Tag banque centrale européenne

03 Déc

2 Comments

Germanophobe ? Non ! « Merkelophobe » peut-être !

par

Il faut repousser les analyses à l’emporte-pièce vis-à-vis de l’Allemagne. Jamais hier celui-ci ne fut collectivement responsable de la solution finale. Il n’est pas non plus admissible de solidariser le peuple allemand avec Madame Merkel, alors que celle-ci est régulièrement battue dans les élections locales ou régionales. Il est tout aussi discutable de dire « touche pas à Madame Merkel » comme le sous-entend Monsieur Juppé. Madame Merkel est une démocrate. Mais on peut, on doit critiquer le dogmatisme de la droite allemande. On peut, on doit contester le pacte d’austérité du directoire Merkel-Sarkozy. D’abord parce que cette politique conduit l’Europe à l’éclatement. Ensuite, c’est en ciblant la droite allemande que l’on combat la remontée de la germanophobie. Enfin c’est en interdisant la critique de la droite allemande pour protéger Nicolas Sarkozy, qu’on le construit.

11 Juin

Commentaires fermés sur La récession annoncée

La récession annoncée

par

La Banque Centrale Européenne vient hier d’abaisser sa prévision de croissance de la zone Euro. Et voilà ! La BCE prends acte des conséquences des plans d’austérité pour consolider leurs finances publiques.

Comment est-il possible dans ces conditions, 1.2 de croissance, de financer les dépenses d’investissement nécessaires à la croissance ou d’assurer le filet social indispensable à la paix sociale ? Nous courons à la catastrophe économique d’abord, sociale ensuite (la CES annonce des tensions dures pour l’automne), populiste enfin (il suffit de lire la montée de Marine Le Pen et des nationalismes en Europe). Il faut changer de politique et établir un plan de relance franco-allemand pour juguler la catastrophe qui vient.

10 Fév

Commentaires fermés sur La Banque Centrale Européenne doit racheter sur critères tout ou partie de la dette Grecque

La Banque Centrale Européenne doit racheter sur critères tout ou partie de la dette Grecque

par

Aujourd’hui la crise de spéculation qui touche la Grèce, demain le Portugal voire l’Espagne est Européenne. C’est donc à l’Europe d’agir. Le seul moyen est que la Banque Centrale Européenne rachète sur critères tout ou partie de la dette. L’article 122 alinéa 2 du Traité le permet, c’est urgent !