Tag chine

02 Nov

Commentaires fermés sur Déclaration franco-chinoise sur le changement climatique : un pas en avant décisif avant la COP21

Déclaration franco-chinoise sur le changement climatique : un pas en avant décisif avant la COP21

par

logops160

Le Parti socialiste se félicite du succès diplomatique que représente la déclaration commune sur le changement climatique signée aujourd’hui à Pékin entre le président de la République François Hollande et son homologue chinois Xi Jinping.

A moins d’un mois de la Conférence Paris Climat (COP21), la France a su convaincre un partenaire incontournable d’accepter deux revendications portées par notre pays : le principe d’un accord « ambitieux et juridiquement contraignant » et l’idée « qu’une revue complète ait lieu tous les cinq ans sur les progrès accomplis », afin de réviser à la hausse les engagements de tous les Etats pour lutter contre le réchauffement climatique.

Le Parti socialiste soutient également l’idée capitale d’un « dialogue facilitateur en 2017-2018 afin de recenser les progrès accomplis et d’explorer la possibilité de renforcer encore l’action et le soutien avant 2020 ». Face au réchauffement climatique, le coût de l’inaction est tel qu’il est essentiel de ne pas attendre 2020 avant d’entamer la transition vers des économies décarbonées.

C’est le chemin sur lequel se sont engagés les socialistes avec la loi de transition énergétique et dont ils se feront l’avocat lors de la COP21.

 

08 Nov

Commentaires fermés sur Xi Jinping va prendre les commandes de la Chine

Xi Jinping va prendre les commandes de la Chine

par

L’homme est affable, aime le basket et sa femme une star de la pop. Ce n’est pas le perdreau de l’année. Il fut vice-président et a subit la révolution culturelle. Il fut exilé en province ou il devint instituteur. Le 18ème congrès annonce d’emblée que la Chine doit devenir une puissance maritime, voilà Hanoï, Tapeï et Tokyo prévenus. Cette annonce de Hu Jintao avant de partir démontre que le PCC en ce 18ème congrès est confronté à la recherche d’un deuxième souffle. Le président sortant chinois a demandé la relance de la croissance interne et la modération de la corruption. Il a aussi souligné dans son discours que des régions échappaient au contrôle central. La Chine est confronté à une crise de croissance. Les couches moyennes qui se sont enrichis demandent hôpitaux, écoles qui correspondent à leurs nouveaux standard de vie. L’aménagement du territoire est devenu une urgence car la Chine risque la coupure du développement inégal. Ceci provoque une forte demande énergétique alors que l’armée ou le parti réclame sont dû. La société harmonieuse objectif du XVIIème congrès n’a pas été atteinte. La Chine superpuissance refuse les responsabilités que cela implique. Diplomatique ( Syrie), économie (Yuan), etc… Le nouveau chef d’état sera donc confronté à ces contradictions.

05 Fév

Commentaires fermés sur On assassine en Syrie. La Russie et la Chine complices ?

On assassine en Syrie. La Russie et la Chine complices ?

par

Franchement ce veto russo-chinois est incompréhensible. A moins que l’on estime que ces deux grandes nations ne souhaitent pas qu’on les ennuient avec le Tibet ou la Tchétchénie ? Mauvais calcul, l’opinion mondiale est horrifiée par la barbarie du régime Assad. Et déjà les réprobations vis-à-vis des opposants à la résolution se font entendre. Poutine contesté en Russie, conspué dans le monde, s’isole. Et la Chine, déjà pointée par les opinions occidentales pour son dumping social, voit son image abîmée. Rien ne justifie ce veto, ni l’éthique, ni la réal-politique. Ces deux membres du Conseil de sécurité devraient pour eux même prendre position. Un peuple est assassiné. Il est juste de le défendre. Il est normal d’exiger la fin des tueries. Il est indispensable que les Nations unies soient à la hauteur de leur charte.

03 Fév

Commentaires fermés sur Nouvel An Chinois

Nouvel An Chinois

par

Paris fête le Nouvel An Chinois ou « Fête du Printemps » et l’entrée dans l’année du lapin de métal. Les traditionnels défilés se tiennent le dimanche 6 février dans les 13e, 19ème et 20e arrondissements de Paris.

Dans le 19 ème arrondissement de Paris, la fête ( stands, animations,…) et le défilé se dérouleront dans le quartier de Belleville grâce à l’association des commerçants bellevillois et des associations locales et avec le soutien des mairies des 10e, 11e, 19e et 20e.

Au programme, défilé au départ du terre plein central des Blds de la Villette et de Belleville, du croisement du Bld de Belleville et de la rue des Couronnes jusque la Place du Colonel Fabien.

