Tag dominique strauss kahn

22 Nov

5 Comments

Strauss-Kahn n’est toujours pas candidat… Et ils en ont peur !

par

Si à l’Elysée on affecte une certaine distance pour se rassurer: il ne viendra pas… On déploie même le décorum des chefs d’état. Histoire sans doute de lui dire, pourquoi chercher ce que vous avez déjà. A l’UMP Jean-François Copé nous fait sa tête d’énarque pour nous dire doctement et un brin sentencieux: « DSK, vous rigolez, il n’est pas de gauche, c’est la deuxième droite… » Et à l’extrême gauche on répond en coeur « on est d’accord ».

Michel Rocard le trouve tellement utile qu’il faut qu’il reste au FMI, le baptisant au passage « roi du monde ». D’autres le pressent de se déclarer, tout en trouvant normal que Nicolas Sarkozy le fasse dans plus d’un an. D’autres enfin estiment que tant que la question n’est pas tranché, les socialistes sont handicapés. Oubliant que Nicolas Sarkozy est dans les cordes et que son camp a, à l’évidence, des pratiques contestées mais pas de programme à présenter.

Bref DSK est partout, alors qu’il n’est nulle part en France. Pourquoi s’énerver alors qu’il n’a pas parlé ? Pourquoi se gausser s’il est si facile à battre ? Pourquoi s’offusquer alors que son réformisme ouvrait un champ inespéré à la gauche de la gauche ? Pourquoi vouloir en faire le maître du jeu du temps alors qu’il est au FMI à plein temps ? Nul doute que s’il ne venait pas, les mêmes crieraient au génie tellement ils ont peur qu’il vienne ! Mais dans ce cas ils ont tort de sous estimer Martine Aubry. La gauche de la gauche n’aurait plus d’argument. Et la droite, contrairement à ce que disent les éditorialistes moutonniers, n’aurait qu’un bilan miteux contre le projet de « faire mieux ».

Décidément, ils ont raison d’avoir peur !

26 Oct

Commentaires fermés sur Une bonne nouvelle pour la gauche, pour la France et pour le FMI

Une bonne nouvelle pour la gauche, pour la France et pour le FMI

par

dsk_fmi.jpgJ’ai réagi sur l’AFP, TF1, LCI, BFM, Itélé, RMC, Europe 1, RTL, France Info…

Le blanchiment de Dominique Strauss-Kahn est une bonne nouvelle d’abord pour ses amis, ensuite pour la France qui avait fait bloc contre ce qu’il faut bien appeler une cabale, enfin pour le FMI qui va pouvoir jouer le rôle nécessaire de régulation à la crise financière que traverse le système financier international.

08 Oct

1 Comment

Face à La grande crise des capitaux fictifs

par

bloc_note_copieV2.jpgLa bourse de Tokyo vient de connaître un quasi krach avec un recul de 9,38%. Les bourses européennes subissent une forte baisse. A Moscou, Bucarest ou encore à Prague, les cotations ont été suspendues temporairement. Le Président de la République Française, Président de l’Europe parle d’une « crise de confiance ». Sans blague ! Après 700 milliards de Dollars votés par le Congrès la machine ne repart pas, c’est l’affolement. Car comme le disent en chœur Dominique Strauss-Kahn, Laurent Fabius, Martine Aubry nous sommes dans une crise systémique. C’est le système même du capitalisme financier avec sa voracité spéculative, fictive qui est en crise.   C’est ce système qui tirait les bourses mondiales avec sa rotation capitaliste flamboyante. C’est ce système qui s’effondre. Pire, le système connaît l’ampleur de ses créances douteuses dégaze puisque l’Etat c’est déclaré, à juste raison, en quelque sorte garant.

A crise de système – réponse de système. Il ne faut pas seulement une autre politique, mais une autre organisation du système économique mondial. Nous avons vu que les organisations de contrôle, de notation avaient failli pour la simple raison qu’elles étaient rouages de la spéculation. Nos avons vu la fameuse main invisible du marché ne plus savoir où la mettre. Nous avons vu l’autorégulation du marché explosée sous le poids de la fictivité de ce dernier. Lire la suite…