Tag copé

28 Mai

Commentaires fermés sur L’invité de Guillaume Durand sur Radio Classique en partenariat avec LCI

L’invité de Guillaume Durand sur Radio Classique en partenariat avec LCI

par

JCC radioclassiquelci 28052014

Jean-Christophe Cambadélis était l’invité ce matin de Guillaume Durand sur Radio Classique.

 

Vous pouvez retrouver la vidéo de l’interview ci-dessous:

 

11 Mar

Commentaires fermés sur Nicolas Sarkozy pète les plombs et Pierre Charon avoue tout

Nicolas Sarkozy pète les plombs et Pierre Charon avoue tout

par

Pierre charonIl n’est jamais très agréable d’être mis en cause par voie de presse à l’occasion d’une affaire de justice vous concernant.

Nicolas Sarkozy n’échappe pas à la règle, embêté par l’affaire Copé,  bousculé par l’affaire Buisson, empêtré dans l’affaire Gilbert Azibert.  Il décide une contre-attaque sur un autre terrain : La colère des avocats contre la magistrature qui aurait outrepassé le droit en écoutant un avocat.

Avantage,  il n’est pas au centre de la polémique et le contre-feu est porté par d’autres. Tout Sarkozy est la ! Il pète un plomb lançant les avocats à l’assaut des juges pour mieux se protéger. Peu importe les dégâts si on peut ainsi disqualifier une accusation. Il a entendu François Fillon dire  » après les élections certains devront s’expliquer « . Il mesure le chiche soutien d’Alain Juppé. Il observe un Jean-François Copé trop heureux que les mouches aient changé d’ânes. Alors il fait charger contre les magistrats complices du pouvoir.

Mais voilà, sous François Hollande la justice est indépendante. Visiblement la droite ne l’intègre pas. Les écoutes Buisson nous avaient déjà informés que Claude Guéant  intervenait sur le Parquet. Mais hier le bon Pierre Charon a vendu la mèche. Trop heureux de se jeter dans la bataille pour son chef. Il traite le pouvoir de barbouzes et la garde des sceaux, Christiane Taubira, de menteuse. Pourquoi ?

Parce que lui qui était sous Sarkozy à l’Élysée, il sait que (dans ce domaine) tout remontait à l’Élysée. C’est pas beau cet aveu?

Donc à l’Élysée du temps de Nicolas Sarkozy,  le secrétaire général intervenait sur le Parquet puisque tout remontait à l’Élysée. C’est vrai que Nicolas Sarkozy est fondé à péter les plombs car en son temps l’intervention était monnaie courante.

La droite par habitude voit dans le présent les turpitudes de son passé aujourd’hui révolu !

27 Fév

1 Comment

Jean-François Copé flingué par l’UMP

par

copefrance2L’affaire Jean-François Copé n’en est peut-être pas une. Mais ce n’est pas l’essentiel. Qu’un parti fasse appel à des proches pour des prestations de campagne ce n’est pas choquant. Il vaut mieux un appel d’offre. Mais enfin, la fiabilité, l’efficacité nécessitent une bonne compréhension politique.

Bon, tout cela sera réglé par la justice. Par contre comment des données évidemment confidentielles et internes à l’UMP se sont retrouvées dans les mains de journalistes du Point ? Ce n’est pas classiquement dans la périphérie d’une instruction que la fuite s’est produite. Mais au coeur même de l’UMP avec l’intention évidente de déstabiliser un Président de l’UMP qui n’est pas bien stable. C’est le moins que l’on puisse dire. L’UMP ne s’est jamais remis de son congrès où Copé l’a emporté sur tapis vert mais sans réelle légitimité. Il suffisait ce matin d’entendre Alain Juppé et Christian Jacob pour mesurer l’ampleur de l’embarras politique. Car chacun a compris que la guerre jamais close allait prendre un tour nauséabond. La crise de la droite continue.

catégorie Actualité

Tag

13 Déc

1 Comment

Jean-François Copé, 30 ans après Jean-Marie Le Pen

par

lepen bandeauVoilà c’est fait ! Le pari d’Alain de Benoist du Club de l’horloge et du GRECE vient d’être gagné grâce à Jean-François Copé.

