Tag Bertrand Delanoë

01 Juin

1 Comment

Dans la Matinale de Canal +

par

J’étais l’invité de la Matinale de Canal Plus ce matin. En voici quelques extraits :

Sur l’attaque de la marine israélienne contre la flottille pour Gaza :

Il faut que le Conseil de sécurité se prononce et qu’on engage un vrai processus de paix, sinon, cela recommencera dans quelques temps. Barack Obama a modifié un peu la politique américaine. La pression est très forte sur le gouvernement Netanyahu.

Sur l’absence du PS dans les manifs :

Il faut condamner l’attaque et en appeler au Conseil de sécurité, mais il ne faut pas mettre d’huile sur le feu.

Sur les primaires :

Nous espérons avoir un million de votants. Il faut essayer de sélectionner notre champion et ne pas l’handicaper. Je pense qu’il faut une campagne des primaires le plus tard possible et la plus courte possible. Le calendrier proposé permet de gagner. Si DSK, le souhaitait, il pourrait s’immiscer dans ce calendrier.

J’appelais à un mouvement de velours et un rassemblement. Laurent Fabius et Bertrand Delanoë on déclaré qu’ils n’étaient pas en situation, Ségolène Royal a déclaré qu’elle ne faisait pas de sa candidature un préalable… Il est en train de se mettre en place petit à petit autour d’une équation gagnante. Martine Aubry est une candidate non seulement capable de mobiliser l’appareil du PS, mais aussi de représenter les Français et de définir un dessein pour la France.

Sur la Convention internationale : Lire la suite…

09 Mar

Commentaires fermés sur Iran: Simin Behbahani

Iran: Simin Behbahani

par

Simin Behbahani, la poétesse iranienne, invitée par le Maire de Paris, Bertrand Delanoë, à l’occasion de la journée internationale des femmes, a été empêchée de quitter l’Iran. Simin Behbahani, âgée de 82 ans, est la plus grande poétesse iranienne, admirée par tous les Iraniens.

L’interdiction faite à Simin Behbahani de participer à la journée du 8 mars à Paris incite à s’interroger sur la légitimité d’un régime qui a peur des paroles d’une poétesse éprise de liberté.

Le Parti socialiste condamne avec la plus grande fermeté cette nouvelle atteinte à la liberté des citoyens iraniens. Il réaffirme sa demande de libération des dizaines de prisonniers d’opinion, politiques ou membres de la société civile. Il rend hommage au combat des femmes iraniennes qui se trouvent au premier rang de la lutte pour la démocratie, la liberté et l’égalité.

04 Avr

Commentaires fermés sur Européennes: le PS prévoit "mille initiatives" et plusieurs meetings

Européennes: le PS prévoit "mille initiatives" et plusieurs meetings

par

PRPS.pngPARIS (AFP) – Le PS va lancer pendant la campagne des élections européennes « mille initiatives dans toute la France », tiendra huit meetings nationaux en présence de Martine Aubry et sollicitera les « leaders nationaux Laurent Fabius, Ségolène Royal, Bertrand Delanoë, François Hollande ».

Le secrétaire national du PS aux Relations internationales, Jean-Christophe Cambadélis, directeur de campagne, a expliqué vendredi à l’AFP qu’il concevait cette campagne en deux temps. Première « orientation »: une « thématique de double sanction » à l’égard de Nicolas Sarkozy et du président de la Commission européenne de droite, José Manuel Barroso.

Puis, après le 24 avril, date du premier meeting national à Toulouse avec Mme Aubry, le PS compte « basculer » dans une seconde phase, avec « mille initiatives » dont des visites d’usine, rencontres avec des ONG, en clin d’oeil aux 1.000 projets de relance du gouvernement.

Parallèlement, le PS compte tenir « un millier de réunions », dans toute la France « pour être au plus près des Français et motiver notre électorat ».

Huit meetings sont prévus avec Martine Aubry. « Nous allons demander à l’ensemble de nos leaders nationaux de participer au maximum à ces réunions: Laurent Fabius, Ségolène Royal, François Hollande, Bertrand Delanoë », explique le député de Paris.

Ces européennes sont « une chance » car « les socialistes européens peuvent pour la première fois sanctionner la doite sortante en devenant majoritaire au Parlement européen et barrer la route à Barroso », souligne M. Cambadélis.

Le 8 avril « toutes les sections vont faire des réunions de formation sur la question européenne, sur le thème du +manifesto+ » commun à tous les socialistes européens.

07 Nov

7 Comments

Après le vote des militants pour le Congrès de Reims

par

Premiers enseignements

PRPS.jpgLes militants socialistes ont voté. Ils doivent être remerciés pour ce moment de démocratie peu commun dans l’univers partidaire Français.

Qu’ont ils dit ?

Il faut que cela change à gauche tout en restant crédible. A l’aune de cette exigence, la motion Bertrand Delanoë/François Hollande s’affaisse comme nous le pensions. Nous verrons plus loin pourquoi. Ségolène Royal ne fait pas un triomphe mais son relatif maintien apparaît comme un succès.

La gauche du parti retrouve son étiage mais elle a immédiatement éclaté.

Martine Aubry fait le score que nous espérions, seule la faible participation dans le Pas de Calais lui interdit d’être dans un mouchoir avec Ségolène Royal.

