Tag Bygmalion

05 Sep

Commentaires fermés sur L’invité du Talk du Figaro

L’invité du Talk du Figaro

par

Le Talk 05092016

Jean-Christophe Cambadélis était ce midi l’invité d’Yves Thréard dans Le Talk du Figaro.

 

Retrouvez ci-dessous la vidéo de l’interview ainsi que ses principales déclarations:


Cambadélis : «Le moment présent est un moment… par lefigaro

Renvoi en correctionnelle de Nicolas Sarkozy dans l’affaire Bygmalion

Il faut que justice se passe et se passe sereinement. Je n’imagine pas que Nicolas Sarkozy soit empêché de se présenter à la primaire. (…) Nicolas Sarkozy est le candidat le plus clair dans la droitisation.

C’est Nicolas Sarkozy qui donne le rythme de cette campagne de droitisation avec des incursions d’Alain Juppé et François Fillon.

Francois Fillon attaque assez violemment et Alain Juppé propose un code de bonne conduite. A gauche, on n’attaque pas les personnes.

Bilan du quinquennat

Dans le moment présent de décomposition et de déstructuration politique, le président doit parler clair et dire ce qu’est le cap de la France.

Le bilan est contrasté mais positif. Une nouvelle période s’ouvre: on va être dans la comparaison avec la droite.

Primaires citoyennes

La primaire sera transparente et représentative de l’électorat de gauche. (…)

Je suis persuadé que Arnaud Montebourg sera à la primaire. Emmanuel Macron, c’est plus compliqué.

Situation des migrants à Calais

La politique de Bernard Cazeneuve est une bonne politique. (…) Il agit sans peur, sans violence et avec patience en étant présent tous les mois à Calais.

Belle alliance populaire

La Belle Alliance populaire est en marche. Nous allons avoir une tournée dans toute la France des universités de l’engagement.

Election présidentielle de 2017

Je ne suis pas sûr que Marine Le Pen soit au second tour de la présidentielle.

Rien, à cet étape, n’est joué. L’opinion est à l’interpellation, pass encore à la conclusion.

Démission d’Emmanuel Macron

Visiblement Emmanuel Macron n’aime pas le compromis. C’est pour cela qu’il dit que le gouvernement fait tout à moitié. Ça doit être un problème d’âge, que de croire qu’il suffit de parler pour que ce soit appliqué.