Vous êtes dans: Expressions

08 fév

Commentaires fermés sur Budget pluriannuel de l’Union européenne : Un compromis nécessaire, mais pas satisfaisant

Budget pluriannuel de l’Union européenne : Un compromis nécessaire, mais pas satisfaisant

par

parleuropeen

La négociation sur le budget pluriannuel de l’Union européenne, qui déterminera l’ampleur et les priorités des finances de l’Union européenne pour les six années à venir était observée par tous.

Les sommes annoncées sont insuffisantes. Nous demandions plus car dans la crise, l’Europe doit être la source des solutions, pas la source des problèmes.

L’Europe a besoin de relance et de croissance pour créer les conditions durables d’une prospérité partagée.

C’est la raison pour laquelle nous dénoncent l’égoïsme obstiné de David Cameron qui sait mieux que d’autres que son pays fait partie de ceux à qui l’Union européenne apporte plus qu’elle ne coûte. On ne peut subordonner l’intérêt des peuples et des territoires aux réticences d’une seule nation.

Malheureusement, Cameron n’est pas seul. Les conservateurs du Parti populaire européen, partagent sa vision d’une Europe des pays riches qui ne veut plus aider une Europe des pays pauvres.

François Hollande a fixé un cap pour un budget ambitieux et solidaire. Il a fixé des solution pratiques comme la taxation des transactions financières ou la mutualisation des dettes. Surtout, il a clairement évoqué que les pays les moins en difficulté devaient aider ceux qui étaient plus en difficultés.

C’est la feuille de route et le sens de l’engagement des socialistes européens.

06 fév

Commentaires fermés sur le PCF entre mélenchonisation et affirmation

le PCF entre mélenchonisation et affirmation

par

pcf_1

Le 36ème congrès du PCF s’ouvre sur un texte intéressant « base commune de discussion : il est grand temps de rallumer les étoiles… » La formule de Guillaume Apollinaire fait sens.

Si le texte se propose classiquement de rompre avec le capitalisme, il pointe avec juste raison le grand piège de l’affrontement identitaire, la planification écologique chers au Parti de Gauche comme la révolution citoyenne ou le choix résolu de la dignité humaine comme sens de la gauche. Il faut aussi noter une critique bienvenue de la dérive austéritaire de l’Europe, sans que soit cité le PPE, et l’idée que l’Europe « doit devenir un grand projet humain capable de peser pour un monde de coopération » est réjouissant.

Mais le texte laisse perplexe. Le PCF n’a plus de formule de pouvoir. Il s’inscrit dans un combat initié par Jean-Luc Mélenchon de renverser le rapport de force au sein de la gauche, « Du Front de Gauche nous portons l’ambition d’en faire un grand mouvement capable de bousculer le rapport de force à gauche. La raison qui ordonne le texte est présentée ainsi « avec son refus de contester le pouvoir de la finance le gouvernement n’est pas en capacité de combattre la crise » et de conclure que le but du PCF est de changer cet état des choses. Proposant pour ce faire un « large front contre l’austérité » portée on l’a compris par le PS « tout se passe comme si l’actuelle majorité s’appliquait a gérer les suites du quinquennat précédent », il ne reste pas dans cette phraséologie de place pour l’union comme le souhaite Jean-Luc Mélenchon.

Pourtant le PCF se propose quand même aux municipales d’aller « vers les rassemblements les plus larges possibles à gauche pour faire échec aux appétits de la droite et l’extrême droite ». Le PCF invente après le non soutien et la non participation, la contestation au sommet et l’union à la base. C’est ainsi qu’il tente de « gérer » la pression mélenchoniste et la réalité de son implantation. Tant il est vrai que personne ne distingue dans les contenus et les pratiques les maires de gauche. Le communisme municipal s’est fondu dans une pratique commune de gauche. Il y a donc bien à l’occasion de ce congrès du PCF une gauche d’en haut divisée et une gauche d’en bas unifiée. Et donc un PCF pris en une mélenchonisation ideologico-stratégique: faire sauter le verrou du Parti socialiste et une affirmation tactique sur le terrain: être l’aile anti-austéritaire mais unitaire de l’union de la gauche à la base. Bonjour les adducteurs !

