Tag copenhague

15 Fév

Commentaires fermés sur L’invité de BFM Politique en partenariat avec RMC, BFM Business et Le Point

L’invité de BFM Politique en partenariat avec RMC, BFM Business et Le Point

par

JCC BFM 15022015

Jean-Christophe Cambadélis était ce dimanche 15 février l’invité d’Apolline de Malherbe sur BFM TV.

 

Retrouvez les vidéos de l’émission ci-dessous:

14 Fév

Commentaires fermés sur Attaques contre la liberté d’expression au Danemark: l’Europe doit renforcer sa coopération dans la lutte contre le terrorisme et l’intolérance

Attaques contre la liberté d’expression au Danemark: l’Europe doit renforcer sa coopération dans la lutte contre le terrorisme et l’intolérance

par

logops160

Le Parti socialiste condamne très fermement l’attaque armée terroriste qui visait l’artiste suédois Lars Vilks, auteur des caricatures de Mahomet en 2007. Celui-ci participait à une conférence sur le thème « L’art, le blasphème et la liberté d’expression », à laquelle l’Ambassadeur de France était présent à Copenhague. Les tirs ont débuté lorsque celui-ci a pris la parole.

L’attaque, qui n’a pas encore été revendiquée, a fait plusieurs blessés graves parmi les forces de police, et un civil est décédé. Elle est une grave atteinte à la liberté d’expression, et fait tragiquement écho aux attaques terroristes de janvier dernier à Paris.

Le Parti socialiste réaffirme très fermement que la liberté d’expression et de la presse est un droit fondamental dans nos démocraties. La coopération européenne en matière de lutte contre le terrorisme doit aller plus loin, l’Europe a subi plusieurs attaques graves sur son sol ces dernières années: nous serons intraitables face à ces menaces. Nous exprimons toute notre solidarité aux victimes de cette attaque et au Danemark, victime une nouvelle fois de l’intolérance et du fanatisme religieux.

15 Nov

1 Comment

Discours devant le Conseil de l’Internationale socialiste

par

Cher George,
Chers Luis,
chers camarades et amis,

Cher Ricardo Lagos,

Je serais bref car tu n’as pas laissé beaucoup de place a l’exégèse, tant tu as été précis et complet.

Mes amis, Laissez-moi vous dire une fois encore le plaisir que nous avons d’accueillir ce Conseil de l’Internationale socialiste à Paris. Paris qui a une histoire intime avec le mouvement progressiste et le mouvement socialiste international. Au XIXe siècle, beaucoup d’événements fondateurs pour notre famille politique se sont déroulés dans cette ville. C’est par exemple ici que fut fondée la Deuxième internationale, l’ancêtre immédiate de l’Internationale socialiste. Il est donc juste que nous fondions une nouvelle étape de notre mouvement en lançant d’ici, un Appel, un Appel de Paris pour que la Conférence de Cancún sur le climat soit le point de départ d’une révolution verte qui conduira le monde sur la voie d’un développement durable partagé.

Que peut-il se passer à Cancún ? Rien. Que doit-il se passer à Cancun ? Tout, tout ce qui permettra un changement de climat dans le combat sur le changement climatique. Tout ce qui permettra de passer des paroles aux actes.

La « déception de Copenhague » a été très durement ressentie alors que rarement la prise de conscience de l’urgence climatique n’avait été aussi forte, et ce malgré des tentatives de tordre le coup à l’idée de «réchauffement climatique ».

Il faut le dire ici, se préoccuper du climat ce n’est pas une question de « mode » c’est une question économique, sociale et politique, donc ça concerne l’ensemble du mouvement progressiste international. Il s’agit pour nous de construire ce que le philosophe Edgar Morin appelle le « New Deal de civilisation ». Ce paradigme vert dont parlait a l’instant Ricardo Lagos.

Au XIXe siècle, le mouvement socialiste s’est construit sur la prise de conscience des injustices sociales causées par la révolution industrielle et la manière dont la production était organisée. Il a proposé un autre monde, un autre modèle de développement économique et social adossé au développement de la démocratie politique. Il n’est pas trop ambitieux de dire qu’au XXIe siècle, le mouvement socialiste doit prendre conscience qu’entre les injustices sociales et l’urgence climatique, il y a un lien comme il doit désormais exister un lien entre l’économie et l’écologie. C’est une autre façon de parler de la fraternité. Nous avons déjà, partiellement opéré cette révolution intellectuelle. Nous avons rompu avec le productivisme. Il s’agit de produire et de consommer de manière responsable. L’émancipation des peuples c’est aussi le fait de garantir un avenir libéré des entraves nées de la pollution et des maladies qu’elle entraîne.

Malgré les déceptions provoquées par la conférence de Copenhague, l’humanité prend aujourd’hui conscience qu’elle s’est peut être engagée dans un processus lent, de suicide écologique, par l’épuisement des ressources naturelles sur lesquelles elle est assise. Parallèlement aux questions climatiques, elle doit affronter le problèmes de pollutions chimiques, de l’épuisement de la biodiversité, du manque de terre, de forêts, d’air respirable, d’eau potable, de sources d’énergie. Ce à quoi se rajoutent les questions démographiques et alimentaires.

