Tag egypte

09 Avr

Commentaires fermés sur Le Parti socialiste condamne les attentats contre les Coptes

Le Parti socialiste condamne les attentats contre les Coptes

par

C’est un dimanche des Rameaux sanglant qu’ont connu les Coptes après les deux attentats à la bombe qui les ont frappés, à Tanta et à Alexandrie. À la veille de fêtes religieuses importantes, le bilan non définitif atteint déjà 38 morts et des dizaines de blessés.

Ces deux attaques ignobles, dont au moins une a été commises par un kamikaze doté d’une ceinture explosive, ont été revendiquées en début d’après-midi par la branche égyptienne de Daesh. D’évidence, en décidant de cibler la minorité chrétienne la plus importante du Moyen-Orient (10% de la population égyptienne), ces terroristes entendent détruire l’unité et diversité de la nation égyptienne.

Le Parti socialiste dénonce ce fanatisme qui, partout, veut mettre à terre les libertés fondamentales et qui tue sur tous les continents.

Quelques jours après l’attaque au camion fou de Stockholm, le Parti socialiste présente ses condoléances aux victimes et à leurs familles. Il se déclare solidaire du peuple égyptien dans son ensemble et appelle la communauté internationale à redoubler d’efforts dans la lutte contre le terrorisme, mais également dans le combat contre l’obscurantisme et la défense de toutes les minorités.

26 Mar

Commentaires fermés sur Egypte : le Parti socialiste condamne la dérive totalitaire du régime égyptien

Egypte : le Parti socialiste condamne la dérive totalitaire du régime égyptien

par

logops160Lundi 24 mars, la justice égyptienne a condamné à la peine capitale en première instance 529 partisans de l’ex-président islamiste déchu, Mohamed Morsi, en raison des violences de l’été 2013, commises lors du coup d’Etat militaire.

Le Parti socialiste dénonce vigoureusement cette décision judiciaire arbitraire et inique au service du pouvoir militaire en place, tout comme les procès intentés aux journalistes et membres de la société civile.

Le Parti socialiste exprime sa vive inquiétude sur l’élection présidentielle de ce printemps qui pourrait parachever ce retour du régime déchu en 2011. Il est solidaire des forces démocratiques égyptiennes qui se battent pacifiquement à la réalisation des objectifs de la révolution.

 

19 Jan

Commentaires fermés sur Egypte : une victoire relative pour la nouvelle Constitution

Egypte : une victoire relative pour la nouvelle Constitution

par

référendum Egypte janvier 2014 1Le résultat officiel du référendum constitutionnel en Egypte donne une victoire unanime au « oui ». Bien que le taux de participation (38,6%) soit légèrement supérieur à celui du referendum de décembre 2012 portant sur le précédent projet de Constitution, la participation reste faible. Elle illustre la profonde division de la société égyptienne.

Le Parti socialiste prend acte de ce second referendum, tout en observant que les objectifs initiaux de la révolution égyptienne et des forces démocratiques sont encore loin d’avoir été atteints.

Le Parti socialiste exprime de nouveau ses inquiétudes quant aux lois liberticides adoptées ces derniers mois. Il souhaite que les scrutins législatif et présidentiel attendus en 2014 puissent ouvrir la voie à la réconciliation, à la stabilité politique et à une démocratie réelle et respectueuse de la pluralité des opinions.

22 Nov

Commentaires fermés sur Egypte : le Parti socialiste inquiet sur le processus d’amendements de la Constitution

Egypte : le Parti socialiste inquiet sur le processus d’amendements de la Constitution

par

logops160La Commission de révision de la Constitution a approuvé cette semaine un article permettant de juger les civils devant des cours militaires.

Le Parti socialiste exprime sa vive inquiétude sur la tendance du gouvernement égyptien à promouvoir des textes législatifs liberticides  comme ce fut le cas en octobre sur un projet de loi limitant le droit de manifester pacifiquement. Il souhaite que le travail indispensable de révision de la Constitution soit le plus inclusif possible et qu’il place définitivement l’Egypte sur la voie de la démocratie et de l’Etat de droit.

Le Parti socialiste salue la volonté et le courage des forces démocratiques présentes au sein de la Commission de la Constitution, et en particulier le Parti social démocrate d’Egypte, qui se bat sur chaque amendement qui pourrait remettre en cause les objectifs initiaux de la révolution.