Le triptyque de la motion Aubry, nouvelle donne donc rénovation, le changement c’est le dépassement des querelles, une motion centrale à gauche collait à l’état d’esprit du PS. Nous n’avons pu le mettre en mouvement que tardivement pour les raisons que l’on sait.

Il n’y a aucune raison pour la motion D de changer de cap. Il n’y aura de rassemblement utile et crédible que si il prend pour référence cette équation : Renouveau, nouvelle gauche et éthique militante.

Personne ne peut imposer sa motion comme majorité. En ne plaçant aucune des motions à un niveau incontournable, les militants du PS ont notifié leur envie de ne pas présidentialiser le PS. La motion D est donc dans ces conditions en position centrale à gauche.

Ségolène Royal vient de déclarer qu’elle voulait discuter avec Martine Aubry. Bertrand Delanoë et François Hollande se rejettent la responsabilité mais appellent au rassemblement et la motion C est tiraillée entre Henri Emmanuelli qui « pense qu’il a le chemin pour s’opposer à Ségolène Royal », Benoît Hamon qui souhaite maintenir une candidature identitaire et Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez qui viennent de quitter le PS avec leurs troupes.

Transparence, calme et cohérence vont donc animer les responsables de la motion D qui étaient hier soir satisfaits et sereins d’avoir fait de leur motion une référence. Il n’y a pour nous aucune fragmentation mais une indication… incitation à la rénovation.

Analysons la contre performance de Bertrand Delanoë et François Hollande. Lire la suite…

01 Nov

Commentaires fermés sur François Hollande plaide pour l'instabilité pour son successeur !

François Hollande plaide pour l'instabilité pour son successeur !

par

communique_image.jpg

Communiqué de presse

En déclarant sur France Info qu’il n’y aura pas de majorité au PS, alors la motion arrivée en tête imposera sa ligne et son 1er Secrétaire, François Hollande plaide pour l’instabilité de son successeur.

Arrêtons les faux débats et respectons les statuts, le congrès est souverain ! Si Bertrand Delanoë arrive en tête, il devra faire des propositions de rassemblement, si nous arrivons en tête nous le ferons.

Pas question de jouer l’instabilité avec une motion en minorité relative, François Hollande doit arrêter de vouloir fragiliser son successeur…

23 Oct

2 Comments

Congrès du PS : Sachons raison gardée

par

PRPS.jpgAprès Jean Glavany, puis François Hollande, c’est au tour de Bertrand Delanoë de s’en prendre à Martine Aubry…

Qu’est ce qui justifie cet énervement soudain, cette fébrilité affichée, cette agression caractérisée ?

Le débat pour la préparation du congrès de Reims du Parti Socialiste avait jusqu’à présent une certaine tenue. Ce qui dans la phase de crise actuelle de l’économie mondiale était bien le moins. Ce n’est pas parce Bertrand Delanoë n’arrive pas à plier le match qu’il faut agresser l’autre équipe sur le terrain.

23 Oct

Commentaires fermés sur Service minimum: Les tartuferies de l’UMP

Service minimum: Les tartuferies de l’UMP

par

Si les socialistes ne savaient pas pourquoi le service minimum à l’école avait été inventé, ils sont maintenant éclairés. Il s’agit d’une machine à critiquer les socialistes.

Soit les mairies socialistes appliquent le service minimum et ne pouvant faire face à la demande ils sont conspués par les parents.
Soit ils ne l’appliquent pas pour des raisons de sécurité et ils sont – comme Bertrand Delanoë – traînés devant les tribunaux. Il y a là quelques tartuferies car le service minimum à l’école ne marche pas.

10 Oct

Commentaires fermés sur Crise Financière: Cambadélis croit l’unité des socialistes possible

Crise Financière: Cambadélis croit l’unité des socialistes possible

par

Cet après midi, l’AFP a repris ce que j’ai dit aujourd’hui sur B’FM:

bloc_note_copieV2.jpgParis, 10 oct 2008 (AFP): Le député PS Jean-Christophe Cambadélis a estimé vendredi sur BFM que les socialistes pouvaient « se mettre rapidement d’accord » pour « parler d’une même voix » sur les solutions à apporter à la crise financière et boursière.

« Je pense que les socialistes dans leur ensemble et parler ensemble. ce n’est pas le cas et c’est dommage. On ne sera audible que si, sur trois ou quatre grands sujets, tous les socialistes disent la même chose. Aujourd’hui il faut montrer qu’il y a un autre chemin, celui que préconisent les socialistes, une manière socialiste d’être dans la crise », a déclaré le député Strauss-Khanien de Paris.

« On peut se mettre rapidement d’accord » a jugé M. Cambadélis. Se déclarer au printemps « socialiste et libéral », comme l’a fait Bertrand Delanoë, était « maladroit dans la période », et « c’est utilisé en termes de polémique, mais il faut que les socialistes ne polémiquent pas sur cette question-là », a t-il ajouté.

Selon le dirigeant du PS, « ils doivent se retrouver, ils doivent parler de la même voix, faire des propositions ensemble et montrer que, dans la crise, les socialistes se retrouvent et n’instrumentalisent pas la crise pour pouvoir faire des différences » entre eux à l’approche du congrès du parti.

« Toutes les formules sont envisageables à condition qu’elles soient maîtrisées (…) », a-t-il estimé à propos de l’opportunité d’un débat télévisé entre les chefs de file du PS pour le congrès. « Si c’est pour faire du punching ball dans la période que nous vivons, franchement ça ne présente aucun intérêt » a dit le député de Paris.