Tag diplomatie

21 Fév

Commentaires fermés sur Ukraine : le Parti socialiste salue l’accord de sortie de crise

Ukraine : le Parti socialiste salue l’accord de sortie de crise

par

logops160Le président ukrainien Viktor Yanoukovitch et les représentants de l’opposition ont signé aujourd’hui un accord qui devrait permettre à l’Ukraine de revenir sur une voie démocratique pour résoudre la crise violente et meurtrière qui la secoue.

Le Parti socialiste se félicite de l’engagement conjoint des ministres des Affaires étrangères allemand, français et polonais sans qui cet accord n’aurait pas pu voir le jour. Les menaces de sanction prononcées hier par le Conseil européen ont également contribué à cette résolution et témoignent d’un engagement total de l’Europe pour sauver l’Ukraine du chaos.

Le Parti socialiste appelle de ses vœux et sera vigilant dans l’observation du respect de la feuille de route conclue, laquelle prévoit une réforme constitutionnelle, la formation d’un gouvernement d’union nationale, une élection présidentielle anticipée mais aussi des enquêtes sur les violences qui ont causé la mort de plus de 80 personnes cette semaine.

23 Sep

1 Comment

Le refus israélien : un camouflet pour Nicolas Sarkozy

par

La précipitation de Nicolas Sarkozy à vouloir parrainer une solution de compromis aux Nations Unies pour des raisons évidentes de politique intérieure, cette propension à faire la leçon à toutes et à tous, y compris aux Etats-Unis, après avoir accepté de se subordonner dans l’OTAN, la précipitation unilatérale sans les Européens… tout cela a conduit à un camouflet pour la France et à une défaite diplomatique. Pire la solution de repli pour les Palestiniens, le statut contre le calendrier, est maintenant refusée par les Israéliens. C’est un désastre !

21 Avr

Commentaires fermés sur Bosnie Herzégovine

Bosnie Herzégovine

par

Le gouvernement de la République Serbe de Bosnie – une des trois entités de la Bosnie-Herzégovine – a décidé d’organiser un referendum afin de remettre en cause l’autorité de la Cour centrale de Justice sur les crimes de guerre. Par ailleurs, les parlementaires nationalistes croates viennent de se constituer « Assemblée nationale croate » à Mostar. Les partis nationalistes serbes et croates se retrouvent donc aujourd’hui dans la remise en cause de l’Etat commun de Bosnie-Herzégovine.

Les élections du 3 octobre 2010 rendent pourtant possible la formation d’un gouvernement central avec pour principale mission la modernisation des institutions issues de Dayton afin d’accélérer les discussions visant à l’intégration euro-atlantique.

Le Parti Socialiste appelle à la formation dans les plus brefs délais d’un gouvernement central répondant aux institutions et à l’aspiration des Bosniaques à des réformes sociales et économiques.

Le Parti socialiste regrette que les efforts de médiation développés par le Haut Représentant et la Commission européenne ne soient pas soutenus davantage par les Etats membres et la France. Le silence de notre diplomatie est ici assourdissant.

23 Fév

4 Comments

Déclaration de Jean-Christophe Cambadélis ce soir sur BFM TV

par

Jean-Christophe Cambadélis était l’invité de Ruth Elkrief sur BFM TV. Il a notamment déclaré:

« Nous assistons au naufrage de notre diplomatie. C’est un drame national. Nicolas Sarkozy a totalement raté son rendez-vous avec l’histoire. Il est passé à côté de la révolution démocratique du monde arabo-musulman. Je ne comprends pas pourquoi nous avons tant tardé à réagir, tant tardé à s’occuper de sortir nos compatriotes. »



16 Fév

Commentaires fermés sur Les ratés de la politique étrangère de Nicolas Sarkozy

Les ratés de la politique étrangère de Nicolas Sarkozy

par

L’année 2011, G20 oblige, devait consacrer Nicolas Sarkozy comme « un géant des affaires du monde ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est pour le moins raté.

D’abord il y a eu l’incroyable cécité dans la révolution tunisienne. Doublée du voyage de Michèle Alliot-Marie au frais d’un proche de Ben Ali. Puis ce fut la bronca européenne contre la proposition, sous pavillon Merkel, franco-allemande, d’austérité renforcée. Et voilà la révolution égyptienne où la diplomatie française fut à ce point complaisante pour Hosni Moubarak qu’elle en est suspect. Car enfin saluer par un communiqué le courage d’Hosni Moubarak avant celui du peuple, c’est un peu étonnant. Ne pas voir que la lame de fond submergeant le Maghreb et le Machrek est un rendez-vous de l’Histoire. La démocratie s’installant tant bien que mal au Maghreb est une chance pour la France. Car elle est le plus puissant pays de la méditerranée. Que ce mouvement est un coup porté à l’intégrisme musulman voire à Al Qaida. Qu’il modifie la perception d’une fraction de l’opinion européenne tentée par l’islamophobie.