Les penseurs de l’extrême-droite estimaient que cette dernière ne pouvait réintégrer l’espace public car disqualifiée par l’Holocauste. Il était nécessaire de re-capitaliser la Nouvelle Droite au travers des trois « i » : Immigration/Insécurité/Identité.

Gramsciens de droite, ils estimaient que le jour de la victoire serait celui où toute la droite partagerait ces trois « i ». Le plus important étant l’immigration car il induisait la défense de la « France aux Français » face à la déferlante de l’immigration maghrébine. On se souviendra que les premiers pas en ce sens furent ceux de l’extrême-droite présentant des rats envahissant la France.

En 1983 Jean-Marie Le Pen, bandeau sur l’œil, présenta à l’Heure de vérité sur le service public une thèse qui fit scandale. Les immigrés se ruent en France à cause de nos largesses sociales. 30 ans après, Jean-François Copé vient de passer par cette thèse, courant après ses électeurs. Voilà la prophétie se réalise !

La droite est mûre pour l’alliance sur l’axe de la Nouvelle Droite. Un double mouvement dé-diabolisation du Front National et dérive à l’extrême-droite de l’UMP est à l’œuvre. La droite est sans rivage à droite.

23 Oct

1 Comment

Le FN les rend fous

par

copé droit du sol
Après les années folles, les années dingues ! C’est le principal enseignement d’une classe politique complètement obnubilée par l’inexorable montée du FN. Et voilà qu’une partie d’entre elle ne trouve rien de mieux que trianguler avec les idées du Front.

Le fait que l’UMP présente d’ici la fin de l’année une proposition de loi réformant le droit du sol et prévoyant la fin de l’acquisition automatique de la nationalité pour les enfants nés en France, de parents étrangers est ahurissant. Non seulement Copé ne serait pas français avec une telle mesure, mais cette volonté de doubler le FN sur sa droite le légitime et ouvre les vannes des électeurs UMP vers le FN.

A la fin des années 1960 la SFIO qui pressentait la nécessité d’une alliance avec le PCF jugée non à gauche mais à l’est. La SFIO donc contourna cet interdit moral par la proposition du débat idéologique. Cela se termina par le programme commun. L’UMP se propose d’ouvrir lui les ébats programmatiques avec le Front National en faisant un pas vers la préférence nationale. C’est un peu comme si en son temps la SFIO avait reconnu, vis-à-vis du PCF, le bien fondé de la dictature du prolétariat. C’est dire l’affolement qui gagne toutes et tous. Hier c’était Fillon aujourd’hui Copé. Non seulement Copé à l’aune de nombreux politiques court en tous sens apeuré. Non seulement cet affolement nourrit le Front National, mais il offre à la gauche un répit ce sujet qu’elle n’espérait plus.

Le Président de la république apparaît en ce domaine ferme et républicain, rempart face à la lepénisation des esprits faisant de l’étranger l’ennemi. On pourrait en rire. Si les conséquences n’étaient incalculables, vu la mauvaise passe du gouvernement de gauche qui peine à rendre visible ses premiers succès.

catégorie Actualité, Expressions

Tag ,

11 Oct

1 Comment

Encore un effort Monsieur Copé !

par

copefrance2Voilà une prestation sur France 2 qui ne restera pas dans les annales, tant le président intérimaire de l’UMP était hyper préparé, totalement crispé et surtout policé voir recentré.

Bref, la politique comme on l’aime aujourd’hui light, sans odeur ni saveur. Alors sur ce chemin de croix où Jean-François Copé surjoue faussement le modeste, on finit par avoir mal pour lui : un petit peu !

Le passage sur l’extrême droite et Marine Le Pen. On imagine le temps passé pour trouver une réponse politiquement correcte – qui ne choque pas l’UMP – mais qui se démarque – tout en n’insultant pas l’avenir. La trouvaille : « Le FN est une organisation extrémiste, je ne sais pas si c’est de droite ou de gauche ». Bon il y a du progrès, c’est déjà cela, le FN est un parti extrémiste. Cela appelle deux réactions.

