Tag cameron

31 Août

Commentaires fermés sur David Cameron affaibli

David Cameron affaibli

par

cameronL’économie anglaise bat de l’aile et la City n’a jamais totalement récupéré du désastre des subprimes. Non seulement sur le plan de sa puissance financière mais parce que Gordon Brown a dû faire appel aux nationalisations donc à l’Etat pour faire face à la crise. Ce désaveu idéologique fut tout aussi important. Depuis l’alliance des conservateurs et des libéraux-démocrates il n’a jamais repris la main. Le leadership de David Cameron a toujours été en demi-teinte. Le vote à la Chambre des communes contre le principe d’une intervention est un camouflet lourd de conséquences. C’est la première fois depuis plus de deux siècles que le Parlement se dérobe à un acte de guerre. Certes il y a le mensonge de Tony Blair derrière l’hésitation des parlementaires. Notons au passage que le Parti Travailliste a l’initiative du refus a soldé ainsi le refoulé de cette funeste décision. Certes 30 parlementaires conservateurs refusant de suivre leur leader cela fait beaucoup. Enfin l’Angleterre perd tout à la fois le rôle d’allié des Etats-Unis et de puissance d’influence militaire majeure en Europe. Mais ce n’est pas l’essentiel. L’affaiblissement de David Cameron aux yeux de l’opinion annonce une grande difficulté à convaincre les anglais lors du référendum sur l’appartenance de la Grande-Bretagne à la communauté européenne. Cela veut dire que le chef de file des tenants de l’Europe seulement grand marché est affaibli et qu’il peut même se retrouver hors de l’Europe. On n’en est pas là. Mais voilà un dommage collatéral inattendu. Si on le combine au changement de ton allemand, consécutif au ralentissement économique et à la campagne électorale, cela marque un peu plus le nouveau cour actuel en Europe où les conservateurs dominant depuis une décennie n’ont plus totalement la main.

14 Mar

Commentaires fermés sur Après le vote au Parlement Européen, qui est isolé François Hollande ou le « Merkeron » ?

Après le vote au Parlement Européen, qui est isolé François Hollande ou le « Merkeron » ?

par

francoishollande

On disait François Hollande isolé après le sommet Européen. Tout à la gloire de Angela Merkel et de David Cameron et de l’axe « Merkeron ». On avait oublié les peuples et leurs représentants. Jean-François Copé avait poussé l’indigence analytique jusqu’à trouver la France isolée. Ce qui sous-entendait qu’elle devait passer sous les fourches caudines des dirigeants allemands et anglais pour être dans le main-stream. Le vote clair du Parlement Européen dû à l’action conjointe du Président Martin Schultz et du PSE contre le budget, entrainant au delà de la gauche et des écologistes une partie de la droite Européenne. Ce vote démontre que c’est Mme Merkel qui n’est pas en phase avec l’exigence européenne et que Cameron est isolé. L’intérêt général européen a été préservé. Les positions de François Hollande confortées: un budget véritable arme contre la crise peut voir le jour. Alors qui le dit ?

 

04 Mar

2 Comments

Angela Merkel en fait trop !

par

Madame Merkel aurait selon Der Spiegel demandé aux conservateurs européens de ne pas recevoir François hollande. Il est peu probable que ce dernier le demande. Mais là n’est pas le sujet. Ce boycott est à la fois peu amical, peu acceptable et peu rentable sur le plan électoral. Car l’hostilité de la chancellerie a peu de chance de trouver un écho positif chez nos compatriotes. Elle prend d’ailleurs un risque inconsidéré.

Alors pourquoi cette campagne de Angela Merkel qui au passage n’a pas eu la même humeur pour monsieur Orban. Aurait elle peur que l’élection de François hollande perturbe son obsession austéritaire ? S’inquiéterait elle que la France devienne le point d’appui de tous ces dirigeants européens qui râlent en sourdine ? Les Pays-Bas eux mêmes trouvent que cette austérité sans croissance est impossible à supporter dans leur pays.

L’Espagne conservatrice s’enfonce dans la récession. Et partout l’Europe suffoque sous le poids de la récession en marche. Et ce n’est pas le traité européen qui va arranger les choses. En tous cas madame Merkel en fait trop en voulant dresser un mur contre le leader de la gauche française, car il sera demain peut être le Président de la France.