Tag hamas

15 Nov

1 Comment

Proche Orient: arrêter l’escalade de la violence et revenir à la négociation

par

Après le lancement de l’opération militaire israélienne « Pilier de défense » dans la bande de Gaza contre les groupes armés proches du Hamas, suite aux tirs de roquettes, la riposte a entraîné la mort de trois Israéliens aujourd’hui.

Le Parti socialiste exprime sa vive inquiétude devant cette escalade de la violence dans un contexte régional déjà très tendu, et dont les premières victimes sont les civils palestiniens et israéliens.

Le Parti socialiste lance un appel aux deux parties à la désescalade immédiate, à l’arrêt des violences. Il réaffirme qu’il n’y a pas de solution militaire au conflit israelo-palestinien et appelle au retour immédiat à la négociation pour une solution de paix fondée sur la reconnaissance de deux Etats vivant en sécurité avec le soutien de la communauté internationale.

 

12 Oct

Commentaires fermés sur Fait du jour: libération de Gilad Shalit

Fait du jour: libération de Gilad Shalit

par

L’annonce de la libération du soldat franco-israélien, Gilad Shalit, est une excellente nouvelle. Le Parti socialiste se réjouit de l’accord conclu entre le gouvernement israélien et le Hamas.

Nous espérons que Gilad Shalit, détenu par le Hamas depuis juin 2006, retrouvera sa famille dans les meilleurs délais. Nous pensons en ce moment à la joie des parents de Gilad Shalit, reçus à plusieurs reprises au Parti socialiste, et qui n’ont cessé depuis cinq ans d’œuvrer inlassablement à la libération de leur fils.

La libération de Gilad Shalit devrait être accompagnée de celle d’un millier de Palestiniens prisonniers en Israël. Le Parti socialiste souhaite que ces libérations contribuent à la relance des négociations de paix, qui restent actuellement totalement bloquées. Nous estimons que seule une paix juste et équitable entre Israël et les Palestiniens pourra mettre fin durablement aux souffrances des deux peuples.

08 Juin

1 Comment

[AFP] Rencontre avec Noam Shalit, père de Gilad Shalit

par

PARIS, 7 juin 2011 (AFP) – La première secrétaire du PS, Martine Aubry, a rencontré mardi à Paris Noam Shalit, le père du jeune soldat franco-israélien Gilad Shalit détenu depuis cinq ans dans la bande de Gaza, et a redemandé la « libération immédiate » du jeune homme.

Mme Aubry et le secrétaire à l’international du PS, Jean-Christophe Cambadélis, ont exprimé à M. Shalit leur « pleine solidarité face à cette terrible épreuve », selon un communiqué.

« Personne ne peut être indifférent face au drame vécu par la famille et les proches de Gilad Shalit. Sans nouvelles, ils vivent dans l’angoisse. Alors qu’ils attendent depuis 5 ans de revoir leur fils, le poids des jours est de plus en plus difficile à supporter pour ses parents », ajoute le texte.

« Le PS a réitéré sa demande de libération immédiate de Gilad Shalit » et « demande que dès maintenant un droit de visite soit accordé au comité international de la Croix Rouge, conformément au droit humanitaire international ».

Les parents de Gilad Shalit, Noam et Aviva, ont porté plainte à Paris lundi pour enlèvement et séquestration, une action en justice qui s’ajoute aux négociations internationales restées infructueuses.

Gilad Shalit a été capturé à la lisière de la bande de Gaza le 25 juin 2006 par un commando de trois groupes armés palestiniens de Gaza, dont l’un relevant du Hamas, qui a récemment scellé un pacte de réconciliation avec le Fatah du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

29 Avr

1 Comment

Le Parti socialiste salue l’accord inter-palestinien

par

Le Parti socialiste salue l’accord inter-palestinien: une lueur d’espoir pour la paix qui doit beaucoup a ce qu’on appelle le printemps arabe.

Le parti socialiste se réjouit de l’accord du 27 mars entre le Fatah et le Hamas en vue de la formation d’un gouvernement provisoire regroupant des personnalités indépendantes pour préparer des élections législatives et présidentielles d’ici un an.

Cet accord permet la réconciliation inter-palestinienne en prévoyant également l’élection des membres du Conseil national palestinien sur lequel est fondé l’Organisation de Libération de Palestine (OLP).

Annoncé en Egypte, l’accord sera signé au Caire la semaine prochaine. Cet accord est donc non seulement une victoire pour les Palestiniens mais aussi pour la nouvelle Egypte.

L’unité des Palestiniens est indispensable à la relance du processus de paix. Mais, elle n’est pas suffisante. D’autres partenaires de la paix, les Etats-Unis, l’Union européenne et Israël en particulier doivent également assurer pleinement leur responsabilité. La relance du processus de paix débouchant rapidement sur la création d’un Etat palestinien viable et souverain à côté d’Israël vivant en paix et en sécurité est la meilleur réponse que le monde, notamment les Israéliens et les palestiniens pourront apporter au mouvement pour la démocratie dans l’ensemble de la région.

