Bibliographie

pourunenouvellestratégiedémocratiquePour une nouvelle stratégie démocratique (Paris : éd. L'Harmattan, 1987)

Jean-Christophe Cambadélis avait déjà écrit un court ouvrage sur le mouvement des étudiants contre la réforme du 2e cycle  en 1976.
Là il s’agit  de la rupture avec le léninisme. Jean-Christophe Cambadélis vient de rompre avec le courant trotskyste  lambertiste.  C’est une relecture du marxisme au travers trois essais.

Le premier rédigé avec le philosophe  Pierre Dardot   revient  sur le concept d’isonomie.
Cette relecture de la démocratie est une rupture  avec la dictature du prolétariat. 

Intéressant aussi la distinction entre individu contingent et nécessaire qui rompt avec la vision messianique du prolétariat.  

La deuxième étude est  écrite suite à un dialogue avec le philosophe  Jacques Rivelaygue (aujourd’hui disparu. 1936 -1990), Elle tend à  ouvrir  sur d’autres problématiques, comme celle posées par Max Weber ou  l’école de Francfort et  qui rompent avec le dogmatisme  du théoricien du lambertisme Stéphane  Just.

Enfin le troisième livre  est le produit d’un discours prononcé par Jean-Christophe Cambadélis  dans des journées d’études sur la Ve république  initié par les trotskystes de L OCI et une étude menée avec l’historien Philippe Darriulat sur la Révolution de 1848.
Il s’agit là, non seulement de penser la démocratie comme nécessaire mais aussi la République comme cadre à son expression.

 

Le Manifeste des 50 parce que le FN n est pas une fatalite

 

Le manifeste des 50 (Paris : R. Deforges, 1992)

Pour la première fois, cinquante personnalités (intellectuels, artistes responsables politiques, ministres, écrivent, proposent,  s’associent et s’engagent ensemble contre le Front national,  50 qui répondent aux 50 propositions du FN 

L’introduction est de  Jean-Christophe Cambadélis qui coordonne ce manifeste et vient de lancer en 1991 le manifeste contre le FN.

 

 

 

quelletransformationdelasociete

 

Quelle transformation de la société ? (écrit avec Yves Cochet et Gilbert Wasserman, Paris : les Ed. de l'Atelier, 1995.

 

Il s’agit d’une collection lancée en 1995 visant à soutenir le mouvement des Asises de la transformation sociale qui débouchera sur la gauche plurielle.  

 

Le 1er tome regroupe trois études, celles  d’Yves Cochet, de Gilbert Wasserman et de Jean-Christophe Cambadélis.

 

 

livre ouvert forme symetrique 318 45443

 

 

Pour une nouvelle gauche  (éd. Stock, 1996)

Cet ouvrage débute une série qui tente de fixer les idées et moyens pour une nouvelle  gauche ... Estimant que le cycle d’Épinay a perdu de sa force propulsive, Jean-Christophe Cambadélis,  tout en revenant sur la situation politique du moment,  explore ce qui pourrait  être un renouveau. 

 

lafranceblafarde

La France blafarde  (avec Éric Osmond), (éd. Plon, 1998.)

De l’avis des connaisseurs c’est le livre référence sur l’histoire de l’extrême droite en France.  

Écrit avec Eric Osmond,  cette histoire politique couvre toute la période de l’après-guerre à nos jours.

L’ex président Valérie Giscard d'Estaing  menaça d’une plainte les auteurs qui affirmait qu’il était un correspondant de l’OAS dans le gouvernement du général de Gaulle.  Claude Goasguen fit de même car l’ouvrage indique qu’il  était un agent du GUD  dans la corpo de droit d’Assas. Mais aucun ne passa à l’acte. Le livre raconte aussi l’assassinat de Duprat  un des fondateurs du Front. 

De nombreuses  révélations sont dues à Yves Laisné  ancien responsable d’extrême droite. Ce dernier, ayant quitté le Front national juste après sa fondation et ayant rejoint comme Madelin et Longuet  les  Républicains indépendants de Léotard, employa Jean-Christophe Cambadélis. Il accéda ainsi à de nombreuses sources. Mais cette fréquentation lui valut une critique pour mélange des genres.  Il s’en expliquera dans un livre suivant

Il n’en reste pas moins que cet ’ouvrage « La France Blafarde » est la vraie histoire politique de l’extrême droite sur laquelle se sont appuyés nombre livres sur Le Pen.   

lechuchotementdelavérité

 

Le chuchotement de la vérité  (éd. Plon, 1998)

Revenant sur les campagnes dont il fut l’objet .Jean-Christophe Cambadélis revisite son itinéraire dans celui d’une génération.  

