Tag blog

10 Nov

Commentaires fermés sur [Communiqué du PS] Mort en prison d’un blogueur iranien

[Communiqué du PS] Mort en prison d’un blogueur iranien

par

Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national à l’Europe et aux relations internationales
Pouria Amirshahi, secrétaire national à la coopération, à la francophonie, à l’aide au développement et aux droits de l’homme.

Sattar Behechti, un activiste pour la démocratie, a été arrêté récemment pour avoir tenu un blog considéré comme anti-régime iranien. Les informations parvenant d’Iran montrent à l’évidence qu’il est mort sous la torture.

Le Parti socialiste exprime ses condoléances à sa famille qui a été empêchée d’assister à son enterrement. Ce crime s’ajoute à une longue liste de violations des droits de l’homme, de répression et d’assassinats perpétrés contre les opposants. Ce décès est intolérable pour qui défend la liberté, la démocratie et la justice.

Le Parti socialiste réclame la mise en place d’une commission indépendante, ainsi que l’accès du dossier du défunt aux avocats, à sa famille et aux organisations indépendantes de défense des droits de l’homme .

Le Parti socialiste demande à l’ONU et à l’UE de prendre des initiatives plus sérieuses pour défendre les droits de l’homme et les prisonniers d’opinion en Iran. Comme toujours, il reste vigilant sur ces questions cruciales et réaffirme son soutien et son admiration envers l’opposition démocratique qui lutte à l’intérieur de l’Iran pour un changement démocratique et pacifique.

11 Mai

Commentaires fermés sur Interview au Bien Public

Interview au Bien Public

par

J’ai donné une interview publiée ce week-end au quotidien le Bien Public que je vous propose de retrouver ci-dessous:

Député de Paris, membre du bureau national du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis ne mâche pas ses mots lorsqu’il s’agit de commenter l’actualité. Morceaux choisis.

Le Bien public. L’un des dossiers dont on parle beaucoup aujourd’hui est cette fameuse loi Hadopi. Quelle est votre position sur ce sujet ?

Jean-Christophe Cambadélis. La loi Hadopi est irréaliste et inadaptée aux problèmes posés par nos amis artistes. Nous avons fait une proposition d’une taxe uniforme qui permettrait plus facilement de défendre la propriété intellectuelle, c’est-à-dire les droits d’auteur. Exercer une répression dans le domaine de l’internet, on voit que c’est difficile pour un certain nombre de sites. On imagine combien ça va être compliqué pour pouvoir poursuivre tel ou tel jeune qui fait du chargement de manière sauvage. Dans un domaine qui est celui de la liberté par excellence, on ne crée pas des lignes Maginot. Il faut être plus astucieux, plus intelligent. Lire la suite…

10 Avr

1 Comment

La radicalisation du père de famille de quarante ans

par

CHRONIQUE POLITIQUE

Un phénomène n’est pas assez analysé dans la radicalisation actuelle. Si elle prend la forme de séquestration, elle n’est menée par aucune force d’extrême gauche. Tant sur le plan politique que syndicaliste, la radicalité est hors la radicalité organisée. C’est le père de famille, syndiqué ou pas, qui est exaspéré. Il ne voit pas d’autres possibilités pour obtenir la négociation que la séquestration. Cette forme de lutte, qui a comme équivalent dans les facultés l’occupation, en dit long sur la tension sociale rampante. Le fait que le 18 avril tous les personnels des hôpitaux, des patrons aux infirmières, descendent dans la rue à la veille du 1er mai en dit tout autant. C’est la montée des eaux ! Personne ne voit la colère grandir car tout le monde est hypnotisé par les gesticulations de Sarkozy.

Mais le mouvement d’en bas est irrésistible. Il monte par vague. Sur ce blog, nous indiquions, il y a trois mois, les éléments d’une radicalisation. Aujourd’hui, nous sommes entrés dans « la colère de masse ». Et elle ne touche pas une avant-garde politisée mais monsieur tout le monde et tous les secteurs de la société.

Elle est alimentée par l’inquiétude et la réalité des plans sociaux, par l’avalanche des révélations sur les salaires, stocks options, bonus des dirigeants, par l’impuissance gouvernementale et son discours satisfait. Lire la suite…

09 Avr

Commentaires fermés sur La médiasphère, c'est l'enfer

La médiasphère, c'est l'enfer

par

bloc_note_copieV2.jpgLa nouvelle triangulation se résume ainsi : médias-blog-buze.

La rapidité avec laquelle l’info surfe sur la toile déstabilise le journaliste, le politique et tout simplement l’information. Les journalistes « professionnels de l’immédiat », ne peuvent concurrencer des médias qui vont plus vite que leurs délais de fabrication.

Nous assistons à un mutation, une réalité virtuelle, haletante, souvent récidivante qui ne dure que le temps d’un spasme.

La presse quotidienne écrite, la télé sont à la peine.
Tout le monde investit le blog; sorte d’AFP perso, procurant de l’info à la seconde. Saisi de frénésie, chaque blog journaliste traque sur le net, l’info. Qui n’a pas entendu …je lis sur le blog de mon confrère… . On répète… Et le buzz est parti.

Il faut constamment être dans le mainstream de l’info et si possible, la provoquer pour être « visité ».

Ce n’est plus le journalisme d’investigation – qui était déjà une mise en scène – Ce n’est plus le journalisme d’interprétation – celui de nos maîtres à penser du petit matin Duhamel, Apathie, Domenac, Barbier, Bazin, Askolovitch, Jakubyczyn, Martin, Legrand voire Memanteau , Ouf ! – dont Jean-Pierre Elkabach me disait « Ils ont de la chance si leur papier tient jusqu’à midi ! »

Non, c’est l’avènement du « spinning journalisme ». On sait que « sping » signifie tourbillonner, voire, faire tourner. Et dans ce bouillon, le journalisme plie sous une tyrannie, trouver l’angle pour être repéré.

Quant aux journalistes des Hebdos, ils n’ont guère le choix qu’entre le people, le break-info (« casser » avec une ton plus ou moins aigre) ou le confidentiel en se torturant d’ailleurs à propos du support, le NET ou le papier ?

Mais cette tendance est tout à coup dépassée par le twitter… Là, nous sommes tous journalistes avec 140 signes à produire. Lire la suite…