Tag amnesty international

23 Juin

Commentaires fermés sur [Parti Socialiste] Bahreïn

[Parti Socialiste] Bahreïn

par

Un tribunal spécial de Bahreïn a condamné plusieurs opposants qui avaient animé la contestation contre le pouvoir et appelaient à des réformes démocratiques à Bahreïn, à de lourdes peines de prison, dont huit d’entre eux à la perpétuité.

Plusieurs organisations de défense des droits de l’homme, telles qu’Amnesty International, la Fédération Internationale des Droits de l’Homme et l’Organisation Mondiale Contre la Torture, ont condamné ce verdict et évoqué des suspicions de tortures et de maltraitances avant les procès.

Le Parti socialiste exprime ses vives préoccupations face à la situation à Bahreïn, notamment la condamnation des opposants. Il demande la libération des personnes injustement condamnées. Il estime que la meilleure façon de ramener la paix et la sécurité à Bahreïn est de répondre positivement aux aspirations des citoyens à la liberté, la démocratie et la justice.

 

24 Juil

3 Comments

Iran: Journée mondiale de solidarité

par

PRPS.pngÀ l’appel de plusieurs organisations internationales de défense des libertés et des droits de l’homme, notamment Amnesty International, la Fédération Internationale des droits de l’homme, le Comité indépendant contre la répression des citoyens iraniens et Madame Shirin Ebadi, prix Nobel de la paix, le samedi 25 juillet est proclamé « Journée mondiale d’action pour soutenir le peuple iranien ». Des rassemblements de solidarité auront lieu à Paris (Place du Trocadéro de 17 h à 19 h) ainsi que dans la plupart des grandes villes dans le monde.

Pour dénoncer la répression sanglante qui a suivie l’élection d’un président dont sa légitimité est contestée à juste titre par la majorité de la population iranienne et pour demander la libération des centaines de prisonniers politiques, le Parti socialiste apporte son soutien total à cette journée de solidarité et appelle ses militants à s’y rendre nombreux.

Il apporte également son soutien à l’appel lancé par Shirin Ebaddi et d’autres personnalités au Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, lui demandant l’envoi d’un émissaire personnel pour enquêter et collecter des informations sur la violence post-électorale exercée à l’encontre des manifestants par les autorités iraniennes. Ces informations sont indispensables pour compléter le rapport sur la situation des droits de l’homme que le Secrétaire général doit préparer pour la 64ème session de l’assemblée générale cet automne.