Générations militante  qui se forma dans les mouvements de la jeunesse scolarisée entre 1970 et 1980.

Cette génération, coincée entre celle de 68 et la génération Mitterrand, donna un prolongement politique à la première et mis au centre l’égalité pour la suivante.

Jean-Christophe Cambadélis dresse comme à son habitude une galerie de portraits des années politiques. Mais répond sans se dérober à une série de questions.  Sur le trotskysme, le lambertiste,   l’entrisme, Mais aussi les raisons de sa  rupture avec ces années militantes,  de son  choix du parti socialiste.  Il démonte ses mises en cause et ses condamnations.

 

 

lavenirdelagaucheplurielle

L’avenir de la gauche plurielle  (éd. Plon, 1999)

Celui que l’on appelle  l’architecte ou le mécano de Jospin est resté sur le quai après la victoire de la gauche plurielle. Il n’aura  pas le poste de premier secrétaire tant souhaité. C’est François Hollande qui sera choisi. Ni le poste de président du groupe socialiste proposé par Laurent Fabius. Jean Marc Ayrault aura la faveur du premier ministre.   Par deux fois le premier ministre Lionel Jospin s’opposera à la progression de l’inventeur de la Gauche plurielle. Vraisemblablement  à cause du  passer lambertiste du député du 19e. Lionel Jospin s’installant dans la cohabitation avec Chirac n’a pas envie d’une polémique sur ce sujet. Elle le touchera a la fin de son mandat.

Edwy Plenel voudra relever le passé trotskiste de Jospin. La proximité de ce dernier avec Dominique de Villepin, alors  secrétaire général de l’Élysée sous la présidence de Jacques Chirac, jettera un voile de suspicion sur cette révélation. Mais touchera son but,  en déstabilisant le premier ministre candidat à la présidentielle  On sait comment cela se terminera en 2002.

Mais en 1999,  Jean-Christophe Cambadélis tente de donner une cohérence à la gauche plurielle.  

Le livre, outre un plaidoyer pour un mouvement de toute la gauche ou une confédération,   analyse les partenaires du PS.  

S’il tire la sonnette d’alarme sur l’électorat des Verts " instable, urbain, bourgeois,  cultivé,  économiquement libéral et socialement libertaire  " il ne s’embarrasse pas de circonlocutions pour le PCF  la deuxième force de la gauche plurielle : " depuis la chute du mur de Berlin c’est un parti historiquement sans objet." 

Et de plaider pour une coalition gage de réussite  gouvernementale et de pérennisation des formations. 

Il conclut " je n’ai aucune illusion sur l’effet de mon  propos » .

Il n’avait pas tort, la gauche unie au gouvernement éclatera dans la présidentielle.  Et laissera Le Pen occuper le second tour.

letrangeechec

 

L’étrange échec (éd. Plon - Notes de la Fondation Jean-Jaurès, 2002.)

 

C’est à la fondation Jean Jaurès que Jean-Christophe Cambadélis  revient sur l’échec de la gauche plurielle.

Dans une analyse au scalpel sur les conditions politiques de l’échec,   Jean-Christophe Cambadélis est intraitable avec la gauche. C’est peut-être la raison pour laquelle le Zemmour de l’époque encense le livre. 

Jean-Christophe Cambadélis  répond préventivement à ce succès  d’estime à droite. 

" C’est cet échec qu’il nous faut désormais nous approprier intellectuellement pour mieux le dépasser politiquement  ' 

 

 quefairedupartisocialiste

1905-2005. L'éternel commencement : que faire au Parti socialiste ? (L'Encyclopédie du socialisme, 2005.)

A l’occasion du centenaire du parti socialiste  Jean-Christophe Cambadélis  dresse une fresque de l’histoire du parti socialiste 

Le livre est jugé à l’époque comme : " une contribution décisive aux réflexions en cours pour la gauche et le PS " .

Le dirigeant socialiste malgré le succès des régionales et des européennes analyse les 3 crises du PS  qui tarde à se renouveler : crise de leadership, crise de programme, crise stratégique d’alliance à gauche. 

Servi par des formules  percutantes, le livre un peu rapidement écrit sur l’histoire du PS - il y reviendra - est lucide voire prémonitoire sur les problèmes du PS. 


partispris

 

Parti pris : chroniques de la présidentielle chez les socialistes (éd. Plon, 2007.)

Sûrement le livre le plus jubilatoire de Jean-Christophe Cambadélis. 

