Tag afrique

01 Nov

Commentaires fermés sur Le Parti socialiste prend acte de la démission de Blaise Compaoré

Le Parti socialiste prend acte de la démission de Blaise Compaoré

par

logops160

Au terme d’une crise de régime qui a débouché sur une journée de protestation et de violences, le Président Blaise Compaoré a quitté le pouvoir et fui le Burkina Faso. C’est la fin d’une époque et le début d’une autre ère pour le peuple burkinabè qui doit réussir désormais une transition démocratique.

Le Parti socialiste forme le vœu que des élections libres assurent dès que possible un pouvoir politique qui serait légitimé par le peuple plutôt que par la force.

La fin de l’ère Compaoré est un tournant historique pour cette région de l’Afrique et il s’agit de créer les conditions politiques d’un développement solidaire durable pour le bien des peuples de cette région.

29 Sep

Commentaires fermés sur Guinée : un scrutin crucial pour la réussite de la transition démocratique du pays

Guinée : un scrutin crucial pour la réussite de la transition démocratique du pays

par

urnes160Après plusieurs reports et graves crises de confiance entre le pouvoir, l’opposition et la Commission électorale, les premières élections législatives libres en République de Guinée ont pu enfin se tenir hier. Elles viennent compléter l’ouverture démocratique engagée en 2010 lors de l’élection du Président Alpha Condé.

Le Parti socialiste déplore toutes les violences et les morts qui auront marqué la préparation de ce scrutin. Il note qu’une phase déterminante de la transition démocratique en Guinée est dorénavant en jeu : une finalisation réussie du processus électoral, puis un renforcement de l’institution parlementaire pour qu’elle joue pleinement son rôle.

Le Parti socialiste souhaite que toute la classe politique conserve l’esprit de consensus qui prévaut aujourd’hui, et qu’elle agisse conformément à la volonté populaire des Guinéens, exprimée dans les urnes, pour placer définitivement leur pays sur la voie de la normalisation politique et démocratique.

 

30 Juil

Commentaires fermés sur Jean-François Copé: la droite coloniale

Jean-François Copé: la droite coloniale

par

copéOn peut s’interroger sur ce qui a poussé Copé à accepter une conférence rémunérée à Brazzaville. L’homme était déjà « borderline » avec les vacances chez Takieddine, la montre du même et son carnet d’adresses de Ministre reconverti en avocat d’affaires. Mais qu’est-ce qui peut pousser un patron, même par intérim, d’un parti d’opposition à accepter ce genre de pratiques ? Sa défense : les 30 000€ c’était pour son défraiement résume le personnage. Il y a là tout le mépris de celui qui ne réfléchit même pas qu’il va en Afrique et qu’une telle note de frais peut être choquante au regard de la pauvreté régnante. C’est l’esprit colonial très en vogue en ce moment. L’apport de la civilisation aux peuples ignorants vaut tous les émoluments. Quand on pense que mensonge pour mensonge, Monsieur Copé n’a même pas pensé à dire que c’était au profit de la campagne financière de l’UMP. Cela ne lui a pas effleuré l’esprit. Car c’est cela l’esprit colonial.

19 Juil

Commentaires fermés sur RDC : acharnement du pouvoir sur un opposant politique

RDC : acharnement du pouvoir sur un opposant politique

par

rdcL’opposant congolais Eugène Dioumi Ndongala, dirigeant du parti Démocratie chrétienne et allié de l’opposant historique Etienne Tshisekedi, subit depuis plus d’un an des actes de harcèlement et des mesures de détention arbitraires orchestrés par le pouvoir en place à Kinshasa.

En octobre 2012, quelques jours avant le Sommet de la francophonie à Kinshasa, le Parti socialiste avait exprimé son soulagement suite à la libération de l’opposant « Dioumi », alors détenu plusieurs mois dans un lieu secret.

Le Parti socialiste suit avec attention les nouvelles vicissitudes judiciaires imposées à l’opposant congolais, soumis à une justice clairement partiale. Il a appris avec inquiétude la tentative, par des militaires, de transférer hier l’opposant vers un lieu de détention inconnu. Le Parti socialiste reste vigilant sur le sort de cet opposant.

Au lieu de mesures d’oppression, le Parti socialiste attend plutôt du pouvoir congolais que soit organisé enfin un dialogue politique inclusif et sincère afin de remédier aux carences patentes de la démocratie en République démocratique du Congo.

13 Fév

Commentaires fermés sur [Parti Socialiste] Togo : Démocratie bafouée

[Parti Socialiste] Togo : Démocratie bafouée

par

logops160

Jean-Christophe CAMBADELIS, Secrétaire national à l’International et à l’Europe
Axelle LEMAIRE Secrétaire nationale aux droits de l’Homme

Le Parti socialiste observe avec inquiétude la vague d’arrestations d’opposants politiques orchestrée depuis un mois par le pouvoir en place.

