Tag 11 novembre

10 Nov

Commentaires fermés sur 11 novembre

11 novembre

par

gravure arc de triomphe

Mon grand père Raymond Bleuse, cité au champ d’honneur pour être passé à travers les lignes ennemies et pendant des heures sous la mitraille, indiquait à l’aide de sa lanterne les positions allemandes pour le tir de l’artillerie jusqu’à ce qu’une balle brise l’instrument de signalisation.

Mon grand père donc, dont j’ai la citation sur mon bureau ainsi qu’un obus gravé envoyé à ma grand-mère, me dit un jour « gardes cela, ainsi que le faire-part de décès de ton oncle mort au combat, car avec le nom que tu portes, un jour les français te demanderont si tu es bien du pays ». Il ajoutait: « Ils peuvent être comme cela, ou capable du plus grand héroïsme ». Il ne savait pas le père Bleuse qu’il disait à peu près la même chose que Gambetta : « Un peuple héroïque si facile à troubler ».

Ce grand-père me raconta des soirs durant la guerre : « Cette saloperie ». Les tranchées, la boue, le gaz, le froid, la peur, les rébellions, les fusillés, le sacrifice, le chemin des dames, les offensives cloués au sol, les « boches », le « chleu », les frères d’armes dans une famille qui connu 1870 et connaitra l’exode et la résistance des années 194O.

J’ai toujours pensé que pour les Français 1914 marqua durablement les mémoires. Et il y a souvent des réflexes ou des stéréotypes qui viennent l’aggraver par la barbarie de la seconde guerre mondiale. Le fait que l’Allemagne commémore la « nuit de cristal » où pourchassant les juifs, le régime nazi se mit en marche. Au moment où la France par la voix du Président de la République se souvient de 14/18 et fait sa place aux fusillés. Cela en dit long dans une Europe bousculée par la crise économique et la montée des nationalismes.

« Plus jamais ça » disaient les poilus au sortir de la guerre de 1914. C’est un bien précieux que la paix sur le continent. Ne laissons pas la xénophobie troubler les peuples. Cela va vite quand les temps se font durs !

 

11 Nov

2 Comments

Commémoration du 11 novembre

par

Ce matin, j’assistais, avec les représentants du comité d’entente du 19ème, les représentants des associations d’anciens combattants et victimes de guerre, les élèves du collège Claude Chappe, Roger Madec, Sénateur-Maire, François Dagnaud, Premier adjoint et Daniel Vaillant, Député ainsi que les élues et élus du 19ème à la cérémonie Commémorative de l’Armistice.

Il y a 93 ans, les représentants des alliés et les plénipotentiaires de la nouvelle république allemande s’accordaient sur le cessez le feu. Et, c’est en 1922, à la demande des anciens combattants que, le 11 novembre devenait une journée commémorative des morts pour la France. Dans le 19ème arrondissement, plus de 8000 personnes sont tombées lors de ce conflit mondial.

Un moment pour chacun d’entre nous de se souvenir de ces combattants, victimes de guerre, ces héros tombés au front.