L’ouvrage plongé avec délice au cœur des intrigues et  guerres de clans du PS ayant conduit à la défaite de Ségolène Royal.  Il juge  avec une certaine férocité la campagne proprement dite de Ségolène Royal : rebonds, errements, incohérences jusqu’à  la tentative d’arraisonner François Bayrou et jusqu’au vrai-faux débat du 2e tour avec ce dernier. Le débat Ségolène Royal Nicolas Sarkozy croqué  comme un combat de boxe est croquignolesque 

Mais le député n’oublie pas de revenir sur son obsession l’urgence rénovatrice du PS 

En tout cas Ségolène Royal  ne lui en voudra pas. Il sera un des deux ou trois livres qu’elle gardera sur sa table de travail longtemps après sa défaite. 

 

Le genie du socialisme

Le génie du socialisme (éd. Plon, 2008)

Tout ce que vous avez voulu savoir sur l’histoire du socialisme sans le demander 

Jean-Christophe Cambadélis retrace l’histoire,  les acquis et les faiblesses du socialisme.  

Devenu le bras droit de DSK, préoccupé par le retard sur les trois crises leadership programmatique et stratégique, esquissant avec une partie des jospinistes et des rocardiens une synthèse social-démocrate dans le PS, Le livre  tente de réhabiliter le réformisme à travers l’histoire.  

De la loi du 22 janvier 1841 interdisant le travail des enfants à celle du 27 juillet 1999 instaurant la couverture maladie universelle,  l’œuvre réformiste et sociale de la gauche est incontournable.  

L’auteur dévoile comment les réformistes ont travaillé, imaginé, façonné la France.  

Dans la dialectique du mouvement social et des réformes, c’est le réformisme qui fut source de progrès

Le jugement sur le PS est ici très critique 

livre ouvert forme symetrique 318 45443Dis-moi où sont les fleurs : essai sur la politique étrangère de Nicolas Sarkozy (L'Encyclopédie du socialisme, 2010.)

Le titre un peu énigmatique est celui d’une chanson  de Joan Baez. Histoire de demander à Sarkozy ou sont ses réussites.

Hubert Védrine  jugera le livre dur mais efficace 

Jean-Christophe Cambadélis reproche au président de s’être intégré un temps dans le camp des néo-conservateurs américains. De ne pas avoir de ligne sur la Chine.  Où l'auteur souligne que le président a changé 4 fois de positions.  Tout en étrillant la thèse de Sarkozy sauveur de l’Europe face à la crise des surprimes, il rend à Gordon Brown  sa place dans le sauvetage de la situation.
Il souligne en même temps que Sarkozy,  s’il a été énergique,  n’a pas été visionnaire durant sa présidence de l’Union 

À noter que Jean-Christophe Cambadélis avance un nouveau concept celui d’un monde apolaire  qui sera repris par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, un monde zéro polaire.    

La troisieme gauche

 

La Troisième gauche éd. du Moment, 2012.

Le livre tire les conclusions des analyses critiques précédentes  

Et Jean-Christophe Cambadélis ne fait pas dans la dentelle.  Il tranche, coupe, reconstruit la gauche 

L’ouvrage bouscule tout,  propose « la société décente,  l’égalité réelle,  la liberté ordonnée et la fraternité laïque pour y parvenir.

Nous sommes en 2012 et l’auteur  propose : l’alliance des progressistes allant des centristes au Front de gauche.

Tout en demandant pour l’avenir une véritable identité réformiste au PS.

 

 

leuropesouslamenacenationalpopuliste

 

L’Europe sous la menace national-populiste  éd. L'Archipel, 2014.

Sûrement son livre le plus prophétique.  

Il souligne  à travers de nombreux phénomènes  comment l’Europe va être tentée  par le national-populisme.  

Il analyse la déconstruction des états-nations, la défaite du courant progressiste,  l’émergence d’un nouveau « politiquement correct » : l’identité nationale. 

La montée du communautarisme lui faisant redouter en France une évolution à la libanaise.   Et il réhabilite pour l’Europe la formule de Mitterrand : le nationalisme c’est la guerre. 

Le livre analyse dans la plupart des pays de l’Europe ces phénomènes qui ne tarderont pas à se révéler exacts.

 

 

 

agauchelesvaleursdecidentdetout

À gauche les valeurs décident de tout  éd. Plon, 2015.

Dans le prolongement du livre précédent, Jean-Christophe Cambadélis analyse le retournement idéologique. 

