Tag al-assad

10 Nov

Commentaires fermés sur [Communiqué du PS] Election de Georges Sabra

[Communiqué du PS] Election de Georges Sabra

par

Jean Christophe CAMBADELIS,
Secrétaire national à l’Europe et aux Relations Internationales

Les différents groupes de l’opposition syrienne se sont réunis à Doha pour discuter de l’unification et du renouvellement de l’opposition et lui donner une plus grande légitimité, représentativité et efficacité dans la lutte contre le régime de Bachar Al Assad.

L’élection de Georges Sabra, un militant laïc et démocrate de longue date de l’intérieur qui a quitté récemment son pays, est une avancée significative pour la clarification du leadership et l’orientation du Conseil National Syrien.

Le Parti socialiste qui entretient des relations de solidarité avec l’opposition démocratique syrienne depuis de nombreuses années et qui a reçu Georges Sabra à plusieurs reprises, se félicite de cette élection, obtenue à une large majorité.

Il regrette néanmoins que les Comités locaux de Coordination n’aient pas accepté pour l’instant d’entrer dans la nouvelle direction du CNS.

La tâche du CNS et de son nouveau président est immense pour aider le soulèvement de l’intérieur à s’organiser, à mener à bien le combat contre le régime syrien et prévenir l’infiltration des groupes islamistes radicaux à vocation terroriste. Il est du devoir des pays démocratiques et d’autres pays amis de la Syrie d’aider le peuple syrien dans sa lutte.

11 Avr

Commentaires fermés sur Syrie: le régime renie encore sa parole

Syrie: le régime renie encore sa parole

par

Alors que le plan de Kofi Annan doit entrer en vigueur ce mardi 10 avril 2012, impliquant le retrait des troupes syriennes des villes, Bachar Al-Assad a choisi de renforcer la répression et la provocation vis-à-vis de ses voisins, la Turquie et le Liban.

Hier, 105 personnes, majoritairement des civils, sont mortes sous le bombardement de l’armée syrienne qui n’a pas hésité à viser un camp de réfugiés en Turquie blessant des civils syriens et turcs. Des tirs similaires ont tué, au Liban, un journaliste libanais. Ces attaques transfrontalières témoignent de la détermination du régime syrien à poursuivre la répression, à ne pas respecter le plan Annan soutenu par l’ONU et la Ligue arabe ainsi que de sa volonté d’élargir le conflit dans la région.

Le Parti socialiste est indigné par ces actes criminels du régime syrien et par les nouveaux manquements à sa parole. Il exprime sa vive inquiétude face à l’extension du conflit aux pays voisins. Il attend de la Russie et de la Chine qu’elles prennent leurs responsabilités au Conseil de Sécurité, pour que Damas cesse immédiatement les bombardements des villes et les provocations à l’égard de ses voisins.