Tag inde

07 Sep

Commentaires fermés sur Attentat en Inde

Attentat en Inde

par


Le Parti socialiste condamne fermement l’attentat terroriste qui a fait plusieurs dizaines de morts et de blessés ce matin à New Delhi. Après le triple attentat meurtrier perpétré le 13 juillet à Bombay, c’est le plus sanglant attenta qu’a connu l’Inde. Le Parti socialiste exprime sa sympathie et sa solidarité avec le gouvernement et le peuple indien.

Concernant les auteurs, les premiers soupçons se sont portés sur un groupe islamiste actif dans le Cachemire indien. La Parti socialiste est inquiet des violations des droits de l’Homme liées à ce conflit. Les conclusions d’enquêtes menées par une commission officielle pour les droits de l’Homme confirment l’existence de dizaines de fosses communes renfermant près de 3000 corps non identifiés dans la province himalayenne.

Saluant le travail des activistes des droits de l’homme, le Parti socialiste soutient les appels adressés aux autorités de New Delhi pour approfondir les enquêtes. Il estime que la réponse aux familles de disparus sera une étape significative vers la justice et la paix.

30 Avr

Commentaires fermés sur La solidarité européenne en panne

La solidarité européenne en panne

par

La crise grecque met clairement l’Europe à l’épreuve. Après l’invention par Goldman Sachs et reprise depuis par tout le monde, des BRIC (Brésil Russie Inde Chine) qui était sensé représenter le bloc des émergeants – mais dont il faut admettre qu’il n’est pas aussi homogène qu’on le pense, voici maintenant les PIGS, (Portugal Italie (et Irlande) Grèce Espagne) qui désignent ces pays les plus fragiles de la zone Euro. Ces pays ont en commun d’être la cible des marchés à cause de l’importance de leur endettement. On doit cet acronyme clairement injurieux (« pigs » signifie « porcs » en anglais) à des traders et des journalistes anglo-saxons un jour de 2008. On les accuse de ne pas respecter la discipline budgétaire.

Le gouvernement grec doit affronter la colère de la rue, même si dans l’ensemble, il bénéficie du soutien des deux tiers des Grecs, d’après les sondages et que les syndicats ne font pas souffler de vent de révolte, la rigueur est dure pour tout le monde. Mais, on a l’impression à entendre l’extrême gauche, qu’il est aussi coupable que le gouvernement conservateur qui a été battu aux élections et dont on a découvert qu’il avait trafiqué les chiffres avec l’aide de la banque d’affaires Goldman Sachs.

L’intervention du Fonds monétaire international, si elle est salutaire, n’en est pas moins la démonstration d’une carence européenne.

Si la Grèce avait été une banque, en aurait-il été de même ? Lire la suite…

15 Avr

1 Comment

Retraites: le gouvernement se fout de nous !

par

L’avantage quand on est loin, comme moi en ce moment, qui suis en Inde, c’est que l’on échappe à « l’esprit de chaudron ». Et lorsqu’on lit, écoute le gouvernement sur les retraites, on se dit que le gouvernement se fout vraiment de nous !

D’abord la précipitation, le temps Sarkozy doit s’imposer à tous. Défait aux élections régionales, Nicolas Sarkozy veut se refaire en 6 mois. Peut importe la viabilité de la réforme, seul compte de s’y être attaquer là où les autres avaient renoncé. On nous dit: le débat durera ce qu’il doit durer. Pour tout de suite ajouter qu’il doit être bouclé en six mois. Au nom de quoi, si ce n’est de l’agenda de reconquête de Nicolas Sarkozy.

Ensuite le catastrophisme… tous les jours des chiffres alarmistes affolent les Français. Le gouvernement n’a pas de mots assez durs pour les déficits de 2050 pour les retraites. Mais il oublie allègrement les déficits publics du moment qui sont autrement plus inquiétants. Car ils entravent la croissance pourtant nécessaire pour régler le chômage et donc le problème des retraites.

Enfin, le gouvernement appelle à l’union nationale, au dialogue, tout azimuth. Il souligne, croit-il avec malice, les évolutions du PS. Puis à peine le débat ébauché, les éléments de langage s’abattent sur le PS: manque de courage, faibles propositions etc… Le gouvernement n’a de cesse que de critiquer ou stigmatiser l’opposition et les organisations syndicales. Bref là où il faudrait sérieux, temps, consensus et partage de l’effort, le gouvernement est partiel, partial et pour tout dire manipulateur, instrumentalisant les retraites pour couvrir la sienne après les élections régionales…