18 Jan

Commentaires fermés sur La guerre pacifique

La guerre pacifique

par

Le sommet Hu Jintao – Barack Obama marque un peu plus le tournant dans les relations internationales. Le binôme sino-américain vient de se substituer à l’hyper puissance américaine qui, elle même, était la conséquence de l’effondrement soviétique, suite à la guerre froide entre l’Union soviétique et les Etats-Unis. Rarement un processus de décomposition – substitution n’aura été aussi vite. La conséquence principale réside dans le fait que la croissance est à l’Est et la puissance aussi. Les Etats-Unis regardent vers le pacifique et la Chine est plus que jamais au « milieu ».

Evidemment l’hyper-épargne de l’un finance l’hyper consommation de l’autre. Mais ce n’est pas l’essentiel. Les Etats-Unis tentent d’impliquer la Chine, avec le double objectif de partager le fardeau du monde et de peser sur la contradiction entre le régime politique et le développement économique, certains, comme l’a expliqué Brejinski dans le grand échiquier que supporter une part du poids du monde à l’extérieur, tout en étendant le marché à l’intérieur, minera le régime politique et à terme sa puissance. Les USA, avec Ronald Reagan, avait utilisé la guerre des étoiles pour mettre l’Union soviétique dans le rouge, si l’on peut dire, et s’effondrer. Là il s’agit de la guerre de l’étoile. Celle de la suprématie du monde, en jouant sur le nationalisme chinois. Ces derniers font un tout autre pari, celui de la puissance asymétrique. Ils utilisent la crise d’hégémonie du monde occidental et de son moteur américain pour conquérir la zone asiatique où le Japon s’essouffle. Il s’agit d’abord de faire de l’Asie le coeur de la nouvelle puissance dont la Chine est le moteur. Dans le même temps les Chinois se substituent sans s’impliquer. En Europe, en Afrique, ils laissent l’Empire mercenaire du monde occidental utiliser son hyperpuissance militaire, certains que le financement de celle-ci entrave la réorganisation des Etats-Unis. La Chine tire les leçons des déclins des empires où la puissance militaire est insupportable. (P. Keagan) Et la Chine se concentre exclusivement sur la puissance commerciale, rachetant des parts de marché là où les pays du Golf ont dilapidé leur capacité à le faire. La Chine adepte de Sun Tzu utilise la force de l’adversaire pour miner sa puissance, alors que les Etats-Unis, adeptes de Clausewitz, utilisent le monopole de la force pour contraindre l’adversaire à combattre sur un terrain qu’il ne peut supporter. Nous sommes dans une guerre du pacifique et pacifique où se joue l’hégémonie du monde. Quand à l’Europe ? En attendant son stratège, elle laisse passer l’Histoire.

12 Nov

4 Comments

Quand l’Europe s’éveillera

par

Le sommet de Séoul ne débouchera pas sur un nouvel ordre monétaire international. Tout au plus un constat commun et une mission de plus pour le FMI. Notons au passage que les annonces tonitruantes à la Sarkozy sont contre productives, elles figent les positions et provoquent des illusions.

En tous cas l’Europe sera à l’évidence le dindon de la farce. Coincé entre un yuan faible et un dollar déprécié via la planche à billets. Cette dernière paye sa désunion, son absence de gouvernement économique. Pire, sa politique d’austérité contestable, qui provoque des tensions sociales et la montée des nationalismes, est en plus ruinée par le dumping monétaire sino – américain. L’Allemagne qui a sacrifié le social pour exporter, va prendre de plein fouet cette tenaille monétaire. Non seulement l’Allemagne met à genoux l’Europe par son dumping social, mais comme son déficit commercial avec les pays émergent s’accroît, elle a besoin de garder ses parts de marchés en Europe, elle est en outre prisonnière de son orthodoxie: pas de relance, pas d’inflation, pas de coordination économique.

Cette politique offrant d’ailleurs le vrai faux prétexte américain réagissant à l’égoïsme allemand et chinois. Tant que l’Allemagne maintient la même ligne, l’Europe est entravée et divisée. Et comme Nicolas Sarkozy ne peut taper sur la table étant donné sa « merkel dépendance » et son besoin d’utiliser le G2o pour changer d’image, l’Europe est la variable d’ajustement. Les frères ennemis chino-américains sont maître du jeux. La relance américaine par l’inflation sans une vraie réévaluation chinoise. Voilà pourquoi quand l’Europe s’éveillera, le monde aura changé de base !

04 Nov

2 Comments

Chine

par

Depuis deux ans, Nicolas Sarkozy a beaucoup oscillé dans les relations franco-chinoises. Humiliant inutilement ce grand pays puis, devant le courroux, courant après son pardon, quitte à oublier les principes de la France et le grave problème du déficit de notre commerce extérieur, les questions environnementales voir le problème monétaire. Nicolas Sarkozy a l’illusion de préparer la réussite de la présidence française du G20 en passant sous silence tous les problèmes. Il est urgent de construire avec la Chine une relation sur des principes clairs et équilibrés.

