Tag enseignant

09 Juin

1 Comment

Journée chargée à l’Assemblée Nationale aujourd’hui !

par

Aujourd’hui, à l’Assemblée Nationale, les députés du groupe SRC défendaient plusieurs propositions de lois qui seront soumises au vote le mardi 14 juin prochain :

Ouverture du Mariage pour les couples de mêmes sexes :

Le mariage est une institution dont les origines sont millénaires et, à ce jour, plus adaptées aux évolutions de notre société.

Les réformes législatives nombreuses et récentes traduisent bien cette évolution de la société, puisqu’au delà même du mariage, ont déjà été instituées, dans un premier temps, la reconnaissance du concubinage dans la loi, puis, la création du pacs faisant du couple un objet de droit.

Aujourd’hui, l’ouverture du mariage au couples de même sexes répond à une demande sociale qui à notre sens, participe d’un mouvement général de renforcement du principe d’Egalité des droits.

Mais force est de constater, lors de débats à l’Assemblée Nationale de cette semaine, que l’UMP n’est pas prête à cette évolution : Le mariage, c’est  » la loi de la nature » : un homme, une femme, la procréation….. On se croirait revenus à une autre époque et à des propos rattachés à une conception religieuse et anthropologique.

Lutte contre de décrochage scolaire :

Chaque année, plus de 150 000 jeunes quittent le système scolaire sans diplômes et sans qualification.

Il est grand temps, au delà des annonces successives de suppressions de postes, de fermetures de classes, d’absence de politique de remplacements, de suppressions des postes d’enseignants et de personnels spécialisés, de recours à l’exclusion ou à la suspension des allocations familiales pour lutter contre l’absentéisme…, de reposer les bases d’une politique de lutte contre le décrochage scolaire qui permette de trouver des solutions pragmatiques et précises pour éviter le décrochage scolaire et non pas de stigmatiser, discriminer ou punir les décrocheurs et leurs familles.

La lutte contre le décrochage scolaire exige des propositions en s’attaquant aux causes et non pas aux conséquences.

Des mesures proposées :

Allongement de la scolarité obligatoire à 3 ans : L’école maternelle joue une rôle moteur dans la scolarité des élèves, notamment dans certains quartiers ;

Mise en place de mesures d’accompagnements et de médiation pour les élèves notamment liés à l’exclusion;

L’abrogation des dispositions stigmatisantes notamment liées à la pénalisation des élèves absents ( réf. à la loi Ciotti relative à la suspension des allocations familiales pour lutter contre l’absentéisme scolaire).

Résolution européenne sur la taxation des transactions financières en Europe :

La résolution commune des députés socialistes français et des députés sociaux-démocrates allemands visant à l’instauration d’une taxe sur les transactions financières en Europe a réuni un consensus à l’Assemblée nationale et le gouvernement a désormais une obligation de délai et de résultat, sans lesquels les engagements ne seront que paroles mortes.

La résolution conjointe avec les collègues allemands du SPD au Bundestag, les députés du groupe socialiste, radical et citoyen proposent donc d’instituer une taxe sur les transactions financières, dont le principe a été acté par le Parlement européen en mars 2011. Cette taxe couvrira toutes les transactions financières pour mettre un terme au capitalisme de « casino » et moraliser le secteur financier.

La crise financière a révélé les dysfonctionnements majeurs d’un marché déréglementé et prisonnier de stratégies de profit à court terme. Les spéculateurs, protégés par une opacité empêchant les pouvoirs publics de vérifier la pertinence de leurs transactions, ont provoqué une hypertrophie des échanges financiers. Les Etats ont dû mettre à contribution l’ensemble de la collectivité pour sauver ce secteur de ses propres dérives financées par le contribuable.

Nous proposons de soumettre toutes les transactions financières à une taxe de 0,05 % pour mieux réguler la globalisation des échanges, protéger nos concitoyens, remettre l’épargne au service de l’investissement à long terme et de l’économie réelle plutôt que de la seule rente.