21 Jan

Commentaires fermés sur Inde: 4ème jour

Inde: 4ème jour

par

Ce n’était pas prévu, mais les Anglais ayant laissé leur « fog » à New Delhi, nous sommes collés au sol ! Et nous ne partirons pour Tokyo au mieux qu’en fin d’après midi ! Une occasion de regarder Bollywood à la TV ! Derrière les costumes traditionnels et les danses réglées au cordeau, on sent l’occidentalisation se frayer un chemin. La jeune fille faisant le mur pour sauter sur la moto de son copain aux faux airs de Marlon Brando, jette sari et voile pour mini jupe, avant de se lancer dans une chorégraphie collective avec ses amies qui suivent la même démarche. Dans un pays où les parents choisissent encore l’époux, où les amoureux ne se donnent jamais la main en public, où les valeurs familiales et la pudeur domine tout. Voilà qui dénote les frottements de générations et de culture. Enfin… pour une partie de la population citadine…

20 Jan

Commentaires fermés sur Inde: 3ème jour

Inde: 3ème jour

par

Après une nouvelle plongée dans le « Old Delhi » décidément « fascinant » de pauvreté, un déjeuner avec l’ambassadeur fort civil, passionné par l’Inde, et Catherine Clément toujours aussi brillante. Un saut au centre Français des sciences humaines que la France s’honorerait à aider.

La journée fut dominée par la discussion avec le mouvement Ekta Parisha, des paysans sans terre. Ils sont 15 millions à ne pas avoir de terre. La radicalisation de ces derniers a produit le mouvement Naxalite. Si le premier organise des marches, la dernière a amené 100 000 paysans à New Delhi et a obtenu une commission sur la réforme agraire (en panne depuis l’indépendance), et un soutien au prix des engrais. L’autre mouvement s’attaque militairement aux villages pour se substituer à l’Etat. Dans un pays où le Premier ministre allait à l’école pieds nus et s’en souvient, la question paysanne est une préoccupation de plus.

20 Jan

Commentaires fermés sur New Delhi: 2ème jour

New Delhi: 2ème jour

par

Après avoir visité les tombes des empereurs moghols à New Delhi, en particulier celle de Humayun qui venait d’Afghanistan, le fort rouge aux gigantesque palais et jardins où les Anglais furent massacrés par la révolte et la grande mosquée, nous avons plongé dans Old Delhi entrelacs de ruelles d’une pauvreté bouleversante, où travaillent, déambulent, mendient des dizaines de milliers d’indiens.

Nous avons repris nos rencontres avec le Président de la chambre de commerce indienne. L’association « for démocratic socialism ». Le Ministre de la chimie et de l’industrie. Une sénatrice et les élus régionaux du nord.

Résumons: Un taux de croissance de 9% tiré par plus de 50 millions de petites entreprises, pas de taxes, peu d’impôts, pas d’infrastructures. Une société hiérarchisée malgré un plan de discrimination positive, avec l’anglais comme langue nationale et aux écarts de richesse abyssaux. L’Inde une puissance en développement est un pays contrasté, confronté à son insertion dans la marche mondiale et à une croissance à la chinoise, donnant naissance à une classe moyenne. Mais ma principale découverte fut double. D’abord l’Inde se vit comme entourée de pays hostiles: Pakistan, Sri Lanka, Chine. Ce qui explique qu’elle souhaite ne pas être absente du règlement en Afghanistan et souhaite que le Cachemire reste Indien. Le Pakistan n’acceptant ni l’un ni l’autre. Mais aussi une méfiance teintée d’hostilité polie pour la Chine, tant sur le plan du régime que sur le plan économique. Pointant un durcissement nationaliste depuis de nombreux mois.

18 Jan

Commentaires fermés sur Voyage en Asie: D’abord l’Inde

Voyage en Asie: D’abord l’Inde

par

Me voilà dans la plus grande démocratie du monde, l’Inde ! Plus d’1 milliard d’habitants, 700 millions de votants, 600 000 communes, 1 député pour 1 à 2 millions de votants. Un pays profondément marqué par l’invasion mongole, le sultana de Delhi produisant immédiatement son démembrement en province par la colonisation Anglaise et la décolonisation par Gandhi, puis la ligue musulmane créant le Pakistan et le nérutisme donnant naissance à cette démocratie multiculturelle.

D’emblée nous avons rencontré Ravni Thakur avec une dizaine de parlementaires, puis Digvijay Singh, Secrétaire général du Parti du Congrès. Débat passionnant sur la crise, l’Afghanistan, le climat, les paysans, la démocratie et le respect des minorités et notre proposition d’un partenariat stratégique qui fut acceptée sur le principe. Enfin nous avons rencontré Shabnanm Hasmi activiste social respecté qui combat l’extrême droite indouhiste en recrudescence.

New Delhi, 19h.