06 fév

Commentaires fermés sur Enfin ! Un état s’attaque aux agences de notation

Enfin ! Un état s’attaque aux agences de notation

par

Agences-notation

Voir les Etats-Unis, pays du libéralisme s’offusquant des fausses nouvelles déployées par les agences à propos des banques qui regorgent d’actifs pourris est réjouissant. C’est le moment, la France, l’Europe, s’honoreraient à faire de même. Les agences sont tout à la fois dans la notation des banques et dans la notation sur les banques. Juges et parties elles portent une lourde responsabilité dans la crise des subprimes. Mais elles ont fait de même avec les états et la zone euro. Il ne faut pas trembler ! Que tous les états d’Europe portent plainte à commencer par la France. Et c’est l’assainissement du système qui s’enclenche. Il ne faut pas hésiter. Si les Etats-Unis l’ont fait, l’Europe et la France peuvent le faire. Ces agences idéologiques qui font et défont les réputations des nations et ruinent des peuples doivent rendre des comptes.

05 fév

1 Comment

Une voie forte pour l’Europe

par

drapeaueurope

Le discours du Président de la République, François Hollande ce mardi 5 février devant le Parlement européen a été l’occasion d’un retour aux fondamentaux du projet européen.

Le Président français a, en amont du débat sur le budget pluriannuel de l’Union, appelé à plus d’ambition et à plus de solidarité. En pointant les risques de corrosion du projet européen par les égoïsmes nationaux, François Hollande n’a esquivé aucun sujet. S’il a su pointer les faiblesses et les dangers, s’il a su rappeler ce que devaient être les responsabilités, il a aussi proposé des solutions pour une autre Europe, pour notre Europe. La taxation des transactions financières, un gouvernement de l’euro, la mutualisation de la dette, des politiques de croissance durable, une agriculture soutenue et une politique cohésion maintenue. En évoquant la responsabilité de l’Europe sur la scène internationale, notamment dans les initiatives qui pourraient être prises au Proche-Orient, le Président français a appelé l’Europe à être au rendez-vous de la grandeur pour qu’elle soit utile au monde.

 

03 fév

Commentaires fermés sur Interview dans le Figaro Magazine: « Il n’y a pas de chasse aux sorcières »

Interview dans le Figaro Magazine: « Il n’y a pas de chasse aux sorcières »

par

fig

Le Figaro Magazine – On assiste à une valse des têtes dans la sphère publique, au point que la droite accuse la gauche de mener une purge. Que répondez-vous ?

Jean-Christophe Cambadélis – C’est excessif. Il faut faire respirer l’appareil d’Etat et garantir sa neutralité. Et après dix ans de nominations marquées à droite, un rééquilibrage s’imposait. C’est ce qui est en train de se passer, rien de plus.

Pendant la campagne présidentielle, François Hollande avait promis qu’il ne changerait que quelques têtes, notamment dans la police, et il avait assuré qu’il n’y aurait pas de « chasse aux sorcières ». Ne renie t-il pas sa parole ?

Pas du tout. Il n’y a pas de chasse aux sorcières. Ce mouvement est dans l’ordre des choses. Il n’y a aucune raison de garder ad vitam aeternam des fonctionnaires qui ont fait leur temps. Nous devons faire en sorte d’avoir la bonne personne à la bonne place: c’est le principe qui guide ces nominations.

Les sarkozystes s’estiment victimes d’une sorte de vindicte de la majorité actuelle…

C’est un argument paradoxal. Cela voudrait dire qu’ils avaient peuplé l’administration !

Pourquoi avoir nommé Jack Lang à l’IMA ? N’y a avait-il pas de candidat plus jeune ?

Il fallait un homme d’expérience et de culture, capable d’être un pont entre la France, l’Europe et la Méditerranée. Et n’oubliez pas que Jack Lang a été l’un de ceux qui ont été à l’origine de la création de l’Institut du Monde Arabe.