Le Parti socialiste dénonce l’arbitraire manifeste de ces arrestations qui visent essentiellement les personnalités du Collectif « Sauvons le Togo » et d’autres membres de l’opposition. Il demande leur libération immédiate.

Le Parti socialiste exprime sa solidarité avec tous les Togolais démocrates et issus de la société civile en lutte pour la démocratie, contre la mauvaise gouvernance et l’impunité au Togo. Il appelle les autorités togolaises à permettre la relance d’un dialogue politique sincère et inclusif, et à mettre en œuvre d’urgence les recommandations des Missions d’observations de l’Union Européenne en faveur d’une réforme électorale pour le prochain scrutin législatif.

15 Jan

Commentaires fermés sur Ce matin sur RMC à propos du Mali

Ce matin sur RMC à propos du Mali

par

hi-256-1-b31b0bad2786ce87d1921068235d6530ac0b4a3c

« Il ne s’agit pas de la Françafrique mais de la France au service de l’Afrique. Nous n’intervenons pas pour du pétrole, du gaz ou pour imposer un potentat africain. Nous intervenons pour stopper les Jihadistes terroristes, pour l’unité du Mali, pour permettre les résolutions des Nations Unies. C’est à dire, au bout, un Mali qui souverainement décidera de son destin. La France se met au service de l’Afrique et en la matière il n’y a ni agenda ni but caché ».

12 Oct

5 Comments

Dakar : discours pour une nouvelle ère

par

François Hollande a prononcé un discours historique devant l’Assemblée nationale du Sénégal. Il a rendu hommage à sa démocratie exemplaire. Il a renvoyé aux oubliettes de l’histoire le discours honteux de N. Sarkozy, prononcé en 2007 dans cette même capitale.

Ce discours sincère de vérité et de respect fait honneur à la France et ouvre l’ère d’une solidarité authentique avec le continent africain.

Le Parti socialiste partage la conviction du président que l’Afrique est le continent de l’avenir. Il se tiendra toujours aux côtés des démocrates africains confrontés aux défis posés au développement, au progrès social et à la justice, au respect des droits de l’homme et à la démocratie.

22 Mar

Commentaires fermés sur Coup d’Etat militaire au Mali

Coup d’Etat militaire au Mali

par

Le Parti socialiste condamne le coup d’Etat militaire qui est survenu au Mali cette nuit. C’est une atteinte à l’Etat de droit d’autant plus inacceptable que le pays était déjà fragilisé par les guérillas dans plusieurs endroits du pays. Les élections prévues cette années doivent être avancées pour redonner aux maliens la maîtrise de leur destin.

Le Parti socialiste souhaite également faire part de sa solidarité aux familles maliennes vivant en France et forme le vœu que la paix et le calme reviennent au plus vite dans ce pays.

16 Août

1 Comment

Famine, il faut agir vite !

par

M. Jean-Christophe Cambadélis alerte M. le ministre d’État, ministre des affaires étrangères et européennes, sur la situation tragique dans la Corne de l’Afrique. Depuis le début de l’été, la Corne de l’Afrique connaît une famine tragique qui frappe des milliers de familles en Somalie, mais aussi au Kenya, en Éthiopie et en Ouganda. C’est la famine la plus grave depuis 60 ans. Plusieurs nations, ONG et institutions internationales ont lancé un cri d’alarme et nombre d’entre elles ont commencé des actions d’acheminement de nourriture dans ces pays. Il a bien noté que le gouvernement avait pris la décision d’envoyer un avion de fret humanitaire à Djibouti mercredi 10 août et que le Président de la République avait aussi décidé de tripler l’aide de la France, la portant à 30 millions d’euros d’aide d’urgence au profit des pays touchés par la crise alimentaire dans la corne de l’Afrique. Un tiers de cette aide a d’ores et déjà été allouée à des organisations internationales et à des ONG actives dans ces pays. Toutefois ces envois ne sont pas suffisants pour le moment par rapport à l’ampleur des besoins. Au niveau mondial en effet, seule une aide d’un demi-milliard a été débloquée alors qu’il en faudrait 1,2 milliards pour sauver 12 millions de personnes. Au-delà de l’aide humanitaire d’urgence, seul un plan de développement solidaire durable permettra d’assurer la sécurité alimentaire de ces pays notamment en luttant contre la spéculation sur les matières premières agricoles et en encourageant la production agricole locale. La France s’honorerait à réclamer une réunion internationale pour augmenter et coordonner l’action contre la famine, ainsi que préparer ce plan de développement solidaire. Il souhaiterait donc savoir quelle est l’intention de M. le Ministre d’état sur cette demande de réunion internationale et quelles autres décisions concrètes il envisage de proposer en urgence et pour empêcher qu’une telle catastrophe ne se reproduise.