Tag côte d’ivoire

06 Août

Commentaires fermés sur CÔTE D’IVOIRE: une nouvelle chance donnée à la réconciliation

CÔTE D’IVOIRE: une nouvelle chance donnée à la réconciliation

par

Alassane_OuattaraLa justice ivoirienne a accordé hier la liberté provisoire à quatorze détenus proches de l’ex-chef d’Etat et co-fondateur du Front populaire ivoirien (FPI) Laurent Gbagbo, qui est lui détenu par la Cour pénale internationale. Ces personnes libérées, dont le président du FPI et aussi le fils de L. Gbagbo, restent poursuivies pour les violences commises suite au scrutin présidentiel du 28 novembre 2010.

Je salue cette décision importante, qui se rajoute à plus de 80 autres libérations provisoires autorisées ces deux dernières années pour les mêmes charges. Je saisis cette occasion pour encourager le président Alassane Ouattara de continuer dans la voie de la réconciliation nationale, qu’il a lui-même mise à l’ordre du jour de la Côte d’Ivoire.

02 Jan

Commentaires fermés sur Côte d’Ivoire : Le Parti socialiste adresse ses condoléances au peuple ivoirien

Côte d’Ivoire : Le Parti socialiste adresse ses condoléances au peuple ivoirien

par

cartecotedivoire

Après la bousculade du Plateau qui a fait une soixantaine de victimes, le Parti socialiste adresse ses plus sincères condoléances aux familles et au peuple ivoirien qui commence cette nouvelle année par une tragédie.

Ce terrible accident qui s’ajoute à des temps difficiles doit être l’occasion d’un rassemblement du pays dans sa marche vers l’apaisement.

Le Parti socialiste salue la mémoire des victimes et assure les Ivoiriens qu’ils peuvent compter sur notre solidarité.

14 Avr

Commentaires fermés sur Côte d’Ivoire: réconciliation et justice

Côte d’Ivoire: réconciliation et justice

par

La Côte d’Ivoire a besoin de retrouver la paix. Le Président Ouattara doit désormais tout faire pour assurer la sécurité de tous les Ivoiriens et trouver les chemins d’une réconciliation nationale. La communauté internationale doit se mobiliser pour cela en aidant notamment à la reconstitution d’une armée nationale unique, au désarmement de toutes les milices, au redémarrage de l’économie et à l’aide humanitaire pour les réfugiés.
 
Le Parti  socialiste soutient l’idée d’une commission d‘enquête, annoncée par le Président Ouattara, ainsi que le principe d’investigations de la Cour pénale internationale, afin d’enquêter sans tarder sur tous les massacres commis ces dernières semaines en Côte d’Ivoire.

11 Avr

4 Comments

Gbagbo arrêté, la France impliquée

par

En fin de compte chacun aura eu ce qu’il voulait. La France protégeant ses ressortissants coincés dans un conflit où chaque jour elle était provoquée ; protégeant Ouattara tout en tentant de rester dans le cadre des résolutions des Nations unies qu’elle avait elle-même suggérées. La France de Sarkozy souhaitait, quelqu’en fut le prix, en sortir vite.

Voilà c’est fait. L’offensive contre Gbagbo a eu lieu hors mandat très exactement comme le voulait Laurent Gbagbo. Ce dernier acculé, sans moyens ni porte de sortie se fait cueillir sans gloire à la porte de son palais.

Il a comme seul réconfort de tomber via l’ancienne force coloniale, n’ayant pas capitulé. Chacun a eu ce qu’il voulait ou pouvait. Reste que le président Ouattara doit sa victoire finale à la France dans un pays dévasté, lu-même soupçonné de crimes de guerre dans l’ouest du pays.

La sécurisation d’Abidjan, le désarmement des milices, le gouvernement de réconciliation nationale, les crimes d’où qu’ils viennent punis, la Côte d’Ivoire aux Ivoiriens… Voilà qui ne sera pas simple à obtenir.

Quant à la France, elle se voulait impartiale, elle a choisi son camp. Nul doute que la proximité passée de Sarkozy et de Ouattara alimentera bien des ressentiments ou des fantasmes.

05 Avr

2 Comments

Où va la France ?

par

Nous sommes dans un tournant délirant. Le pouvoir conspué, tente de se rétablir en actionnant tous les leviers du populisme. L’islamophobie avec les déclarations à répétition de Claude Guéant, sorte de Jean-Pierre Stirbois à l’intérieur. L’homophobie où Mme Nora Bera s’en prend aux homosexuels suggérant qu’ils seraient inaptes aux dons d’organes. La guerre décidée seul, sans mandat, en Côte d’Ivoire où Laurent Gbagbo devrait se retirer et la France ne pas s’impliquer. Et puis, pèle-mêle les menaces de Mme Lagarde contre des parlementaires, des débats hallucinants et hallucinés sur l’Islam, des appels « à la terre qui ne ment pas », aux accents de tristes souvenirs. Mais où va t-on dans ce concours Lépine plus à l’extrême droite que moi tu meurs ? La France est un bateau ivre et l’UMP « marine » dans les eaux boueuses de l’extrême droite pendant que le pouvoir se fractionne en de multiples conflits: Copé/Fillon/Borloo/Sarkozy/Villepin.

