Tag complaisance

16 Juil

3 Comments

La presse s’ennuie

par

Marianne s’interroge à juste raison. Y a t-il une presse d’opposition en France ? Y a t-il une presse tout court ? Lorsque l’on regarde le traitement médiatique du 14 juillet 2009, on peut en douter. La complaisance affichée pour les faits et gestes du couple présidentiel, le publi-reportage sur la vision diplomatico-stratégique du Président, le prime time à la gloire du Président et de son armée, l’interview confondante de banalité et d’obligeance à la fin du défilé du 14 juillet, tout ceci est affligeant.

Voilà un pays, où le Président de la République est à nouveau à la baisse après sa vraie – fausse victoire électorale, où le chômage explose autant que les déficits, où l’on décrète un grand emprunt puis, on interroge le pays pour savoir à quoi il pourrait bien servir, où la tension sociale est à ce point exacerbée que des ouvriers veulent faire sauter leur usine, où l’on brule 365 véhicules en une nuit, où l’on admoneste deux jeunes journalistes, tue un adolescent et en blesse d’autres. Où 600 000 jeunes vont se retrouver à la rentrée sans emploi, où la majorité de la jeunesse de banlieue ne partira pas en vacances, etc, etc,… .

Il ne se trouve pas un organe de presse pour souligner l’affaissement visible du régime sarkozien…

A force de dénier la réalité cela va mal finir ! Mais tel Viansson-Ponté dans le monde à la veille de mai – juin 68 qui estimait « la France s’ennuie »; la paresse radie et éblouie commente à l’envie les très riches heures de Nicolas Sarkozy, décidément c’est la presse qui s’ennuie.