Si à l’automne, aucune avancée significative n’a été réalisée, la France et l’Allemagne devront prendre l’initiative de créer elles-mêmes cette taxe pour contraindre nos partenaires et la commission européenne de les suivre. Et si ce n’est pas le cas, les députés socialistes français et sociaux démocrates allemands déposeront une proposition de loi commune.

18 Avr

Commentaires fermés sur DE L’AMBITION POUR L’ECOLE !

DE L’AMBITION POUR L’ECOLE !

par

Je signe la pétition de la FCPE contre la suppression de postes au sein de l’éducation nationale.

Monsieur le ministre, Mesdames et Messieurs les sénateurs et députés,
Les rapports internationaux soulignent l’incapacité du système éducatif français à combler les inégalités sociales et scolaires mais, cette année encore, le budget 2011 supprime 16 000 postes dans l’Education nationale. L’éducation doit redevenir ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être, l’objectif prioritaire de l’Etat. Or, les moyens humains alloués démontrent que c’est désormais aux conditions d’apprentissage des élèves que s’attaque le gouvernement en augmentant le nombre d’élèves par classe. Et qu’il a complètement renoncé à attribuer des moyens supplémentaires aux écoles et établissements qui cumulent les difficultés, en ZEP ou ailleurs.
NOUS EXIGEONS l’arrêt de la politique de démantèlement de l’Ecole publique !
• Le service public d’éducation de proximité doit être accessible à toutes les familles, partout sur le territoire.
• Le nombre d’élèves dans les classes doit permettre une prise en charge personnalisée de chacun.
• Les collèges doivent disposer des moyens nécessaires pour scolariser les 40 000 nouveaux élèves de sixième de la rentrée prochaine !
• L’accès à l’Ecole maternelle doit être un droit pour tout enfant dont la famille le demande, dès l’âge de deux ans !
• L’Education nationale doit assurer la continuité du service public et remplacer les enseignants absents dès la première heure !
• Les RASED doivent être développés pour aider l’ensemble des élèves qui en ont besoin !
• La scolarisation des enfants handicapés doit être effective, avec des personnels d’accompagnement qualifiés et formés lorsque c’est nécessaire.
• La formation des enseignants à la pédagogie et à la psychologie de l’enfant et de l’adolescent doit être rétablie.  Nous voulons une Ecole publique, laïque et républicaine, une Ecole dans laquelle les élèves pourront vivre et apprendre, sans discrimination d’aucune sorte.
Nous voulons une Ecole portée par un projet éducatif ambitieux pour l’enfance et la jeunesse, accompagnant les élèves dans un processus de formation tout au long de la vie et s’appuyant sur une formation initiale solide.
Nous voulons une Ecole bienveillante envers ses élèves et leurs parents, respectueuse de ses personnels et exigeante sur les valeurs de la République.
NOUS EXIGEONS un collectif budgétaire pour l’Education nationale !

Le lien : http://petition.fcpe.asso.fr/

30 Mar

Commentaires fermés sur Halte à la casse de l’école !

Halte à la casse de l’école !

par

J’ai signé la pétition proposée pas les parents d’élèves mobilisés de l’école OURCQ B – 105, rue de l’Ourcq 75019 PARIS contre la décision prise par l’Académie de Paris de fermer une classe pour la rentrée prochaine.

PETITION – UNE CLASSE QUI FERME, C’EST UN QUARTIER EN PERIL !

Le quartier se mobilise contre la fermeture d’une classe à la rentrée, en septembre 2011 à l’école OURCQ B – 105 bis, rue de l’Ourcq – Paris 19ème.

La fermeture de cette classe entraînera une dégradation des conditions d’enseignement pour les élèves (avec des classes en sureffectifs) comme pour les enseignants et conduira à l’aggravation des inégalités au lieu de les réduire.