 

14 Août

Commentaires fermés sur Egypte: le Thermidor en marche

Egypte: le Thermidor en marche

par

egypteLa révolution égyptienne rentre dans sa phase thermidorienne.

C’est-à-dire un coup d’état militaire au nom de la nécessité de sauver la révolution, après la chute de l’ancien régime, l’échec de la transition militaire, le marasme de Morsi sur fond de remise en cause de la laïcité, le coup de velours des forces opposées aux Frères musulmans avec le soutien de l’armée déposant Mohamed Morsi.

C’est aujourd’hui l’armée qui affronte directement les Frères musulmans. Dans le jeux à trois que nous analysions, l’armée tente d’avoir le dernier mot. Utilisant l’isolement politique et diplomatique des Frères musulmans, appuyant les démocrates ainsi que tous ceux qui luttaient contre le cour donné au pays par le Président Morsi et son gouvernement, l’armée abat ses cartes avec une brutalité condamnable, décrète l’état d’urgence et veut s’imposer comme le parti de l’ordre.

La démission de Mohamed El Baradei, les protestations de nos amis sociaux-démocrates, ne feront pas reculer l’armée qui a eu peur d’une part de l’islamisation de l’Etat et de l’armée initiée par Morsi et du mouvement révolutionnaire qui pouvait s’attaquer à ses privilèges d’autre part.

L’armée brûle ses vaisseaux pour aller où ? Un régime militaire ? Une nouvelle constitution taillée sur mesure pour un militaire ? S’effacer après des élections ? Les frères musulmans qui paraissent divisés, vont-ils passer à la lutte armée ? A la grève générale ? Vont-ils s’adapter comme sous Moubarak ?

Quant au camp du 30 juin, au-delà de la contestation légitime des violences, le front sera t-il maintenu ? Pourquoi faire ? Peuvent-ils peser sur l’armée et la constitution maintenant que le sang a coulé et qu’ils ont condamné l’action de l’armée ?

Mohamed El Baradei en ayant soutenu le mouvement du 30 juin puis démissionné ce jour se pose en recours. Aura t-il le soutien nécessaire pour peser ? Il y a encore beaucoup d’inconnues dans cet épisode final sur fond de lassitude, de peur et d’effondrement économique.

catégorie Actualité, Ecrits, Expressions

Tag

26 Juil

Commentaires fermés sur Egypte: recherche stabilité résolument

Egypte: recherche stabilité résolument

par

egyptemorsimanifAujourd’hui encore, des manifestations distinctes et des heurts ont opposé au Caire des partisans et des adversaires du président déchu Mohamed Morsi. Depuis les manifestations du 30 juin, le renversement du président égyptien le 3 juillet, les violences causées alors à travers le pays dont la cinquantaine de morts le 8 juillet devant la Garde républicaine, et en additionnant la quarantaine de victimes des attaques de djihadistes dans le Sinaï et des attentats contre la communauté copte, ce sont plus de 200 personnes qui ont perdu la vie ce mois-ci en Egypte sous le coup de ces violences.

Pourtant, en dépit de cette instabilité qui caractérise la transition post-Moubarak, une forme de stabilité s’instaure. Malgré les morts, les Frères musulmans n’appellent pas à l’insurrection ni à la guerre civile, et ils prônent une contestation pacifique. Parmi eux, certains pourraient être prêts à des compromis et trouver les contours d’une solution politique, à l’instar de l’ancien Premier ministre de M. Morsi qui réclame en échange de négociations une levée de l’isolement de son président et la libération des Frères musulmans détenus. Il est vrai que la répression maintenue sur les cadres de la Confrérie ne facilite pas la concorde nécessaire à l’élaboration de la nouvelle Constitution. Le président déchu fait aujourd’hui l’objet d’un placement en détention préventive sous l’accusation de collaboration présumée avec le Hamas à l’époque du régime de H. Moubarak.

Les Frères musulmans voient dans ces accusations un « retour en force de l’ancien régime ». Au contraire, le Front du 30 juin a plutôt illustré une capacité inédite de la rue à éviter un tel retour. Peut-être bien que M. Morsi paie là sa proximité affichée avec le Hamas et ses appels au djihad en Syrie, ce qui est un autre sujet.

