Tag carte scolaire

03 Mar

1 Comment

Violence à l’école: la responsabilité directe d’un gouvernement qui veut instaurer la peur

par

Il ne se passe plus une semaine sans que les médias ne titrent sur une violence qui a eu lieu dans une école, un collège, un lycée. Sans qu’un élève n’en ait agressé un autre.

C’en est assez ! Alors, reprenons donc les choses dans le bon ordre :

Lorsqu’un enfant va à l’école, il est confié à la République. Pas à quelqu’un de notre famille, pas à un ami ou une connaissance mais à la République. Celle qui doit permettre de lutter contre les inégalités pour permettre à chacun de trouver sa place dans la société. L’école doit être le moteur du système républicain.

Et parce que ce sont des enfants, parce que la société a le devoir de les protéger, ces violences sont inacceptables et scandaleuses. Évidemment, loin de moi l’idée de ne pas rappeler à l’ordre ceux qui commettent ces actes de violences, ces délits. Il faut bien sûr les remettre dans le droit chemin.

Mais comment expliquer l’absence de prévention ? Comment expliquer que les solutions qui sont proposées par le gouvernement soient de l’ordre du répressif ou du punitif exclusivement ou presque ?

A quoi cela sert-il d’intervenir après alors que plus rien n’est fait avant ? Car si ces violences ont lieu, ce n’est pas « la faute à pas de chance ».

Car si l’insécurité se fait sentir là où, normalement, tout devrait être encadré, sécurisé, c’est évidemment non pas, non plus une erreur, mais bien la faute d’une politique menée tambour battant depuis maintenant 8 ans à coups de suppressions de moyens pour l’éducation : 36000 postes adultes supprimés en 4 ans et plus de 16 000 encore annoncés pour l’année scolaire 2010/2011, suppression de la carte scolaire, situation sociale dégradée, etc…

Et tout comme on ne peut pas supprimer des postes de pompiers, allumer des feux et se plaindre des incendies, le gouvernement ne peut pas prétendre trouver la solution alors qu’il est le problème. Lire la suite…

13 Juin

Commentaires fermés sur Je refuse la stricte logique comptable sur la carte scolaire…

Je refuse la stricte logique comptable sur la carte scolaire…

par

Communiqué de Jean-Christophe Cambadélis
Député du 19ème arrondissement de Paris

communique_image.jpgJe refuse la stricte logique comptable sur la carte scolaire de la prochaine rentrée !

J’apporte publiquement tout mon soutien aux parents d’élèves et aux enseignants mobilisés contre les réformes prévues par le Ministre de l’Education Nationale et contre les fermetures de classes que l’Académie de Paris prévoit, notamment dans le 19ème arrondissement.

Je me joins, comme la mairie du 19ème, aux parents d’élèves et à la communauté scolaire mobilisés face à la menace qui pèse sur l’ambition d’une Ecole publique au service de la réussite de tous.

Je ne partage pas l’idée selon laquelle la carte scolaire de la rentrée prochaine doit être faite uniquement en fonction des effectifs prévisionnels et d’une stricte logique comptable. Je dénonce également les fermetures de classes qui concernent essentiellement les quartiers les plus populaires de Paris.