Chaque signature est importante, n’hésitez pas à faire signer votre entourage (voisins, commerçants etc …) avant le 08 Avril 2011 sur le document au verso ou en ligne à l’adresse suivante: http://www.petitionpublique.fr/?pi=ourcqb

Pour plus d’informations, contactez-nous : parents.ecole.ourcqb@gmail.com

Les représentants des parents d’élèves

19 Mar

Commentaires fermés sur Halte à la casse de l’Ecole !

Halte à la casse de l’Ecole !

par

Depuis 2007, 66 000 suppressions de postes, un taux d’encadrement dans le primaire le plus faible des pays de l’OCDE, fermetures de classes, démantèlement du RASED, classes surchargées, baisse des moyens… le gouvernement de Nicolas Sarkozy procède années après années à une casse organisée de l’Ecole !

A l’appel du collectif « L’école est notre avenir » composé des Fédérations de parents d’élèves, des organisations syndicales enseignants, des organisations lycéennes et étudiantes et le personnel éducatif, soutenus par le Parti socialiste, je m’associe à la mobilisation de toutes et de tous contre le désinvestissement par l’Etat de l’Ecole qui a eu lieu aujourd’hui à Paris et dans toute la France.

28 Jan

1 Comment

Stop aux Fermetures de classes dans le 19 ème !

par

Nous vous proposons de prendre connaissance de la lettre que Jean-Christophe Cambadélis a envoyé ce jour à l’attention de Monsieur l’inspecteur d’Académie de Paris concernant les propositions de fermetures de classes dans le 19ème arrondissement.

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Je souhaiterais attirer tout particulièrement votre attention sur la situation dramatique que vont vivre les élèves des établissements scolaires de ma circonscription pour la rentrée prochaine et pour laquelle depuis plusieurs années, je ne cesse de vous alerter.

En effet, le CDEN de l’Académie de Paris qui doit se tenir le 10 février 2011 prochain prévoit, encore une fois, un certain nombre de fermetures de classes dans le 19 ème arrondissement de Paris qui me paraissent extrêmement problématiques.

Le 19 ème arrondissement est, encore cette année, l’arrondissement parisien qui, au regard des éléments prévus lors du CDEN du 10 février par l’Académie de Paris, subit de plein fouet les décisions de fermetures de classes : 7 fermetures de classes d’élémentaires proposées sur 31 pour l’ensemble de l’académie soit 22,6 % des décisions de l’Académie de Paris pour seulement une ouverture en maternelle ( hors nouvelles écoles).

J’attire tout particulièrement votre attention sur ce que je considère à nouveau comme une réelle inégalité de traitement en ce qui concerne les élèves du 19 ème arrondissement par rapport à certains autres arrondissements qui ne semblent pas, en dépit des effectifs des écoles être tout autant concernés par lesdites fermetures de classes.

La situation ne serait pas aussi dramatique si elle n’était pas accompagnée d’annonces de suppressions de postes : 16 000 suppressions de postes nationalement, dont 77 postes dans le premier degré dont 29 postes de remplacements, 29 postes de RASED et 19 postes d’intervenants en langues étrangères dont la gestion serait organisée par les ICC dans le cadre de réorganisation des remplacements et des enseignements spécialisés.

Vous le savez bien, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, tout contexte et à fortiori toute décision de fermeture de classe en maternelle et/ou élémentaire sur un arrondissement comme le 19 ème a des conséquences sociales dramatiques pour tous : augmentation du nombre d’élèves par classes, mise à mal de la qualité d’enseignement dont certains élèves de nos écoles ont particulièrement besoin, démobilisation des corps enseignants dans la gestion du nombres d’élèves, fragilisation des élèves en difficulté,…. .

Tout ceci cumulé au fait que bon nombre de familles du 19 ème subissent déjà de plein fouet des difficultés sociales réelles et ne comprennent pas cette distorsion de traitement, années après années et continuent de la vivre comme une suite d’injustice. L’année dernière, un certain nombre de fermetures de classes avait pu être évitées et, pour celles maintenues, des mises à disposition de postes dits surnuméraires avaient pu être affectés pour palier aux difficultés rencontrées.

La situation risque d’être toute autre et je ne peux m’éviter de penser que le « pansement » établit cette année pour palier à des décisions trop hâtives de fermetures de classes ne suffiront pas à résoudre le problème des écoles qui subiront de plein fouet la mise en place d’une politique du chiffre et du rendement plutôt que la mise en place de moyens supplémentaires.

Dans ce contexte, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, je vous serais reconnaissant de bien vouloir prescrire un examen bienveillant quant aux décisions qui seront prises concernant les annonces de fermetures de classes dans le 19 ème arrondissement lors du CDEN du 10 février 2011.

Je vous prie de recevoir, Monsieur l’Inspecteur d’Académie , mes salutations distinguées.

Jean-Christophe CAMBADELIS

02 Juil

Commentaires fermés sur Lettre ouverte à l’attention des directrices et directeurs des écoles du 19 ème ardt de Paris

Lettre ouverte à l’attention des directrices et directeurs des écoles du 19 ème ardt de Paris

par

Je me suis adressé aux directrices et directeurs des écoles du 19ème arrondissement de Paris pour faire le bilan de l’année écoulée:

Madame la Directrice, Monsieur le Directeur,

En cette fin d’année scolaire, permettez moi tout d’abord de vous souhaiter, ainsi qu’à l’ensemble des personnels de votre établissement d’excellents congés d’été. Et permettez moi aussi de vous remercier tout particulièrement pour votre investissement auprès des élèves et de la réussite de chacun des élèves de votre établissement.

Je sais combien cette année scolaire qui vient de s’écouler a été difficile pour vous et vos équipes à bien des égards mais permettez moi de rester tout aussi perplexe voire très inquiet au regard des annonces faites par le Gouvernement de Monsieur Sarkozy en ce qui concerne la rentrée scolaire prochaine.

Alors que l’école de la République est, à mon sens, le lieu fondamental de processus de socialisation, d’apprentissage des savoirs, mais aussi un espace de construction personnel et professionnel pour chacun des élèves, force est de constater que, années après années, cette grande institution souffre de plus en plus des décisions d’arbitrages budgétaires de la part du gouvernement et des ministres successifs risquant, à échéance, de causer des séquelles irrémédiables pour beaucoup trop d’élèves et un corps enseignant déjà largement mis à mal. Lire la suite…

02 Juil

Commentaires fermés sur Lettre ouverte à l’attention des principaux d’établissements scolaires du 19ème ardt de Paris

Lettre ouverte à l’attention des principaux d’établissements scolaires du 19ème ardt de Paris

par

L’année scolaire est maintenant terminée. Je me suis adressé aux principaux des établissements scolaires du 19ème arrondissement pour tirer le bilan de l’année 2009/2010:

Madame, Monsieur,

En cette fin d’année scolaire, permettez moi tout d’abord de vous souhaiter, ainsi qu’à l’ensemble des personnels de votre établissement d’excellents congés d’été. Et permettez moi aussi de vous remercier tout particulièrement pour votre investissement auprès des élèves et de la réussite de chacun des élèves de votre établissement.

Je sais combien cette année scolaire qui vient de s’écouler a été difficile pour vous et vos équipes à bien des égards et permettez moi de rester tout aussi perplexe voire très inquiet au regard des annonces faites par le Gouvernement de Monsieur Sarkozy en ce qui concerne la rentrée scolaire prochaine.

Alors que l’école de la République est, à mon sens, le lieu fondamental de processus de socialisation, d’apprentissage des savoirs, mais aussi un espace de construction personnel et professionnel pour chacun des élèves, force est de constater que, années après années, cette grande institution souffre de plus en plus des décisions d’arbitrages budgétaires de la part du gouvernement et des ministres successifs risquant, à échéance, de causer des séquelles irrémédiables pour beaucoup trop d’élèves et un corps enseignant déjà largement mis à mal. Lire la suite…

03 Mar

1 Comment

Violence à l’école: la responsabilité directe d’un gouvernement qui veut instaurer la peur

par

Il ne se passe plus une semaine sans que les médias ne titrent sur une violence qui a eu lieu dans une école, un collège, un lycée. Sans qu’un élève n’en ait agressé un autre.

C’en est assez ! Alors, reprenons donc les choses dans le bon ordre :

Lorsqu’un enfant va à l’école, il est confié à la République. Pas à quelqu’un de notre famille, pas à un ami ou une connaissance mais à la République. Celle qui doit permettre de lutter contre les inégalités pour permettre à chacun de trouver sa place dans la société. L’école doit être le moteur du système républicain.

Et parce que ce sont des enfants, parce que la société a le devoir de les protéger, ces violences sont inacceptables et scandaleuses. Évidemment, loin de moi l’idée de ne pas rappeler à l’ordre ceux qui commettent ces actes de violences, ces délits. Il faut bien sûr les remettre dans le droit chemin.

Mais comment expliquer l’absence de prévention ? Comment expliquer que les solutions qui sont proposées par le gouvernement soient de l’ordre du répressif ou du punitif exclusivement ou presque ?

A quoi cela sert-il d’intervenir après alors que plus rien n’est fait avant ? Car si ces violences ont lieu, ce n’est pas « la faute à pas de chance ».

Car si l’insécurité se fait sentir là où, normalement, tout devrait être encadré, sécurisé, c’est évidemment non pas, non plus une erreur, mais bien la faute d’une politique menée tambour battant depuis maintenant 8 ans à coups de suppressions de moyens pour l’éducation : 36000 postes adultes supprimés en 4 ans et plus de 16 000 encore annoncés pour l’année scolaire 2010/2011, suppression de la carte scolaire, situation sociale dégradée, etc…

Et tout comme on ne peut pas supprimer des postes de pompiers, allumer des feux et se plaindre des incendies, le gouvernement ne peut pas prétendre trouver la solution alors qu’il est le problème. Lire la suite…

09 Nov

Commentaires fermés sur La chute du mur de Berlin à l’honneur des élèves de l’école élémentaire Compans-Brunet

La chute du mur de Berlin à l’honneur des élèves de l’école élémentaire Compans-Brunet

par

A l’occasion de la commémoration de la chute du Mur de Berlin, je voudrais saluer l’excellente initiative des élèves de l’école élémentaire du 106 rue Compans dans le 19ème arrondissement.

Dans le cadre des activités civiques et sociales, les élèves de la classe de CE2A, sous la houlette de Monsieur Haloua, Directeur de l’école, de Madame Teboul, enseignante de la classe de CE2 et de l’enseignant-e d’Arts Visuels, ont participé à la réalisation d’un projet intitulé “Le projet Domino” à l’initiative du Conseil de l’Europe intitulé : “ 1989-2009 l’Europe libre et unie : 20ème commémoration de la chute du mur de Berlin”.

Le projet Domino avait pour but de représenter sous la forme de 1000 dominos éparpillés sur plusieurs sites européens et mondiaux ( Mexique, Bangladesh, Afrique du Sud,…) la signification de cet événement et son impact sur le reste de l’Europe et dans le monde.

Les élèves de la classe de CE2A ont eu le grand honneur d’avoir été désigné par le Parlement Européen pour décorer cette fresque géante (2, 5 mètres de haut, 1,2 mètres de large et 40 cm d’épaisseur) en l’honneur de ce grand évènement historique source de liberté et de fraternité européenne.

Voici quelques photos de leur chef d’œuvre

Aujourd’hui, le 9 novembre 2009, les dominos sont exposés à Berlin et ce soir, à l’occasion de la commémoration de la chute du mur de Berlin, tel l’effet libérateur que cet évènement suscita dans toute l’Europe, un à un, ils tomberont devant la Porte de Brandenburg.