08 Oct

1 Comment

« Sarkozy réduit la parole de la France à une « speed diplomatie »

par

Jean-Christophe Cambadélis répond aux questions de Renaud Czarnes dans Les Echos.

Les socialistes poursuivent l’élaboration de leur programme pour 2012. Ils organisent ce week-end à la Défense une convention sur les questions internationales. Le texte a été préparé par Laurent Fabius et le secrétaire national à l’Europe et aux relations internationales, Jean-Christophe Cambadélis.

Le document est très général et délibérément consensuel, qui se garde bien de ranimer les divisions internes, notamment sur l’Union européenne. Les militants l’ont d’ores et déjà approuvé à 87,4 %. Pour les dirigeants socialistes, il s’agit avant tout de dénoncer les « volte-face » de Nicolas Sarkozy sur la scène internationale et de réinscrire la France dans le concert des Nations. Jean-Christophe Cambadélis s’en explique.

Quel est l’enjeu de votre sur l’international ?

Doter le Parti socialiste d’une nouvelle vision du monde et proposer à la France un chemin praticable en Europe et dans le monde qui ne soit ni ce que fait Nicolas Sarkozy ni ce que fit la gauche. D’abord, parce que nous assistons à une nouvelle donne mondiale, la fin de l’occidentalisation du monde, suite à une double rupture, la fin de l’empire soviétique et la crise systémique de la financiarisation de l’économie débouchant sur une planète multipolaire mais mal régulée, plus intégrée mais plus fracturée. Bref, à la recherche d’un nouvel équilibre. Ensuite, parce que l’hyperprésidence de Sarkozy a réduit la parole de la France à une « speed diplomatie ». Un jour avec Bush, le lendemain contre Obama, la Chine, l’Afrique ou l’Allemagne, partout avec la même inconsistance, faute de temps, de vision et de constance.

Est-ce un contre-projet de politique étrangère ?

Oui, Martine Aubry conduit le renouveau socialiste dans tous les domaines. Face à une diplomatie française où Nicolas Sarkozy est partout, mais la France nulle part, il faut bâtir une alternative concrète.

Comment êtes-vous parvenus à un consensus ? Des sujets comme le Moyen-Orient ou le degré de protectionnisme ne sont-ils pas toujours en débat ?

Notre texte est à la fois robuste, clair et consensuel au sein du PS. Cela n’a été possible que parce que tous les socialistes ont préféré enrichir notre position que de cultiver des postures. Sous la présidence de Laurent Fabius, nous avons voulu revisiter les défis de la France dans le nouveau monde et trouver des solutions à la fois justes et praticables. Que ce soit dans le commerce mondial où nous préconisons le juste échange, dans notre volonté de refondre l’axe franco-allemand ou relancer l’Europe. Sans oublier l’Afghanistan, le Moyen-Orient, l’élargissement de l’Europe, le Sud ou la paix.

Ce texte constitue-t-il la base du programme du futur candidat socialiste à la présidentielle ?

Ce document est en effet la « doctrine » de base du PS. Après, le ou la candidat fera « ses gammes », tant il est vrai que, en ce domaine comme dans les autres, il ne s’agira pas d’élire le président de la gauche, mais le président de la France.

20 Juil

Commentaires fermés sur Retour de Chine

Retour de Chine

par

Du 11 au 17 juillet dernier, une délégation du Parti socialiste a fait un voyage d’études sous la direction de Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national à l’International et à l’Europe. Cette visite dans l’ancien « Empire du milieu », ce pays de milliard et trois cent millions d’habitants, permet de saisir, sur place, les enjeux du monde multipolaire que nous voulons construire. Impossible de penser le monde d’aujourd’hui et de demain sans accorder une place importante à la compréhension de la Chine. Une civilisation de près de 5000 ans et aujourd’hui un acteur économique de premier plan à l’échelle planétaire.

Ce voyage comportait trois étapes. A Beijing, la capitale, nous avons rencontré des dirigeants du Parti communiste chinois (PCC) qui exercent des fonctions au sein du département international du Parti, au sein de l’Assemblée populaire nationale et au sein de la Conférence consultative politique du Peuple chinois – l’équivalent du Sénat. Nous avons aussi rencontré le vice-maire exécutif de Beijing, Jin Lin. Avec lui, nous avons évoqué les enjeux de la ville de demain en constatant qu’à Paris comme à Beijing se posent les mêmes défis. La lutte contre la pollution, la diminution de la circulation des voitures (2 000 nouvelles immatriculations chaque jour !) Lire la suite…