Tag condamnation

15 Déc

3 Comments

Jacques Chirac: une condamnation plus morale que pénale

par

Les magistrats de la 11e chambre n’ont pas voulu passer l’éponge. Jacques Chirac pouvait-il passer au travers cette dernière affaire ? Après tant de rebondissements, après tant de dérobades sur tant d’affaires où il fut épargné. Etait-il possible que la justice ne passe pas ? C’était certes une période aujourd’hui révolue mais Jacques Chirac ne s’est pas embarrassé de questions, utilisant les fonds publics pour sa carrière. Aujourd’hui le réquisitoire est plus lourd que la sanction. Même si elle est une première vis-à-vis d’un ancien président, et que ce dernier est très âgé. Si il n’y a pas eu de mansuétude, c’est que le tribunal ne voulait détacher Jacques Chirac de ses collaborateurs. Ces derniers lourdement condamnés comme Alain Juppé fortement inquiété, comme Robert Pandraud ou Michel Roussin. Il y aurait eu là, comme une injustice face à cette impunité. La justice est passée, tournons la page.

02 Nov

Commentaires fermés sur Sakineh ne doit pas mourir !

Sakineh ne doit pas mourir !

par

Sakineh Mohammadi-Ashtiani, condamnée à mort par lapidation dans son pays serait menacée d’être exécutée demain mercredi 3 novembre.

Plusieurs associations ont appelé à un rassemblement aujourd’hui en début d’après-midi devant l’ambassade d’Iran à Paris pour demander la libération de Sakineh.

Début juillet, l’Iran avait annoncé que la condamnation à mort par lapidation, confirmée en 2007 en appel, avait été « suspendue » et que l’affaire était en cours de réexamen.

Sakineh Mohammadi-Ashtiani ne doit pas mourir !

06 Oct

Commentaires fermés sur Kerviel une condamnation coup de pied de l’âne !

Kerviel une condamnation coup de pied de l’âne !

par

La condamnation de Jérôme Kerviel à 5 milliards d’euros et 3 ans de prison ferme a l’apparence d’une réparation pour la Société Générale, nécessaire à la mise hors de cause pour les actionnaires américains. Mais par son invraisemblance, elle va condamner la Société Générale: Le pot de fer contre le pot de terre. Les Français vont trouver dans ce jugement la confirmation que les puissances de l’argent sont toutes puissantes.

Pas sûr que ce coup de pied de l’âne de la justice soit profitable à une banque qui jubile trop fort dans une France qui se méfie des puissants. Il va falloir dépenser beaucoup d’argent en terme de communication pour que la Société Générale rétablisse son crédit !

23 Mar

1 Comment

Espagne, France, attentat de l’ETA

par

Le président du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, vient à Melun honorer la mémoire d’un policier français, Jean-Serge Nérin, victime le 17 mars dernier du terrorisme d’ETA, accompagnant ainsi ses proches, ses collègues et les plus hautes autorités de la République.

Le Parti socialiste condamne le terrorisme. La défense des idées en démocratie passe par le débat contradictoire et le bulletin de vote. Le recours à la violence et au meurtre relève du droit commun, à Paris, comme à Madrid et à Vitoria.

07 Jan

Commentaires fermés sur A propos du conflit au Proche-Orient

A propos du conflit au Proche-Orient

par

communique_image.jpgPARIS, 6 jan 2009 (AFP) – Le PS demande mardi que la « France développe une position aux Nations-unies qui conduise à une résolution contraignante » sur le conflit au Proche-Orient et a critiqué le « cavalier seul » de Nicolas Sarkozy.

Lors d’un point de presse à l’issue du Bureau national (BN) du parti, Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national aux Relations internationales, a affirmé que le PS juge « plus juste et plus efficace d’intervenir à partir d’une position commune de plusieurs pays plutôt de jouer cavalier seul ».

Nicolas Sarkozy « aurait pu concevoir que l’ancien président (ndlr: de l’UE) qu’il était, le président actuel tchèque et le Premier ministre suédois se rendent ensemble » au Proche-Orient, a observé le député de Paris. « Il a préféré jouer cavalier seul. Dans la situation actuelle, il n’a pas récolté les fruits de son intervention ».

Cependant, a tempéré M. Cambadélis, « toute bonne volonté et toute tentative d’une médiation sur la paix est bienvenue, mais nous pensons qu’il faut une démarche collective ».

Détaillant la position socialiste sur le conflit du Proche-Orient adoptée par le BN à l’unanimité moins une abstention, M. Cambadélis a indiqué que le PS « demande que la France développe une position aux Nations-unies qui conduise à une résolution contraignante pour l’ensemble des parties qui permette d’arrêter le conflit », avec « possibilités de sanctions » en cas de non respect.

Le PS a « réaffirmé la condamnation de l’intervention terrestre d’Israël, la condamnation des tirs de roquette du Hamas sur Israël ».

Il propose « qu’il y ait la perspective d’une désescalade, nécessaire car les populations souffrent, il y a de plus en plus de morts, parce que la situation à Gaza devient épouvantable », a expliqué le député de Paris.

Le PS demande aussi « qu’il y ait d’abord un cessez-le-feu immédiat », et « constitution d’un couloir humanitaire permettant de ravitailler les populations ».

Il demande « le retrait des troupes israéliennes de Gaza » et l’installation de « troupes d’interposition qui protègent les populations ».