Tag BFM

28 Mar

Commentaires fermés sur Cantonales 2ème tour – BFM – 21h30

Cantonales 2ème tour – BFM – 21h30

par

« Au-delà des résultats que je viens d’analyser. Les deux grands perdants sont Nicolas Sarkozy parce que sa stratégie de droitisation fait perdre son camp et abîme la France. Et Marine Le Pen dont la normalisation n’a pas permis d’obtenir plus de deux élus alors que les partis traditionnels en ont obtenu plusieurs centaines ». (…) « L’UMP est à la fin d’un cycle, 12 ans de Chirac plus 5 ans de Sarkozy. Il n’y a plus de force propulsive ».

20 Mar

Commentaires fermés sur Point presse ce soir RMC, France Info, BFM TV, TF1, Le Parisien, Le Monde

Point presse ce soir RMC, France Info, BFM TV, TF1, Le Parisien, Le Monde

par

« La Décision de Jean-François Copé de refuser de voter pour le PS face au FN, est une faute morale et politique. Il est inadmissible de mettre le même plan le PS et le FN. Pour Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy le PS ne fait plus partie de l’arc républicain ? Pour obtenir les voix du FN en 2012, on met sur le même plan le FN et le PS. On s’acage l’arc républicain. Sur le plan politique le « siphoneur Sarkozy » du vote frontiste est siphoné. »

23 Fév

4 Comments

Déclaration de Jean-Christophe Cambadélis ce soir sur BFM TV

par

Jean-Christophe Cambadélis était l’invité de Ruth Elkrief sur BFM TV. Il a notamment déclaré:

« Nous assistons au naufrage de notre diplomatie. C’est un drame national. Nicolas Sarkozy a totalement raté son rendez-vous avec l’histoire. Il est passé à côté de la révolution démocratique du monde arabo-musulman. Je ne comprends pas pourquoi nous avons tant tardé à réagir, tant tardé à s’occuper de sortir nos compatriotes. »



28 Jan

1 Comment

BFM TV: JC Cambadélis s’est exprimé par téléphone ce soir sur la situation en Egypte

par

Le gouvernement a encore du retard à l’allumage sur l’Egypte (…) La situation égyptienne s’apparente à celle de la Tunisie mais elle diffère sur un point, la place et la force de l’armée. C’est d’elle que tout va dépendre, dans un sens ou dans un autre. En attendant la France doit demander la fin des violences, le libre droit de manifester et d’organiser des élections démocratiques le plus rapidement possible (…) Mais une fois de plus, le gouvernement français a du retard à l’allumage…

10 Oct

Commentaires fermés sur Crise Financière: Cambadélis croit l’unité des socialistes possible

Crise Financière: Cambadélis croit l’unité des socialistes possible

par

Cet après midi, l’AFP a repris ce que j’ai dit aujourd’hui sur B’FM:

bloc_note_copieV2.jpgParis, 10 oct 2008 (AFP): Le député PS Jean-Christophe Cambadélis a estimé vendredi sur BFM que les socialistes pouvaient « se mettre rapidement d’accord » pour « parler d’une même voix » sur les solutions à apporter à la crise financière et boursière.

« Je pense que les socialistes dans leur ensemble et parler ensemble. ce n’est pas le cas et c’est dommage. On ne sera audible que si, sur trois ou quatre grands sujets, tous les socialistes disent la même chose. Aujourd’hui il faut montrer qu’il y a un autre chemin, celui que préconisent les socialistes, une manière socialiste d’être dans la crise », a déclaré le député Strauss-Khanien de Paris.

« On peut se mettre rapidement d’accord » a jugé M. Cambadélis. Se déclarer au printemps « socialiste et libéral », comme l’a fait Bertrand Delanoë, était « maladroit dans la période », et « c’est utilisé en termes de polémique, mais il faut que les socialistes ne polémiquent pas sur cette question-là », a t-il ajouté.

Selon le dirigeant du PS, « ils doivent se retrouver, ils doivent parler de la même voix, faire des propositions ensemble et montrer que, dans la crise, les socialistes se retrouvent et n’instrumentalisent pas la crise pour pouvoir faire des différences » entre eux à l’approche du congrès du parti.

« Toutes les formules sont envisageables à condition qu’elles soient maîtrisées (…) », a-t-il estimé à propos de l’opportunité d’un débat télévisé entre les chefs de file du PS pour le congrès. « Si c’est pour faire du punching ball dans la période que nous vivons, franchement ça ne présente aucun intérêt » a dit le député de Paris.