D’abord la culture politique de M. Copé serait-elle à ce point limitée ? Étonnant pour un présidentiable de ne pas être capable de percevoir la filiation frontiste. J’ai donc décidé d’envoyer au député-maire de Meaux, « La France blafarde » mon livre sur l’extrême-droite avec une petite dédicace, et une liste de livres à lire. Ce serait dommage de laisser un si grand talent dans l’ignorance d’une partie de l’histoire politique de la France.

Mais n’en restons pas là ! Le second souci est le suivant : Comment dans ces conditions – si le FN est un parti extrémiste – pratiquer le ni-ni aux deuxième tour d’une élection ? Soit c’est un parti extrémiste, soit il est à mettre sur le même plan que le PS. Que de contorsions pour ne pas dire la vérité. L’extrême droite est un danger. Allez Monsieur Copé encore un petit effort !

30 Juil

Commentaires fermés sur Jean-François Copé: la droite coloniale

Jean-François Copé: la droite coloniale

par

copéOn peut s’interroger sur ce qui a poussé Copé à accepter une conférence rémunérée à Brazzaville. L’homme était déjà « borderline » avec les vacances chez Takieddine, la montre du même et son carnet d’adresses de Ministre reconverti en avocat d’affaires. Mais qu’est-ce qui peut pousser un patron, même par intérim, d’un parti d’opposition à accepter ce genre de pratiques ? Sa défense : les 30 000€ c’était pour son défraiement résume le personnage. Il y a là tout le mépris de celui qui ne réfléchit même pas qu’il va en Afrique et qu’une telle note de frais peut être choquante au regard de la pauvreté régnante. C’est l’esprit colonial très en vogue en ce moment. L’apport de la civilisation aux peuples ignorants vaut tous les émoluments. Quand on pense que mensonge pour mensonge, Monsieur Copé n’a même pas pensé à dire que c’était au profit de la campagne financière de l’UMP. Cela ne lui a pas effleuré l’esprit. Car c’est cela l’esprit colonial.

18 Juin

1 Comment

La fin de non recevoir de Jean-François Copé

par

cope

Tel un Rantanplan de la politique, Jean-François Copé appelle les électeurs du Front National à voter pour l’UMP au second tour de la législative partielle du Lot. On croit rêver ! La gauche appelle à faire barrage au Front National, à le repousser, et Jean-François Copé répond par une invitation à battre la gauche. Là les bras nous en tombent. Mieux, le chef provisoire de l’UMP lance un appel… aux électeurs du FN. Ces derniers doivent se taper les cuisses. Résumons, la gauche divisée s’interroge sur l’opportunité de s’unir. Résultat: la gauche est éliminée, les écologistes banalisés et le Front de Gauche marginalisé. Le Front National se qualifie. Et au deuxième tour, l’UMP refuse les voix venant de la gauche préférant celles du Front National. Cherchez l’erreur !

catégorie Actualité, Ecrits, Expressions

Tag , ,

25 Mai

Commentaires fermés sur La faute de L’UMP Copé

La faute de L’UMP Copé

par

manifpourtous

La décision du Président intérimaire d’appeler à manifester alors que la loi sur le mariage pour tous a été promulguée est une double faute. D’abord parce que cette manifestation  » Hors la loi  » n’a pas de sens. Manifestation contre le mariage? Pour l’abrogation? Pour un référendum ? Contre le Gouvernement ? Nul ne le sait. Ensuite parce que le soubassement de cet appel est une contestation démocratique. En effet ce que vont contester les manifestants c’est la légitimité démocratique de cette loi. Ils la déclarent illégitime au nom de ce qui fonde leur conception de la nation. C’est enfin un pas de plus dans la fusion par et dans la rue de la droite classique et de l’extrême droite culturelle. Ce street party antidémocratique qui a émergé à l’occasion des manifestations anti mariage pour tous.