Pour le reste, ce que tente de réaliser le gouvernement intérimaire et technocratique en place, c’est exactement ce que M. Morsi n’a pas voulu faire et ce pour quoi le mouvement pluraliste et populaire « Tamarrod », qui a initié sa chute, l’a puni : permettre les débats nationaux pour rédiger la Constitution, préparer une loi électorale juste et respectueuse de la diversité, gouverner avec compétence et transparence, redresser l’économie et l’industrie du pays.

Le gouvernement intérimaire a lancé le processus de révisions constitutionnelles, a fixé ses priorités portant sur la réconciliation et le redressement du pays, a pris avec l’armée des mesures pour restaurer la stabilité à ses frontières et la sécurité des personnes. Cela fait beaucoup à prouver pour les 6 à 9 mois où il devra être en place. Tandis que le « Front du 30 juin », ce « vigile » veillant au respect des objectifs de la révolution de 2011 et à la réussite de la transition démocratique, il reste en alerte en cas d’engagements non tenus, sous le regard de l’armée qui ne tient pas forcément à se poser en ultime recours pour se retrouver aux commandes du pays…

03 Juil

Commentaires fermés sur Egypte: un coup de velours populaire

Egypte: un coup de velours populaire

par

egyptemanifSamedi à la veille de la manifestation du 30 juin, nous indiquions que la précision des revendications de transition post-morsi pour la manifestation indiquait que l’opposition avait pris langue avec l’armée. Il semblait clair que l’on se dirigeait vers l’affrontement qui pouvait déboucher sur l’éviction de Morsi. C’est aujourd’hui fait. Un coup d’état populaire de velours avec l’armée a eu lieu. Mohamed Morsi est tombé. L’armée évoque une transition. La Constitution va être modifiée. Les élections vont être organisées. C’est la révolution dans la révolution et ceci aura des conséquences dans tout le Maghreb et le Machrek. Pour autant la révolution n’a pas atteint son point d’équilibre. La révolution continue…

02 Juil

Commentaires fermés sur L’interview de Christophe Barbier sur I>Télé

L’interview de Christophe Barbier sur I>Télé

par

020713itelejcc

Jean-Christophe Cambadélis était aujourd’hui l’invité politique de Christophe Barbier sur I>Télé. La vidéo ci-dessous:

L’interview politique de Christophe Barbier par ITELE

29 Juin

Commentaires fermés sur L’Egypte: l’affrontement

L’Egypte: l’affrontement

par

egyptemorsimanif

Depuis des mois nous indiquions que la révolution égyptienne cherchait son thermidor: Frères musulmans, l’armée, la rue est dominée à cette étape par les progressistes. Dimanche, sera lancé le « Front du 30 juin ».

A l’initiative du mouvement « Tamarod » (Rébellion), ce front vise à intégrer la jeunesse de tous les partis et mouvements, promouvoir une vision politique et une feuille de route claire pour l’avenir, rattraper les erreurs des premiers pas de la révolution, et surtout, faire démissionner le Président Morsi. Le mouvement Tamarod, formé en avril, réclame le départ de Morsi, une réécriture de la Constitution et des élections anticipées.

Mais pour la première fois la rue avance une série de revendications précises et praticables pour une transition. La situation évolue, la colère et les frustrations sont importantes dans la population et surtout pour la jeunesse (islamisation et libertés confisquées, crise économique, tensions confessionnelles, insécurité). Les manifestations de ces derniers jours dans le nord ont fait 2 morts et près de 300 blessés. Le « Front du 30 juin » qui manifeste dimanche pourrait bien ouvrir une nouvelle période d’incertitudes politiques et surtout de paralysie institutionnelle dont l’armée semble vouloir maintenant profiter. En témoigne le Ministre de la défense, le général Abdel Fattah al-Sissi qui a déclaré « l’armée interviendra en cas de violences », se substituant ainsi au Président, chef suprême des armées. Le lendemain, Hamdine Sabbahi rajoutait : « ceux qui ont crié à bas le pouvoir militaire ont fait un tort à la révolution ». Le « Front du 30 juin » et la manifestation de dimanche a-t-elle pour but de créer les conditions de l’intervention de l’armée ? Les mesures de transitions ont-elles été l’objet d’un accord ? Toujours est-il que nous entrons dans une nouvelle phase en Egypte. Et évidemment ceci dans l’indifférence générale des capitales européennes, alors que le destin de la méditerranée et de ses révolutions est capital pour son avenir, comme le fut l’effondrement de l’empire soviétique…

catégorie Actualité, Ecrits, Expressions

Tag