Pour l’auteur l’égalité est méprisée,  au nom de l’égalitarisme. La justice est rétrogradée comme valeur au profit du « tout marché ».  La fraternité cède devant l’identité. Et la solidarité fait de même face à l’efficacité et la rentabilité.  

Partout, dit-il, le marché s’est invité, insinué, imposé (…) la dématérialisation de l’économie a laissé la place à la marchandisation du temps et de la culture." 

La gauche a perdu la bataille des idées et donc du cœur et des esprits 

Le livre sous-entend que cette défaite culturelle prépare la défaite politique.

Jean-Christophe Cambadélis demande au peuple de gauche de regarder la réalité en face :  les idées anti-républicaines (on ne dit pas encore illiberales ) sont en passe d’être majoritaires.   

Ce livre qui est une tentative de reprendre pied dans le combat culturel sera un échec en terme de vente confirmant quelque part la thèse centrale du livre 

 

chroniquedunedebacle

 

Chronique d’une débâcle L'Archipel, 2017.

 Retour quasi clinique sur l’expérience Hollande au pouvoir.  Jean-Christophe Cambadélis distingue la déroute politique d’un bilan gouvernemental meilleur qu’on ne le dit. 

Thèse que sera reprise par les socialistes, passé  l’engouement « macronistomelenchonien » . 

Fourmillant d’anecdotes, de révélations et de bons mots, l’ouvrage reste de l'avis journalistique le meilleur sur la période.  

À noter que le livre définit les tendances lourdes de notre époque. Il  tente de caractériser d’emblée Macron comme le techno-bonapartisme.  Il ne lui voit pas beaucoup d’avenir dans sa capacité à aligner la France sur le modèle anglo-saxon. Le livre fait un sort a la gauche populiste de Mélenchon. Tout en respectant l’homme et les Insoumis., Jean-Christophe Cambadélis estime les thèses du leader de la France Insoumise dangereuse pour la démocratie et pour la France.  

Il préconise de renvoyer dos à dos les deux protagonistes  dès le début du quinquennat. 

 

lagauchededemainseragirondine

La gauche de demain sera girondine Fondation Jean-Jaurès, 2018.

Libéré des contraintes du  poste de premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis reprend son bâton de pèlerin idéologique.

Il esquisse non seulement 21 conditions d’un nouveau progressisme mais fixe comme objectif à une nouvelle gauche de revenir pour elle-même et pour la France par un girondisme.

Le jacobinisme  devient l’ennemi et l’explication de la panne française.  

Petit ouvrage qui a eu un grand retentissement dans tous les cercles politiques contemporains.  

Elle offre pour  Jean-Christophe Cambadélis la triple possibilité  de reconstruire un projet de rupture pour la gauche, de donner un sens idéologico- stratégique, au réseau d’élus toujours puissant, pour une refondation et une critique frontale du verticalisme de Macron se distinguant de la critique sociale.

 

  • livre ouvert forme symetrique 318 45443Pour une nouvelle stratégie démocratique, écrit avec Pierre Dardot et Philippe Darriulat, Paris : éd. L'Harmattan, 1987.
  • Le Manifeste des 50 / textes rassemblés par J.-C. Cambadélis, Paris : R. Deforges, 1992.
  • Quelle transformation de la société ?, écrit avec Yves Cochet et Gilbert Wasserman, Paris : les Ed. de l'Atelier, 1995.
  • Pour une nouvelle gaucheéd. Stock, 1996.
  • La France blafarde(avec Éric Osmond), éd. Plon, 1998.
  • Le Chuchotement de la vérité, éd. Plon, 1998.
  • L'Avenir de la gauche plurielle, éd. Plon, 1999.
  • L'étrange échec, éd. Plon - Notes de la Fondation Jean-Jaurès, 2002.
  • 1905-2005. L'éternel commencement : que faire au Parti socialiste ?, L'Encyclopédie du socialisme, 2005.
  • Parti pris : chroniques de la présidentielle chez les socialistes, éd. Plon, 2007.
  • Le génie du socialisme, éd. Plon, 2008.
  • Dis-moi où sont les fleurs : essai sur la politique étrangère de Nicolas Sarkozy, L'Encyclopédie du socialisme, 2010.
  • La Troisième gauche, éd. du Moment, 2012.
  • L'Europe sous menace national-populiste, éd. L'Archipel, 2014.
  • À gauche, les valeurs décident de tout, Plon, 2015.
  • Chronique d'une débâcle, L'Archipel, 2017.
  • La Gauche de demain sera girondine, Fondation Jean-Jaurès, 2018.