Tag conference de presse

14 Jan

2 Comments

Ma réaction sur BFM TV aux déclarations du Président : « Le Président a été très digne dans la forme et très convaincant sur le fond »

par

Retrouvez ci-dessous la réaction de Jean-Christophe Cambadélis qui était ce soir l’invité de Ruth Elkrief sur le plateau de BFM TV suite à la conférence de presse de François Hollande :

« J’ai trouvé le Président très digne dans la forme et très convaincant sur le fond. François Hollande a pris des risques. Dans le ton et dans le fond il est en phase avec ce qui est nécessaire. Le Président accélère avec un pacte de responsabilités qui veut simplifier et alléger les charges, réformer fiscalement et imposer des contreparties en termes d’emploi et de dialogue social. (…) François Hollande fait des propositions et il balise la discussion. La modernisation est en marche. Vu le nombre de propositions, on voit bien que c’est une modernisation dans tous les domaines, même sur l’Europe. La France reprend l’initiative y compris sur les questions européennes. (…) Jusqu’à maintenant nous étions sous la contrainte des déficits laissés par la droite. (…) Il y a dans ce pays une ligne entre la responsabilité pour la France et l’irresponsabilité de certains à l’UMP. Ce soir l’UDI a répondu positivement, l’UMP non. C’est la nouvelle de la soirée (…) »

17 Mai

Commentaires fermés sur Hollande: ce que n’a pas vu la presse !

Hollande: ce que n’a pas vu la presse !

par

elysee

Au lendemain d’une conférence de presse réussie, même François Fillon semble admiratif de la forme, on reste sur sa faim dans les commentaires. Il y a au moins trois aspects qui semblent avoir échappés à nos commentateurs. D’abord la cible ! Avec l’Europe, les producteurs, la jeunesse, le Président parle au coeur urbain de l’électorat. Le plaidoyer pour le mouvement semble aller comme un gant à cet électorat des villes. Ce n’est plus l’appel à la France profonde en quête d’un président normal. C’est le mouvement contre la rente ou les conservatisme. C’est l’appel à cette France en quête d’un président moderne. Le fait que des mots comme « fonction publique » ou « acquis » n’aie pas été prononcés en dit plus long que les débats sur la nature du socialisme.

Ensuite loin de démentir la volonté des socialistes d’en découdre avec les droites européennes, il donne un contenu d’état à cette offensive. Si ses propositions ce n’est pas la réorientation européenne vers la croissance, c’est à n’y rien comprendre. Ce faisant le Président accentue un peu plus l’idée que les socialistes se distinguent des conservateurs dans le domaine européen. Certes on peut ne pas adhérer à l’idée d’une Europe salvatrice, mais politiquement parlant le discours présidentiel fournit de l’eau au moulin de l’alternative social démocrate en Europe. La social démocratie peut raisonnablement porter l’espoir du changement, d’autant que la France porte le mouvement vers la croissance. Ce qui balise l’année électorale et donne une lecture des raisons des lenteurs de la croissance. Il met ainsi un coin entre Mme Merkel et M. Cameron comme François Mitterrand l’avait fait entre Mme Thatcher et M. Kohl. Enfin le Président a décidé de hiérarchiser les réformes, rien ou peu sur la politique familiale ramenée a la nécessité de trouver 2 milliards. Rien du tout sur la formation professionnelle ou la fiscalité. L’emploi subordonné à la croissance, elle même largement tributaire de l’Europe, et les retraites sous contraintes budgétaires, ce que tout le monde constate CGT comprise. Mais pas de réforme sans concertation, ni un minimum de consensus syndical.

C’est une autre réponse à la commission. Des réformes structurelles pour des raisons budgétaires oui, par pure idéologie libérale non. Ce qui semble indiquer que le Président tourne le dos à ceux qui réclament l’union nationale pour trancher dans le lard. Par fois on croit rêver ! C’était hier le débat sur toutes les lèvres. Le Président dit « non ». Ce n’est pas politiquement praticable et socialement supportable et cela ne fait pas une ligne. Mais ainsi va notre débat politique !

16 Mai

Commentaires fermés sur François Hollande a balisé l’avenir

François Hollande a balisé l’avenir

par

160513hollande

Le second souffle du quinquennat permis grâce au sérieux budgétaire et aux efforts des français commence. Le Président de la République a balisé l’avenir en éclairant le débat européen et a secoué la France de sa torpeur par une offensive précise contre le chômage, tout en s’attaquant dans la justice aux réformes structurelles. C’est le temps du mouvement pour une France nouvelle.

13 Nov

Commentaires fermés sur Une mise au point et une mise en forme qui a du sens, François Hollande: s’adapter sans se renier !

Une mise au point et une mise en forme qui a du sens, François Hollande: s’adapter sans se renier !

par

Le Président de la République a démontré qu’il savait s’adapter sans renier – hiérarchisant son action – réorientation de l’Europe – Désendettement – Compétitivité.

Il fixe l’objectif de faire mieux en dépensant moins. Constatant le décrochage productif comme mal français, il a avec autorité décliné le Pacte de confiance. François Hollande s’est adapté à la panne française sans se renier. Il a enfin tordu le cou aux idées en vogue, manque de volonté, voire la TVA.

C’est une mise au point et une mise en forme de l’action gouvernementale. Il y eu le ton, la leçon faite à ses détracteurs, puis le fond, une mise en ordre et une mise en sens, enfin une philosophie: s’adapter sans se renier !