Le mouvement pour la reconnaissance d’un Etat palestinien va s’amplifier et le gouvernement de Netanyahu s’honorerait à prendre en compte cette nouvelle donne décisive pour la paix.

22 Juin

Commentaires fermés sur Au Conseil de l’Internationale socialiste

Au Conseil de l’Internationale socialiste

par

Le Conseil de l’Internationale socialiste s’est tenu aux Nations unies à New York. A la veille du sommet du G20 à Toronto, il y avait la question économique et financière à l’ordre du jour. De nombreuses interventions à la suite de celle de Papandreou ont salué la déclaration de Barack Obama demandant certes des gestions rigoureuses, mais surtout des initiatives de croissance. Ségolène Royal intervient en ce sens, proposant six pistes pour sortir de la crise et Poul Nyrup Rasmussen développe les solutions du PSE en particulier une taxation sur les échanges financiers.

Un second débat sur la crise au Moyen-Orient, captivant l’auditoire où le Parti travailliste israélien était représenté par Ehud Barak et le Fatah dont l’orateur a lu une déclaration de Nabil Shahat, le représentant palestinien dans les négociations indirectes. Je suis intervenu pour dire en substance que le problème n’était plus le but, la sécurité d’Israël et un Etat palestinien, mais les moyens d’y parvenir. Lire la suite…

30 Mai

Commentaires fermés sur Il se passe quelque chose au Moyen Orient

Il se passe quelque chose au Moyen Orient

par

D’abord la détermination de Barack Obama de ne pas attendre le 2ème mandat pour aborder le conflit Israelo-Palestinien. La diplomatie Américaine aborde la question par tous les bouts. Retrait de l’Irak combiné aux élections. Redéploiement en Afghanistan impliquant le Pakistan contre Al Qaida. Pression sur l’Iran en intéressant la Russie et la Chine. Enfin lente mais réelle mise sous pression de Netanyahou tout en rétablissant un espace diplomatique à l’autorité palestinienne. Dans le même temps l’appel « Jcall » lancé par des intellectuels juifs qui stigmatisent la politique de Netanyahou, combiné à la tentative de débloquer le blocus naval à Gaza, pendant que la diplomatie impose un espace de négociation tri partite contre Israël et l’autorité palestinienne. Cette dernière adoptant un profil extrêmement bas. Débat sans condition si ce n’est la fin des constructions de colonisation. Lire la suite…

08 Jan

Commentaires fermés sur Sur Radio Classique

Sur Radio Classique

par

logo_orig.gifJ’étais ce matin l’invité de Jean-Luc Hees sur Radio Classique, je vous propose d’écouter l’émission:

[Audio:080109classikjcc.mp3]

Déclarations de Jean-Christophe Cambadélis sur Radio Classique

> A propos de la situation au Proche-Orient

«  La situation se dégrade sur le plan militaire avec les roquettes tirées du sud Liban sur le Nord d’Israël que les bombardements du Sud de Gaza. Elle est épouvantable sur le plan humanitaire.

Le Parti Socialiste estime que la solution à savoir un état palestinien viable, la sécurité pour Israël, deux états vivant en paix ne peut être obtenu que par une solution politique.

Voilà pourquoi nous avons condamnés les tirs de roquettes du Hamas sur Israël comme l’intervention terrestre d’Israël.(…)

Nous proposons un plan de désescalade, arrêt de l’offensive, trêve, couloir humanitaire, retrait des troupes israéliennes de Gaza et l’arrêt des bombardement d’Israël par le Hamas garantie par une force de protection des populations.(…)

On ne peut obtenir un plan de paix durable que si on l’internationalise via les Nations-Unis et qu’ils soit assortis de menaces de sanctions pour toutes les partis en cas de remise en cause. »

> A propos des actes et incidents antisémites

On ne doit pas ajouter la haine ici à la guerre là-bas.

> A propos du voyage de Nicolas Sarkozy

Toutes les démarches pour la paix sont bienvenues. Mais il faut qu’elles soient efficaces. On a un peu l’impression que Nicolas Sarkozy a modifié son plan de vol en retournant au Caire pour kidnapper l’espoir de paix. Dans ce domaine comme dans les autres il faut être efficace et l’efficacité c’est la coordination entre l’Europe et les États-Unis.

> A propos de la rentrée

La concomitance de la crise économique, de la crise sociale avec les plans de licenciements, de l’affaissement du pouvoir d’achat, de l’augmentation des déficits, des crises internationales du gaz en passant par le moyen-orient est une situation plutôt peu réjouissante. Et pendant que la France s’abime dans cet univers, l’orchestre gouvernemental nous joue une petite musique « Tout va bien ».

> A propos des déclarations du Président de la République sur le juge d’instruction

Honnêtement, je ne veux pas être cruel mais cela fait un peu diversion. Il faut réformer notre justice mais l’urgence française n’est pas là. Nicolas Sarkozy fait jouer l’orchestre gouvernemental pour détourner l’attention des français de ses échecs, ses renoncements, ses impuissances.