Au-delà des violences qui auront peut être lieu en fin de manifestation, la première violence c’est la manifestation elle même. Car elle se veut défi à la loi. Certes le libre droit de manifester est constitutif de la démocratie. Mais opposer la rue à la loi n’est pas un signe de bonne santé républicaine. L’UMP Copé fait non seulement courir des risques en termes de sécurité mais il entraîne son mouvement sur le terrain dangereux de l’extrémisme. Tout en provoquant une nouvelle division entre l’UMP Copé et l’UMP Fillon.

catégorie Actualité, Ecrits, Expressions

Tag ,

10 Avr

4 Comments

La course à la transparence politique

par

logoump

Dans le tumulte de la crise de confiance où les politiques font mine de croire, ou croient que c’est dans l’autoflagellation qu’ils trouveront leur salut.

Alors que la crise de confiance prend sa source dans le scepticisme des Français dans la capacité de leur représentation et des élites d’offrir un monde meilleur. Dans ce moment où il faut reprendre la marche à la République exemplaire que l’aveu de Cahuzac a grandement ruiné. A cet instant où les populismes, les démagogies, riment avec cynisme et impuissance pendant que la Vème République a de plus en plus de mal à contenir les crises répétées et principalement la crise économique et sociale. Bref à ce moment T, il n’est pas inintéressant de regarder ce qui se passe à droite et à l’extrême droite.

Marine Le Pen est aphone car il est maintenant avéré qu’elle savait via son ami Philippe Péninque qui avait ouvert le compte pour Jérôme Cahuzac. La question va être pourquoi sachant n’a t-elle rien dit ? Qu’est-ce qu’elle protégeait ? Elle si prompt à pourfendre la « RIPOUBLIQUE ». Elle ne sortira pas indemne de ce soupçon. Même si la marque Le Pen restera le vecteur du coup de pied de l’âne électoral.

Mais dans la droite classique les jeux de rôle sont édifiants. François Bayrou pronostique un changement de gouvernement. On imagine que la démarche n’est pas désintéressée. Jean-Louis Borloo se tait pour rester à l’écart des éclaboussures. Nicolas Sarkozy se fait tout petit de peur que le mistigri repasse par lui. Henri Guaino a disparu. Eric Woerth est aux abonnés absents. Tout ce joli monde redoute des mises en examen dans l’affaire Tapie ou autre. Mais ce n’est pas l’essentiel. La guerre Fillon / Copé a repris.

C’est l’inénarrable Laurent Wauquier dans un petit traité de mélodrame qui a mis le feu aux poudres, dévoilant son maigre patrimoine pour mieux sous-entendre que celui de Jean-François Copé est conséquent.

François Fillon a poursuivi dans la même veine, s’exposant d’ailleurs à de nombreuses questions. Mais l’idée est de débusquer Copé. Tout à la fois pour avoir utilisé son carnet d’adresses d’ancien ministre lors de son embauche dans un cabinet d’affaires. Mais aussi pour sous-entendre que le patrimoine non dévoilé de l’ex-ami de Ziad Takieddine était douteux. La relève à droite, la main sur le cœur, publie son patrimoine pour mieux souligner les turpitudes de Nicolas Sarkozy et que Copé ne le fait pas. Alors pour contrer ce combat douteux, il fallait faire diversion. C’est le Rantanplan de la droite qui va s’y coller en traitant Jean-Marc Ayrault et Harlem Désir de repris de justice. Christian Jacob, bas de plafond, n’y va pas de main morte, mais il faut bien cela pour protéger son champion.

C’est à cet instant que Xavier Bertrand s’avance en proposant une consultation interne à l’UMP qui poserait comme question, faut-il garder le président de l’UMP ? Tout cela serait risible si on ne constatait pas dans le même temps le durcissement de la base de la droite au travers du refus du mariage pour tous. On aurait tort de négliger cet aspect du paysage de la crise à droite. Derrière la course à la transparence à droite, il y a beaucoup d’arrières pensées qui ont moins à voir avec la République qu’avec la lutte pour le pouvoir.