Ne pas comprendre, cela n’est pas croyable. Mais en plus Nicolas Sarkozy, pour ne pas être en retard sur Angela Merkel et David Cameron lance le débat sur le multiculturalisme. Sorte de relookage du débat sur l’identité nationale. Quel contre sens proposé au génie français. Mais cela ne s’arrête pas là. Survient l’affaire Florence Cassez, où le Président candidat, dans son rôle, surjoue le courroux et provoque une crise diplomatique. Au moment même où Barack Obama s’adresse à la nation américaine pour saluer le courage du peuple iranien. Pendant ce temps l’Algérie retient son souffle, le Bahreïn est en ébullition. L’autorité palestinienne précipite des élections, et Mouammar Kadhafi est contesté.

Rien ne sera linéaire. Mais où est la parole de la France dans ce rendez-vous avec l’Histoire ? Nicolas Sarkozy courant d’un évènement à l’autre, rate l’essentiel…

06 Fév

1 Comment

Au Forum Social Mondial de Dakar

par

Depuis hier, je suis à Dakar pour la dixième édition du Forum social mondial qui se déroulera du 6 au 10 février à Dakar. Après le forum de Bamako et surtout celui de Nairobi, ce troisième Forum qui se tient en Afrique est pleinement en phase avec le contexte politique et économique. La flambée des cours des matières premières fait craindre une aggravation de la crise alimentaire. Cette crise n’a pas disparu de la réalité même si elle n’est plus à la « une » des journaux. D’ailleurs c’est un des éléments déclencheurs des mouvements qui on enflammé le Maghreb où les Tunisiens, les Algériens et les Tunisiens veut combiner développement démocratique, développement économique et justice sociale.

Voilà pour la toile de fond.

Ce sera l’occasion de rencontrer l’ensemble du mouvement altermondialiste, en particulier les ONG, les syndicats et les partis progressistes d’Afrique et d’ailleurs.

Le PS, fortement représenté avec Martine Aubry, Henri Weber, Harlem Désir, Pouria Amirshahi, Laurianne Deniaud sans compter les nombreux élus locaux participera à plusieurs débats. Ca commence ce matin avec la traditionnelle Marche du FSM dans les rues de Dakar. C’est l’autre diplomatie celle d’en bas. Indispensable de nos jours source d’information et d’expérimentations locale.

Quelques photos:

24 Jan

1 Comment

Réaction après la conférence de presse de Nicolas Sarkozy

par

« Dans ce monde inquiétant, Nicolas Sarkozy n’a pas été rassurant. Hier, il nous disait vouloir faire de SON G20 celui d’une nouvelle régulation mondiale, construisant un ordre monétaire et là il nous dit avoir réussi à imposer un agenda. C’est à dire un accord pour discuter (…)

J’ai été surpris par la formule employée par le Président à propos de la Tunisie. Il nous dit avoir sous estimer la « désespérance » du peuple tunisien. On peut sous estimer un processus révolutionnaire, mais sous estimer la désespérance d’un peuple c’est désespérant pour notre diplomatie (…)

Ces propositions sur le FMI sont celles avancées par Gordon Brown lors du G20 de Londres, mises en route par le Directeur général du FMI et dont Nicolas Sarkozy se fait l’avocat aujourd’hui (…)

Nous soutenons bien volontiers la position de la France contre le terrorisme. Nous demandons simplement que Nicolas Sarkozy fasse comme ses prédécesseurs et reçoivent les partis d’opposition au Parlement pour l’éclairer ».

04 Nov

2 Comments

Chine

par

Depuis deux ans, Nicolas Sarkozy a beaucoup oscillé dans les relations franco-chinoises. Humiliant inutilement ce grand pays puis, devant le courroux, courant après son pardon, quitte à oublier les principes de la France et le grave problème du déficit de notre commerce extérieur, les questions environnementales voir le problème monétaire. Nicolas Sarkozy a l’illusion de préparer la réussite de la présidence française du G20 en passant sous silence tous les problèmes. Il est urgent de construire avec la Chine une relation sur des principes clairs et équilibrés.