Tag BCE

06 Juil

Commentaires fermés sur L’invité de Jean-François Achilli sur France Info

L’invité de Jean-François Achilli sur France Info

par

JCC France Info 06072015

Jean-Christophe Cambadélis était ce matin au micro de Jean-François Achilli sur France Info.

 

Retrouvez la vidéo de l’interview ci-dessous:

Grèce : Cambadelis tacle Sarkozy, « l’excité du… par FranceInfo

05 Fév

Commentaires fermés sur Le Parti socialiste regrette la dernière décision de la Banque centrale européenne concernant la Grèce

Le Parti socialiste regrette la dernière décision de la Banque centrale européenne concernant la Grèce

par

logops160

La Banque centrale européenne vient de durcir ses conditions d’accès aux liquidités pour les banques grecques, nous le déplorons. Les banques grecques ne pourront, à partir du 11 février se refinancer qu’à des taux qui seront désormais supérieurs à ceux d’aujourd’hui. Une telle mesure est d’autant surprenante que la Banque centrale européenne entend désormais se donner tous les moyens pour lutter contre la déflation en Europe.

Cette décision est économiquement préjudiciable à l’économie grecque, elle introduit un élément d’incertitude pour une économie nationale qui a besoin à l’inverse de stabilité pour renouer enfin avec la prospérité et la croissance.

Cette décision est aussi un manque d’égards certain pour le peuple grec qui demande que les institutions européennes et les autres peuples d’Europe entendent les efforts très importants qu’il consent maintenant depuis de longues années.

Les autorités européennes doivent trouver un accord avec les responsables grecs nouvellement et démocratiquement élus pour que la Grèce et l’ensemble des économies européennes retrouvent le chemin de la croissance. Cela suppose nécessairement et d’urgence que l’Union européenne accepte le principe de plus de solidarité budgétaire et financière, suivant des modalités encore à définir.

catégorie Actualité

Tag , , , ,

13 Déc

Commentaires fermés sur La supervision bancaire, l’Europe…

La supervision bancaire, l’Europe…

par

drapeaueurope

La supervision bancaire, l’Europe peut mieux faire. Le fait que 6000 banques européennes soient sous la supervision de la BCE est un pas vers l’intégration. Alors que le blocage sur le budget est un pas vers la désintégration. On rassure les marchés tout en régulant les banques. Mais on désespère les citoyens qui ne voient pas dans l’action européenne ce qui relève de la lutte pour la croissance ou la réciprocité commerciale. Surtout quand on apprend dans le même temps qu’il a fallu 40 ans pour obtenir un accord européen sur les brevets.
Mais cet accord est quand même déterminant car il coupe le lien entre les banques et les dettes souveraines. Il faudrait maintenant mettre la pression sur ces dernières pour qu’elles ouvrent le crédit et ne freinent plus sur la séparation entre activité de dépôt et de spéculation. En effet voilà les banques dotées de ceintures et bretelles. Ce mécanisme de supervision unique permet la recapitalisation directe des banques en difficultés par le fond de sauvetage de la zone euro. L’assainissement budgétaire et bancaire est bien avancé.
Les socialistes d’Europe demandent maintenant que la croissance soit à l’ordre du jour. Car pour l’instant ce volet, qui commande la vie de millions de gens et porté par la France, balbutie.

L’Europe doit et peut en ce domaine mieux faire. C’est urgentissime !

11 Juin

Commentaires fermés sur La récession annoncée

La récession annoncée

par

La Banque Centrale Européenne vient hier d’abaisser sa prévision de croissance de la zone Euro. Et voilà ! La BCE prends acte des conséquences des plans d’austérité pour consolider leurs finances publiques.

Comment est-il possible dans ces conditions, 1.2 de croissance, de financer les dépenses d’investissement nécessaires à la croissance ou d’assurer le filet social indispensable à la paix sociale ? Nous courons à la catastrophe économique d’abord, sociale ensuite (la CES annonce des tensions dures pour l’automne), populiste enfin (il suffit de lire la montée de Marine Le Pen et des nationalismes en Europe). Il faut changer de politique et établir un plan de relance franco-allemand pour juguler la catastrophe qui vient.

05 Mai

7 Comments

Quand DSK parle.

par

Le parisien publie une interview de Dominique Strauss-Kahn que je vous propose de lire ci-dessous:

DSK : « Je comprends la colère de la population grecque»

Le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, a accordé à notre journal sa première grande interview depuis son intervention dans la crise grecque. Actuellement à l’étranger, DSK s’apprête à rentrer à Washington pour présider dimanche une réunion du FMI afin d’avaliser le plan massif concernant la Grèce.

Le plan très dur appliqué à la Grèce ne risque-t-il pas de faire flamber le chômage et de tuer la croissance en diminuant le pouvoir d’achat ?

DOMINIQUE STRAUSS-KAHN. Le plan a un objectif : sauver la Grèce. Ce pays est aujourd’hui confronté à deux problèmes : une dette trop forte et une compétitivité trop faible. Il est au bord de la faillite et n’aurait bientôt pas pu payer ses fonctionnaires. Il faut arriver à fermer les robinets qui fuient et que les Grecs arrêtent de s’endetter tous les jours à des taux de marché de plus en plus prohibitifs, tout en réformant l’économie pour retrouver les conditions de la croissance. C’est une sortie de crise douloureuse et difficile pour les Grecs, mais il n’y a pas d’autres solutions quand on est dans une telle situation.

Le FMI a-t-il posé des conditions pour son intervention ? Lire la suite…

10 Fév

Commentaires fermés sur La Banque Centrale Européenne doit racheter sur critères tout ou partie de la dette Grecque

La Banque Centrale Européenne doit racheter sur critères tout ou partie de la dette Grecque

par

Aujourd’hui la crise de spéculation qui touche la Grèce, demain le Portugal voire l’Espagne est Européenne. C’est donc à l’Europe d’agir. Le seul moyen est que la Banque Centrale Européenne rachète sur critères tout ou partie de la dette. L’article 122 alinéa 2 du Traité le permet, c’est urgent !