Tag fatah

08 Juin

1 Comment

[AFP] Rencontre avec Noam Shalit, père de Gilad Shalit

par

PARIS, 7 juin 2011 (AFP) – La première secrétaire du PS, Martine Aubry, a rencontré mardi à Paris Noam Shalit, le père du jeune soldat franco-israélien Gilad Shalit détenu depuis cinq ans dans la bande de Gaza, et a redemandé la « libération immédiate » du jeune homme.

Mme Aubry et le secrétaire à l’international du PS, Jean-Christophe Cambadélis, ont exprimé à M. Shalit leur « pleine solidarité face à cette terrible épreuve », selon un communiqué.

« Personne ne peut être indifférent face au drame vécu par la famille et les proches de Gilad Shalit. Sans nouvelles, ils vivent dans l’angoisse. Alors qu’ils attendent depuis 5 ans de revoir leur fils, le poids des jours est de plus en plus difficile à supporter pour ses parents », ajoute le texte.

« Le PS a réitéré sa demande de libération immédiate de Gilad Shalit » et « demande que dès maintenant un droit de visite soit accordé au comité international de la Croix Rouge, conformément au droit humanitaire international ».

Les parents de Gilad Shalit, Noam et Aviva, ont porté plainte à Paris lundi pour enlèvement et séquestration, une action en justice qui s’ajoute aux négociations internationales restées infructueuses.

Gilad Shalit a été capturé à la lisière de la bande de Gaza le 25 juin 2006 par un commando de trois groupes armés palestiniens de Gaza, dont l’un relevant du Hamas, qui a récemment scellé un pacte de réconciliation avec le Fatah du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

29 Avr

1 Comment

Le Parti socialiste salue l’accord inter-palestinien

par

Le Parti socialiste salue l’accord inter-palestinien: une lueur d’espoir pour la paix qui doit beaucoup a ce qu’on appelle le printemps arabe.

Le parti socialiste se réjouit de l’accord du 27 mars entre le Fatah et le Hamas en vue de la formation d’un gouvernement provisoire regroupant des personnalités indépendantes pour préparer des élections législatives et présidentielles d’ici un an.

Cet accord permet la réconciliation inter-palestinienne en prévoyant également l’élection des membres du Conseil national palestinien sur lequel est fondé l’Organisation de Libération de Palestine (OLP).

Annoncé en Egypte, l’accord sera signé au Caire la semaine prochaine. Cet accord est donc non seulement une victoire pour les Palestiniens mais aussi pour la nouvelle Egypte.

L’unité des Palestiniens est indispensable à la relance du processus de paix. Mais, elle n’est pas suffisante. D’autres partenaires de la paix, les Etats-Unis, l’Union européenne et Israël en particulier doivent également assurer pleinement leur responsabilité. La relance du processus de paix débouchant rapidement sur la création d’un Etat palestinien viable et souverain à côté d’Israël vivant en paix et en sécurité est la meilleur réponse que le monde, notamment les Israéliens et les palestiniens pourront apporter au mouvement pour la démocratie dans l’ensemble de la région.

Le mouvement pour la reconnaissance d’un Etat palestinien va s’amplifier et le gouvernement de Netanyahu s’honorerait à prendre en compte cette nouvelle donne décisive pour la paix.

22 Juin

Commentaires fermés sur Au Conseil de l’Internationale socialiste

Au Conseil de l’Internationale socialiste

par

Le Conseil de l’Internationale socialiste s’est tenu aux Nations unies à New York. A la veille du sommet du G20 à Toronto, il y avait la question économique et financière à l’ordre du jour. De nombreuses interventions à la suite de celle de Papandreou ont salué la déclaration de Barack Obama demandant certes des gestions rigoureuses, mais surtout des initiatives de croissance. Ségolène Royal intervient en ce sens, proposant six pistes pour sortir de la crise et Poul Nyrup Rasmussen développe les solutions du PSE en particulier une taxation sur les échanges financiers.

Un second débat sur la crise au Moyen-Orient, captivant l’auditoire où le Parti travailliste israélien était représenté par Ehud Barak et le Fatah dont l’orateur a lu une déclaration de Nabil Shahat, le représentant palestinien dans les négociations indirectes. Je suis intervenu pour dire en substance que le problème n’était plus le but, la sécurité d’Israël et un Etat palestinien, mais les moyens d’y parvenir. Lire la suite…

30 Mai

Commentaires fermés sur Il se passe quelque chose au Moyen Orient

Il se passe quelque chose au Moyen Orient

par

D’abord la détermination de Barack Obama de ne pas attendre le 2ème mandat pour aborder le conflit Israelo-Palestinien. La diplomatie Américaine aborde la question par tous les bouts. Retrait de l’Irak combiné aux élections. Redéploiement en Afghanistan impliquant le Pakistan contre Al Qaida. Pression sur l’Iran en intéressant la Russie et la Chine. Enfin lente mais réelle mise sous pression de Netanyahou tout en rétablissant un espace diplomatique à l’autorité palestinienne. Dans le même temps l’appel « Jcall » lancé par des intellectuels juifs qui stigmatisent la politique de Netanyahou, combiné à la tentative de débloquer le blocus naval à Gaza, pendant que la diplomatie impose un espace de négociation tri partite contre Israël et l’autorité palestinienne. Cette dernière adoptant un profil extrêmement bas. Débat sans condition si ce n’est la fin des constructions de colonisation. Lire la suite…

03 Août

6 Comments

Le PS se rend au congrès du Fatah

par

PRPS.pngÀ l’invitation de Mahmoud Abbas, Président de l’Autorité palestinienne et du Mouvement de Libération National de Palestine (le Fatah), une délégation du Parti socialiste se rend en Palestine pour participer au 6ème Congrès du Fatah, parti ami et membre de l’Internationale Socialiste, qui aura lieu le 4 août 2009 à Bethlehem.

Réuni vingt ans après le dernier Congrès du Fatah et pour la première fois en Palestine, au moment où le processus de paix connaît de graves difficultés, ce Congrès aura une importance considérable pour l’organisation et le renouveau du principal mouvement palestinien et le principal partenaire de paix au Proche-Orient.

À cette occasion, le Parti socialiste réaffirme sa position constante en faveur d’une reprise immédiate des négociations de paix entre Israël et l’Autorité palestinienne pour la création d’un État palestinien souverain et viable, vivant en paix avec l’État d’Israël, sur la base des résolutions de l’ONU et les termes des accords déjà intervenus entre les deux parties. Il souhaite plein succès pour le Congrès du Fatah.