Toutes ces questions élargissent la crise générale de la mondialisation dont nous avons parlé tout à l’heure. Et nous renvoient elles aussi aux enjeux d’un monde organisé, dépassant les égoïsmes à courte vue dans une coopération structurée et efficace.

Au delà de la justice sociale dans une croissance solide, le mouvement socialiste doit remettre en cause: l’accumulation compulsive et la soumission à des désirs voraces et insatiables, l’action permanente et l’urgence chronophage, l’ambition compétitive et le culte de l’instant, la religion du changement, du bougisme. Bref dépenser plutôt que penser comme le dénonce souvent Martine Aubry.

La réconciliation de l’homme avec l’homme ne passe plus par un changement de système mais par une attitude radicalement différente vis-à-vis de la nature, de l’égalité sociale et de la coopérations des nations

C’est pourquoi, Cancún ne doit pas être un échec. Les puissants de la planète qui savent trouver des accords commerciaux bénéfiques pour leurs entreprises doivent créer les conditions favorables pour trouver des accords politiques, notamment sur le plan de la lutte contre le réchauffement climatique, bénéfiques pour l’ensemble des peuples de la planète.

Pour que Cancún soit un succès, il faut populariser l’Appel de Paris. Nous ne devons pas nous en tenir à une intention ou une proclamation. Ce appel doit dans les deux semaine qui nous séparent de l’ouverture de la Conférence, être porté et relayé par chacun de nos partis. Nous devons le publier dans nos médias nationaux, organiser avec les ONG, les syndicats et les citoyens qui le veulent et en faire une

revendication populaire. Si tous les membres de l’International socialiste répondent positivement. Si les groupes parlementaires se font l’écho de nos propos alors nous serons une force ou matérielle. Et la conférence de Mexico sera un point d’appui, le point de départ d’une « organisation mondiale climat ».

Ce n’est pas grand chose pour chacun de reprendre cet appel mais si de l’Argentine au Canada, de l’Australie à l’Europe, de l’Afrique au Moyen-Orient et à l’Asie nous reprenons l’Appel de Paris, nous pèserons sur la conférence de Cancun et notre collectivité socialiste aura été utile, comme elle a été utile il y a un siècle !

19 Déc

Commentaires fermés sur Copenhague accord décevant voir inquiétant

Copenhague accord décevant voir inquiétant

par

Nicolas Sarkozy, après avoir fait mine de sauver la planète, nous a déclaré: C’est mieux que rien, on est tous d’accord pour limiter de 2 degrés le réchauffement climatique ! Quel  exploit alors que c’était la convergence de tous les experts préparant la conférence. Mais précisément l’objet de celle-ci était de nous dire comment. Et là nous ne sommes pas plus avancé. Eut été plus juste de nous dire que la conférence était décevante et le chemin pour y remédier. Mais c’était avouer que Nicolas Sarkozy n’avait pas pesé sur les événements. Évidemment cela était inconcevable pour « super sarko ». Au delà des tartarinades de notre tartarin, de notre président, la conférence est décevante voire inquiétante pour l’avenir de la planète.

17 Déc

Commentaires fermés sur Coup de froid à Copenhague

Coup de froid à Copenhague

par

Les chinois réticents à signer. Voilà qui tombe mal pour le sommet mais aussi pour Sarkozy qui avait fait comme d’habitude de Barack Obama l’empêcheur de signer en rond. Ce n’est pas fini mais c’est mal parti.

Avoir voulu faire de l’échec et du succès un engagement chiffré ne facilitait pas le travail. Il eut mieux valu construire une architecture style OMC mais pour le climat et ouvrir des négociations autour de plusieurs rounds, quitte à réaffirmer Kyoto. Voilà qui jette un regard cru sur le fameux concert des nations. Le développement inégal du monde malgré une prise de conscience planétaire sur le climat rend complexe l’accord multilatéral.

07 Déc

1 Comment

Sommet de Copenhague: un espoir pour notre planète

par

copenhague-homeAujourd’hui commence le Sommet de Copenhague. Le Parti Socialiste se mobilise pour que cette semaine de négociation initiée par l’ONU autour de la question écologique et du développement durable ne soit pas un échec car l’enjeu est d’importance.

D’abord, parce que ce sommet doit permettre de faire accepter aux pays riches, qui portent une grande responsabilité dans la situation actuelle, de prendre les mesures nécessaires pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre par une baisse de 40 % à l’horizon 2030. Ensuite, nous attendons beaucoup des annonces des pays dits « émergents » comme le Brésil, la Chine et l’Inde. Ce sommet est l’occasion d’engager une réflexion qui permette à ces pays de continuer à se développer économiquement tout en respectant l’environnement. Lire la suite…