Tag giesberg

09 Mai

1 Comment

Franz-Olivier Giesbert lance François Fillon

par

240811fillon

Si un jour François Fillon a un avenir, cela aura commencé par le documentaire de « FOG » de France 3 sur Nicolas Sarkozy. Le propos n’est pas nouveau même si comme toujours chez Giesbert il est bien écrit.

Acte 1: Nicolas Sarkozy s’est d’abord jeté dans le fric tournant le dos au peuple. Acte 2: Séquence « pipole », il ne pouvait donner le meilleur préoccupé par le départ de Cécilia. Puis il afficha un bonheur insolent avec Carla. Acte 3: Il sauva le monde en réglant la crise Géorgienne et surtout en sauvant l’Europe de la banqueroute et imposa à George Bush le G 20. Acte 4: Il fit n’importe quoi et tenta face au chômage dû à une crise mondiale de partir à droite toute. Clap de fin.

Bon ceci est contestable mais ce n’est pas l’essentiel du propos « Giesbertien », la thèse fondamentale du documentaire est celle-ci: Sarkozy est moins pire qu’on vous le disait, mais Fillon est bien meilleur que vous ne le pensiez. Car c’est François Fillon qui surgit dans cette histoire re-visitée par le patron du Point. D’abord il est capable de dire la vérité, l’Etat est en faillite. Puis il a le courage de donner sa démission trois fois ! whoua !… Il voit plus loin que Nicolas Sarkozy prévoyant la crise. Il commence son propos par un « l’ouverture nous l’avons fait ». Il s’agit de l’ouverture à gauche. Ajoutant qu’il faudra bien qu’un jour les hommes de bonne volonté se rassemblent. Tiens tiens, Il co-décide les mesures de sauvetage des banques introduisant le paramètre G. Brown, Sarkozy va apprécier, mais en faisant passer Mme Merkel pour une pleutre attentiste. Bonjour le franco-allemand ! Il est le seul au courant de l’intervention en Libye quand les chefs d’Etats et ministres des Affaires Etrangères se réunissent à Paris. Bref, Nicolas Sarkozy était le côté obscur d’un quinquennat qui valait mieux qu’on ne le dit et qui avait dans l’ombre un homme d’Etat plus important que ce qui se dit. Voilà Franz-Olivier Giesbert qui a à son actif un Chirac, un Mitterrand, un Sarkozy assassin et n’a pas écrit sur François Hollande, mais qui joue déjà Fillon. On comprend que Nicolas Sarkozy laisse de plus en plus transparaître son envie de revenir. Le match Sarkozy / Fillon vient de commencer. Giesbert qui avait déjà consacré une Une à l’ancien Premier ministre le lance dans l’arène.