31 jan

1 Comment

Goodyear, les fonctionnaires, le retour au social

par

logogoodyear

Il ne faut certes pas opposer le social au sociétal. Mais parfois le social s’installe sans crier gare. Il y a quand même un grand décalage entre l’atmosphère de bocal à l’Assemblée Nationale sur le mariage pour tous et les dangers internationaux et sociaux que vit la France. Franchement la société politique surjoue l’avenir ou la modernité de la civilisation. Alors que des problèmes autrement plus complexes assaillent le pays. Il y a d’ailleurs une contradiction à vouloir à toutes fins un référendum sur le mariage et dire que le texte du gouvernement est un dérivatif pour masquer les problèmes sociaux. Qu’est-ce-que ce serait si on plongeait dans le débat référendaire ? La grève des fonctionnaires d’une part et la boucherie sociale de Goodyear de l’autre démontrent que la question des déficits et du chômage donc de la croissance reste la question majeure sur laquelle il faut mobiliser les énergies et l’attention.

30 jan

Commentaires fermés sur Mais occupons nous de l’Egypte !

Mais occupons nous de l’Egypte !

par

lecaireegypte

Je suis consterné ! Une partie de l’avenir du bassin méditerranéen, de la sécurité du monde euro-méditerranéen se joue au Caire dans la fièvre révolutionnaire, l’anarchie, la violence et la décomposition de l’Etat… et ici tout le monde s’en fout !

Trop occupé à sa petite soupe dans son petit coin. Il n’est pas besoin d’être un historien des révolutions pour comprendre, lorsqu’on parcourt les rues du Caire, où l’on écoute les principaux leaders du Front du Salut National, que l’Egypte est entre une guerre civile et un Thermidor. Encore une fois le conflit pour le pouvoir entre l’armée, les Frères musulmans et la rue qui appuie l’opposition du Front du Salut National risque de dégénérer en guerre civile, en coup d’état, mais dans une région instable, Syrie, Irak, au bord du conflit, chiites, sunnites en Jordanie, sans oublier la Libye aux mains des seigneurs de la guerre. Le destin de l’Egypte commande celui de toute la région. Les jours qui viennent vont être décisifs. La réquisition de l’armée pour se substituer à la police en décomposition, la radicalisation de la rue avec l’irruption des Black blocs, l’intransigeance des frères sur la Constitution, tout cela est un cocktail explosif. Et l’Europe est au balcon. C’est suffisamment grave pour sortir le nez de nos querelles Picrocholines où l’on vibre sur l’avenir de la civilisation pour un mariage, alors que son destin se joue sur les bords du Nil…

catégorie Actualité, Ecrits, Expressions

Tag

29 jan

Commentaires fermés sur Après avoir gagné la guerre, gagnons la paix

Après avoir gagné la guerre, gagnons la paix

par

opexmali

Sans vouloir être cruel pour les Copé et autres Hortefeux, si cette guerre a été improvisée – ce qui reste à prouver – elle est rondement menée. Avec la chute de Tombouctou c’est la fin de la phase conventionnelle de ce conflit qui est en passe de se terminer. Les Djihadistes terroristes fuient vers le Nord où la frontière algérienne est fermée. Une partie des Touaregs d’Unsardine sont prêts à négocier. La décision stratégique du Djihad de faire du Mali un territoire sous domination d’Al Qaida a échoué. Il faut maintenant pour que la victoire soit complète, pas seulement réduire autant que possible les réduits terroristes, mais créer les conditions de la sécurité du Nord du Mali et trouver les moyens de reconstitution de l’Etat malien. Il faut pour cela un plan en trois points ébauché par la France par la voix du Président:

1/ Une force de sécurité du Nord du Mali. C’est le rôle de la CEDEAO et des Africains.

2/ Des moyens pour reconstruire le pays. c’est le rôle de l’Europe.

3/ Dès que les conditions le permettront des élections démocratiques. C’est le rôle des Maliens.

Alors François Hollande aura marqué une évolution majeure dans les relations avec le continent africain. Le passage de la françafrique à la France au service de l’Afrique. Après avoir gagné la guerre, il aura gagné la paix.

catégorie Actualité, Ecrits, Expressions

Tag

28 jan

Commentaires fermés sur L’invité du Forum citoyen sur Europe 1

L’invité du Forum citoyen sur Europe 1

par

logoeurope1-160

Jean-Christophe Cambadélis était l’invité du forum citoyen sur Europe 1 dimanche 27 janvier. Vous pouvez (ré)écouter l’émission ci-dessous: