Tag enseignement

20 Nov

Commentaires fermés sur Développement de l’enseignement en prison : question à Madame la Garde des sceaux, Ministre de la Justice

Développement de l’enseignement en prison : question à Madame la Garde des sceaux, Ministre de la Justice

par

facade-AN

Question publiée au JO le : 20/11/2012 page : 6656

M. Jean-Christophe Cambadélis interroge Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur le développement de l’enseignement en prison. En 2010, 1 200 heures d’enseignement de 1er degré et 3 100 heures d’enseignement de second degré ont été dispensées dans les prisons françaises sous forme de vacation. Ces heures d’enseignement ont conduit 74 % des détenus les suivant à réussir les examens de l’éducation nationale auxquels ils étaient inscrits. Aussi et au vu de l’utilité de tels programmes dans le parcours de réinsertion des détenus, il lui demande de bien vouloir lui indiquer si ses services et ceux de l’Éducation nationale travaillent à une augmentation du nombre d’heures de vacation.

 

Réponse publiée au JO le : 26/03/2013 page : 3377

L’enseignement en milieu pénitentiaire est assuré par des enseignants du premier et du second degré. Au cours de l’année scolaire 2011-2012, l’encadrement a été assuré par 466,5 postes d’enseignants à temps plein de l’Education nationale, auxquels se sont ajoutées des vacations représentant 233,5 équivalents temps plein. Cela représente un total de 700 équivalents temps plein pour 13 903 heures de cours dispensées chaque semaine de l’année scolaire. En 2011, sur 49 517 personnes scolarisées, 4 062 ont réussi un diplôme (du certificat de formation générale, le CFG, aux diplômes du supérieur) et 5 296 ont réussi d’autres validations (diplôme d’initiation à la langue française, DILF, diplôme d’enseignement à la langue française, DELF, brevet informatique et internet, B2I, attestation scolaire de sécurité routière, ASSR…). Il faut également préciser que plus de 60 % des personnes scolarisées suivent une formation de base concernant l’acquisition des savoirs fondamentaux : alphabétisation, lutte contre l’illettrisme, français langue étrangère ou plus globalement remise à niveau en français et mathématiques principalement. La réponse aux besoins des personnes détenues en termes d’enseignement repose sur l’efficacité du partenariat entre les ministères de la Justice et de l’Education nationale, liés par une convention depuis 1995. Ce partenariat a été réactualisé par la signature d’une convention et d’une circulaire le 8 décembre 2011, qui permettent de prendre en compte des évolutions récentes comme la loi pénitentiaire du 24 novembre 2009, la création des établissements pénitentiaires pour mineurs -EPM-, ou encore les évolutions des politiques et de la gestion des moyens de l’Éducation nationale. A cette occasion, les unités pédagogiques régionales (UPR) présentes dans toutes les directions interrégionales des services pénitentiaires, avec à leur tête un personnel de direction de l’Education nationale, ont vu leur rôle renforcé. Les UPR constituent de ce fait un élément essentiel de la structuration de la politique de partenariat entre l’éducation nationale et l’administration pénitentiaire. Le volume des heures de vacation augmente régulièrement, notamment grâce au rôle que les directeurs des UPR assurent auprès, d’une part, des recteurs et, d’autre part, du directeur interrégional des services pénitentiaires. Le nombre d’heures de vacation est attribué par les rectorats en fonction de leurs arbitrages rendus à la suite des négociations effectuées sur le plan local, dans une logique de reconduction accompagnée d’un ajustement à la hausse ou à la baisse en fonction des priorités présentées par les proviseurs UPR. Par ailleurs, les directeurs des UPR veillent à organiser le redéploiement des dispositifs d’enseignement quand l’ouverture et la fermeture d’établissements rendent nécessaire un redéploiement des moyens pour permettre la prise en charge des personnes détenues. L’enseignement est bien évidemment un facteur très important en termes de préparation de la sortie et d’insertion des personnes. C’est la raison pour laquelle le ministère de la justice poursuit les négociations avec le ministère de l’éducation nationale. C’est également la raison pour laquelle le gouvernement s’est mobilisé, notamment en faveur des jeunes détenus, en inscrivant dans le comité interministériel de la jeunesse qui s’est tenu le 21 février 2013 sous la présidence du premier ministre :- le renforcement de l’action des professionnels de l’orientation dès 2013, pour construire, le plus en amont possible, un projet de formation, le cas échéant avec le concours des régions ; -le renforcement de l’intervention de conseillers d’orientation psychologues (COP), déjà mise en œuvre dans certains établissements des directions interrégionales des services pénitentiaires de Lille, Strasbourg, Marseille ; – ou encore le recours aux coordonnateurs de la mission générale d’insertion (MGI) qui, au sein de l’Éducation nationale, ont pour mission spécifique de réduire le nombre de sorties sans qualification du système éducatif et de préparer tout élève de plus de seize ans à une qualification reconnue. Enfin, la garde des sceaux et la ministre déléguée à la réussite éducative ont décidé de mener un travail aux fins de lever les difficultés rencontrées jusqu’ici en matière d’enseignement professionnel pour les mineurs détenus.