Pendant ce temps là, le coût de la vie devient de plus en plus insupportable. Le chômage continue. Les déficits réduisent les marges de manœuvre de la France. Et pendant ce temps là, Marine Le Pen monte en proposant de « raccompagner » 4 millions d’immigrés aux frontières et de sortir de l’euro, sorte de ligne Maginot contre la mondialisation. Tout cela sous l’oeil consterné de l’opinion publique européenne qui assiste à la Faillite de Nicolas Sarkozy.

04 Avr

Commentaires fermés sur Côte d’Ivoire : respect des urnes, respect des droits de l’Homme, sécurité pour les ivoiriens et tous les ressortissants étrangers

Côte d’Ivoire : respect des urnes, respect des droits de l’Homme, sécurité pour les ivoiriens et tous les ressortissants étrangers

par

Communiqué du Parti Socialiste par Jean-Christophe Cambadélis, Secrétaire national à l’Europe Lire la suite…

31 Mar

Commentaires fermés sur Eviter le carnage à Abidjan

Eviter le carnage à Abidjan

par

La France doit faire vite ! Le régime croupion de Laurent Gbagbo se décompose et se prépare à la guerre ethnique. Le chef d’état major du président battu vient de faire défaut. Les troupes de Alassane Ouattara et de Guillaume Soro, après avoir pris Yamoussoukro descendent vers Abidjan, la prison de cette dernière se vide de ses prisonniers. La bataille d’Abidjan peut être redoutable en terme de vies civiles ivoiriennes mais aussi françaises. Laurent Gbagbo est à la croisée des chemins. Il doit quitter le pouvoir au plus vite et éviter un bain de sang.

La France doit prendre toutes les mesures pour que l’ONU protège les populations et trouver une issue pacifique. Il y a urgence !

25 Mar

Commentaires fermés sur Libye: après avoir tardé Sarkozy veut s’enkyster

Libye: après avoir tardé Sarkozy veut s’enkyster

par

Trois semaine trop tard, Nicolas Sarkozy a obtenu un mandat limité des Nations-Unies: zone d’exclusion aérienne et protection des populations civiles. Interprétant le texte, nous sommes passés à la mise hors d’état de nuire de l’armée kadhafiste. Nul ne s’en plaint et l’objectif semble atteint.

Pour autant le Président de la République ne décélère pas mais persiste. Le refus que l’OTAN exerce une veille est amusant chez celui qui nous a réinstallé dedans. La volonté de garder la maîtrise offensive recouvre un objectif qui n’a rien a voir avec le colonel mais tout avec la situation intérieur française. Le rôle de chef de guerre est le complément nécessaire au rétablissement du chef de l’état via une certaine droitisation. La France prend des risques vis à vis de la ligue arabe, de la Tunisie et l’Egypte tout en mécontentant encore plus fortement la Turquie rattrapé par les cheveux par les USA. Cette attitude à vocation intérieure a des conséquences en terme de sécurité et de rayonnement de la France. Mais surtout en terme stratégique: allons nous intervenir en Côte d’Ivoire, au Yémen, voir en Syrie ? Mais là pas touche ! La France est muette. Le régime est l’ami de Sarkozy et surtout du Ministre de l’intérieur Claude Guéant.

23 Mar

1 Comment

Communiqué du PS sur la situation en Côte d’Ivoire

par

Laurent Gbagbo affaibli politiquement, financièrement et militairement a choisit la fuite en avant et la répression. Des attaques violentes ont eu lieu dans les communes d’Abidjan favorables à A. Ouattara et dans l’ouest du pays, où les forces du Président élu gagnent du terrain.

Le Parti socialiste condamne fermement les violences et exactions commises par L. Gbabgo et ses partisans, tout comme leurs atteintes à la liberté d’expression et au libre fonctionnement des médias.

Devant ces premiers actes de guerre civile, le Parti socialiste appelle l’ONUCI à mettre en œuvre la totalité de son mandat et d’intervenir pour éviter l’embrasement du pays.

Enfin, le PS appelle une nouvelle fois Laurent Gbagbo à respecter le verdict des urnes comme lui demande la communauté internationale et souhaite un gouvernement d’union nationale.