontale et le front fréquentable. Tel est le tandem de l’UMP. On vous raconte des menaces, la violence des propos, le machisme etc. Bon avouons que cela ne nous étonne pas. Jean-François Copé et Christian Jacob, soutenus par les Sarkozystes, ne veulent pas voir François Fillon s’installer. On connaît la souplesse de la pensée et la rigueur des arguments des « flingueurs ». Les deux compères espèrent rouler tout le monde dans la farine. En attendant, ils verrouillent.

catégorie Ecrits, Expressions

Tag , ,

20 juin

1 Comment

Pas de Samba pour Rio

par

Le Sommet Rio+20 sera donc un rendez-vous manqué

Annoncé de longue date après l’échec de Copenhague, le Sommet de Rio qui devait dresser, 20 ans après Kyoto le bilan et les perspectives des politiques en matière de protection de l’environnement n’accouchera que d’une souris alors que le développement durable et la raréfaction des ressources sont des enjeux que tout le monde reconnaît.

Depuis 40 ans que les Nations unies ont commencé à s’intéresser à cette question et après que la social-démocrate norvégien, avec Gro Harlem Grundtland a théorisé le concept de « développement durable », aucune mesure n’a été à la hauteur de la prise de conscience.

C’est plutôt devenu un nouveau point de clivage entre le Nord et le Sud dans lequel on voit s’affronter des pays qui ont officiellement rompu avec le productivisme et des pays en voie de développement qui ne veulent pas qu’on leur fasse la leçon, mais qui sont les premiers pollueurs et les premières victimes des effets de la pollution.

Les ONG s’échinent à faire avancer le débat, mais les dirigeants de la planète rechignent à engager le combat. A Rio, le Sommet de la Terre, à moins d’une surprise ne dansera pas la samba ; il aura plutôt un avant goût de marche funèbre.

François Hollande dispose là d’une tribune importante et il peut engager l’Europe sur la voie d’une implication unitaire plus nette de l’Union européenne – ce qui pourrait inciter d’autres pays à en faire autant. Le juste échange est un des outils de cette politique.

Alors que la Russie va succéder au Mexique à la présidence du G8, il faudra trouver les termes d’un dialogue avec eux pour que leur année de direction ne soit pas une année pour rien.