30 Mar

Commentaires fermés sur Halte à la casse de l’école !

Halte à la casse de l’école !

par

J’ai signé la pétition proposée pas les parents d’élèves mobilisés de l’école OURCQ B – 105, rue de l’Ourcq 75019 PARIS contre la décision prise par l’Académie de Paris de fermer une classe pour la rentrée prochaine.

PETITION – UNE CLASSE QUI FERME, C’EST UN QUARTIER EN PERIL !

Le quartier se mobilise contre la fermeture d’une classe à la rentrée, en septembre 2011 à l’école OURCQ B – 105 bis, rue de l’Ourcq – Paris 19ème.

La fermeture de cette classe entraînera une dégradation des conditions d’enseignement pour les élèves (avec des classes en sureffectifs) comme pour les enseignants et conduira à l’aggravation des inégalités au lieu de les réduire.

Chaque signature est importante, n’hésitez pas à faire signer votre entourage (voisins, commerçants etc …) avant le 08 Avril 2011 sur le document au verso ou en ligne à l’adresse suivante: http://www.petitionpublique.fr/?pi=ourcqb

Pour plus d’informations, contactez-nous : parents.ecole.ourcqb@gmail.com

Les représentants des parents d’élèves

28 Jan

1 Comment

Stop aux Fermetures de classes dans le 19 ème !

par

Nous vous proposons de prendre connaissance de la lettre que Jean-Christophe Cambadélis a envoyé ce jour à l’attention de Monsieur l’inspecteur d’Académie de Paris concernant les propositions de fermetures de classes dans le 19ème arrondissement.

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Je souhaiterais attirer tout particulièrement votre attention sur la situation dramatique que vont vivre les élèves des établissements scolaires de ma circonscription pour la rentrée prochaine et pour laquelle depuis plusieurs années, je ne cesse de vous alerter.

En effet, le CDEN de l’Académie de Paris qui doit se tenir le 10 février 2011 prochain prévoit, encore une fois, un certain nombre de fermetures de classes dans le 19 ème arrondissement de Paris qui me paraissent extrêmement problématiques.

Le 19 ème arrondissement est, encore cette année, l’arrondissement parisien qui, au regard des éléments prévus lors du CDEN du 10 février par l’Académie de Paris, subit de plein fouet les décisions de fermetures de classes : 7 fermetures de classes d’élémentaires proposées sur 31 pour l’ensemble de l’académie soit 22,6 % des décisions de l’Académie de Paris pour seulement une ouverture en maternelle ( hors nouvelles écoles).

J’attire tout particulièrement votre attention sur ce que je considère à nouveau comme une réelle inégalité de traitement en ce qui concerne les élèves du 19 ème arrondissement par rapport à certains autres arrondissements qui ne semblent pas, en dépit des effectifs des écoles être tout autant concernés par lesdites fermetures de classes.

La situation ne serait pas aussi dramatique si elle n’était pas accompagnée d’annonces de suppressions de postes : 16 000 suppressions de postes nationalement, dont 77 postes dans le premier degré dont 29 postes de remplacements, 29 postes de RASED et 19 postes d’intervenants en langues étrangères dont la gestion serait organisée par les ICC dans le cadre de réorganisation des remplacements et des enseignements spécialisés.

Vous le savez bien, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, tout contexte et à fortiori toute décision de fermeture de classe en maternelle et/ou élémentaire sur un arrondissement comme le 19 ème a des conséquences sociales dramatiques pour tous : augmentation du nombre d’élèves par classes, mise à mal de la qualité d’enseignement dont certains élèves de nos écoles ont particulièrement besoin, démobilisation des corps enseignants dans la gestion du nombres d’élèves, fragilisation des élèves en difficulté,…. .

Tout ceci cumulé au fait que bon nombre de familles du 19 ème subissent déjà de plein fouet des difficultés sociales réelles et ne comprennent pas cette distorsion de traitement, années après années et continuent de la vivre comme une suite d’injustice. L’année dernière, un certain nombre de fermetures de classes avait pu être évitées et, pour celles maintenues, des mises à disposition de postes dits surnuméraires avaient pu être affectés pour palier aux difficultés rencontrées.

La situation risque d’être toute autre et je ne peux m’éviter de penser que le « pansement » établit cette année pour palier à des décisions trop hâtives de fermetures de classes ne suffiront pas à résoudre le problème des écoles qui subiront de plein fouet la mise en place d’une politique du chiffre et du rendement plutôt que la mise en place de moyens supplémentaires.

Dans ce contexte, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, je vous serais reconnaissant de bien vouloir prescrire un examen bienveillant quant aux décisions qui seront prises concernant les annonces de fermetures de classes dans le 19 ème arrondissement lors du CDEN du 10 février 2011.

Je vous prie de recevoir, Monsieur l’Inspecteur d’Académie , mes salutations distinguées.

Jean-Christophe CAMBADELIS

02 Juil

Commentaires fermés sur Lettre ouverte à l’attention des principaux d’établissements scolaires du 19ème ardt de Paris

Lettre ouverte à l’attention des principaux d’établissements scolaires du 19ème ardt de Paris

par

L’année scolaire est maintenant terminée. Je me suis adressé aux principaux des établissements scolaires du 19ème arrondissement pour tirer le bilan de l’année 2009/2010:

Madame, Monsieur,

En cette fin d’année scolaire, permettez moi tout d’abord de vous souhaiter, ainsi qu’à l’ensemble des personnels de votre établissement d’excellents congés d’été. Et permettez moi aussi de vous remercier tout particulièrement pour votre investissement auprès des élèves et de la réussite de chacun des élèves de votre établissement.

Je sais combien cette année scolaire qui vient de s’écouler a été difficile pour vous et vos équipes à bien des égards et permettez moi de rester tout aussi perplexe voire très inquiet au regard des annonces faites par le Gouvernement de Monsieur Sarkozy en ce qui concerne la rentrée scolaire prochaine.

Alors que l’école de la République est, à mon sens, le lieu fondamental de processus de socialisation, d’apprentissage des savoirs, mais aussi un espace de construction personnel et professionnel pour chacun des élèves, force est de constater que, années après années, cette grande institution souffre de plus en plus des décisions d’arbitrages budgétaires de la part du gouvernement et des ministres successifs risquant, à échéance, de causer des séquelles irrémédiables pour beaucoup trop d’élèves et un corps enseignant déjà largement mis à mal. Lire la suite…

11 Juin

Commentaires fermés sur Rencontre avec l’Inspecteur d’Académie de Paris

Rencontre avec l’Inspecteur d’Académie de Paris

par

Hier, jeudi 10 juin 2010 à 17h00, une rencontre était organisée entre les représentants des élèves de l’école élémentaire Jean Jaurès, la FCPE Paris, la Mairie du 19 ème arrondissement et mes représentants en circonscription par Monsieur Duthy, Inspecteur d’Académie de Paris.

Cette rencontre, une énième, était organisée afin de revenir sur la décision prise lors du CDEN de février 2010 de fermeture d’une classe dans cette établissement.

Lors de cette rencontre, chacun des représentants a pu exprimer les motivations de revenir sur cette décision de fermeture au regard des éléments non pas uniquement comptables avancés par l’Académie mais réels et structurels de ce que ce type de décision pourraient engendrer comme conséquences dramatiques pour la scolarisation des élèves.

A mon tour de vous livrer une série des éléments qui contribuent à mon opposition quant à cette décision de fermeture de classe dans cette école :

La structure de cette école reste à la quasi identique à celle de la rentrée dernière tant en nombre d’entrants, que de sortants : soit 46 entrants contre 48 sortants. Et, le différentiel de 2 élèves constaté entre les deux années et/ou l’écart de 5 élèves du seuil de fermeture (297) est une logique comptable irrecevable au regard de la structuration réelle de ce que l’école aura à subir si la fermeture de classe était maintenue à savoir : 3 CP dont 2 doubles, 4 CE1 dont 2 doubles, 3 CE2 dont deux doubles, 3CM1 dont deux doubles, et 3 CM2 dont une double. Lire la suite…

06 Fév

3 Comments

Fermetures de classes dans le 19ème arrondissement

par

J’ai saisi le Ministre de l’Education Nationale à propos de la fermeture annoncée de plusieurs classes dans les écoles du 19ème arrondissement de Paris.

Monsieur le Ministre,

Je souhaiterais attirer tout particulièrement votre attention sur la situation dramatique que vivent les élèves des établissements scolaires de ma circonscription pour la rentrée 2010.

En effet, le CDEN de l’Académie de Paris qui doit se tenir le 16 février 2010 prévoit un certain nombre des fermetures de classes en écoles maternelles et élémentaires dans le 19 ème arrondissement de Paris.

Le 19 ème arrondissement est l’arrondissement parisien qui, au regard des éléments prévus lors du CDEN du 16 février par l’Académie de Paris, subit de plein fouet les décisions de fermetures de classes : 5 fermetures de classes d’élémentaires proposées sur 20 pour l’ensemble de l’académie soit 25 % des décisions de fermetures pour l’ensemble de l’Académie de Paris et 2 fermetures de classes en maternelle sur 9 décisions de fermetures dans l’ensemble de l’Académie de Paris.

J’attire tout particulièrement votre attention sur ce que je considère comme une réelle inégalité de traitement en ce qui concerne les élèves du 19 ème arrondissement par rapport à certains autres arrondissement qui ne semblent pas, en dépit des effectifs des écoles être tout autant concernés par lesdites fermetures de classes. Lire la suite…

15 Oct

Commentaires fermés sur Sur le lycée Bergson, M. Xavier Darcos me répond enfin !

Sur le lycée Bergson, M. Xavier Darcos me répond enfin !

par

arrdt_19.gifLe 15/04/2008, j’interpellais M. Xavier DARCOS, Ministre de l’Education Nationale : « M. Jean-Christophe Cambadélis alerte M. le ministre de l’éducation nationale sur la nécessité de maintenir le dernier lycée d’enseignement général, le lycée Bergson, dans le 19e arrondissement de Paris. En effet, l’académie de Paris a décidé de supprimer 13 postes d’enseignants en réduisant la capacité d’accueil du lycée à 5 secondes (deux secondes seront supprimées) et à une seule classe de terminale S à la rentrée prochaine. Le rectorat a déclaré que le lycée Bergson n’était pas prioritaire ! Il exprime donc sa plus vive inquiétude. En effet, à la rentrée 2008, le lycée n’offrirait plus que 5 secondes et de fait en 2009, il n’y aurait plus que 4 premières, sera t-il donc possible de maintenir dans le futur toutes les filières d’enseignement général ? Il n’est pas possible d’accepter que le lycée Bergson puisse être amené à perdre son caractère de lycée d’enseignement général, alors qu’il est le seul de l’arrondissement. Il lui demande donc de revenir sur les dispositions envisagées pour la rentrée prochaine ».

Je vous livre la réponse du Ministre de l’Education Nationale : Lire la suite…