Tag internet

25 Fév

Commentaires fermés sur Effacement des données personnelles : question à Madame la Ministre déléguée auprès du Ministre du redressement productif

Effacement des données personnelles : question à Madame la Ministre déléguée auprès du Ministre du redressement productif

par

données perso

Question publiée au JO le : 25/02/2014 page : 1740

M. Jean-Christophe Cambadélis attire l’attention de Mme la ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique, sur une loi récente d’un État américain permettant d’effacer le passé numérique sur internet. Cette loi surnommée « loi-gomme » dispose que les jeunes âgés de moins de 18 ans peuvent exiger de la part d’un site internet, le retrait de contenus ou d’informations téléchargés. Ceci a pour but de leur octroyer un « droit à l’oubli » de leurs erreurs de jeunesse sur internet qui peuvent être lourdes de conséquences, notamment pour leur avenir professionnel. Aussi, alors que la question de la protection de la vie privée sur internet prend chaque jour une importance croissante, il lui demande si le Gouvernement entend mener une réflexion au sujet d’un droit à l’effacement des empreintes numériques personnelles sur internet pour les mineurs.

 

Réponse publiée au JO le : 01/07/2014 page : 5656

La feuille de route du gouvernement sur le numérique de février 2013 fait de la défense des droits et libertés dans le monde numérique un axe majeur de l’action publique. Préserver un environnement de confiance à l’heure où les technologies numériques façonnent de plus en plus le quotidien des citoyens est un enjeu crucial, autant sur le plan sociétal que sur le plan économique. La protection de la vie privée, et plus particulièrement celle des mineurs, représente un défi croissant lorsque des volumes colossaux de données personnelles sont chaque jour échangées, dupliquées ou enregistrées sur les réseaux. La création d’un « droit à l’oubli » ou « droit à l’effacement » est actuellement en discussion au niveau de l’Union européenne dans le cadre de la révision de la directive de 1995 sur la protection des données personnelles. D’ores et déjà, la Cour de justice de l’Union européenne a clarifié, par un arrêt du 13 mai 2014, la faculté des personnes de faire effacer les données les concernant y compris dans les résultats des moteurs de recherche, dans le respect de la liberté d’expression et de création. Cette décision permet ainsi de renforcer les droits des personnes et leurs moyens de contrôle sur leur existence en ligne. A cet égard, la législation adoptée fin 2013 par l’Etat de Californie constitue un précédent intéressant. L’action publique en faveur de la protection des mineurs sur internet doit aussi impérativement inclure un volet éducatif sur les nouveaux usages numériques. Dans le plan gouvernemental « Faire entrer l’école dans l’ère numérique » engagé depuis deux ans, des programmes spéciaux sont prévus afin de renforcer la sensibilisation et la vigilance des adolescents vis-à-vis des médias numériques. Toutes ces mobilisations et réflexions convergent pour renforcer les droits des mineurs sur internet et leur assurer à terme un contrôle efficace de leurs empreintes numériques personnelles.

22 Juin

Commentaires fermés sur Site « la Ville des Gens »

Site « la Ville des Gens »

par

Je voudrais attirer votre attention sur un site internet domicilié dans le 19ème arrondissement de Paris et qui est spécialisé dans les actualités et évènements divers ( culturels, artistiques, municipaux, associatifs,… ) sur le Nord Est Parisien.

Ce site se veut être le passeur de la richesse de nos quartiers. Il propose un coup de projecteur sur les quartiers de l’Est parisien, riches de leur culture populaire et métissée, de leur tissu associatif exceptionnel, de leurs artistes de tous poils et de leur jeunesse.

Leur crédo : Permettre aux uns et aux autres d’exprimer leur vision, leur part de leur quartier. De faire connaître aussi des initiatives originales, solidaires, créatives, conviviales. Pour contribuer ensemble à faire vivre une ville plus généreuse.

Voir le site >>

26 Mai

Commentaires fermés sur Passe le message à ton voisin: Une action de proximité à partir du net !

Passe le message à ton voisin: Une action de proximité à partir du net !

par

banner250x250.gifLe Parti socialiste lance l’action « Passe le message à ton voisin ». L’opération se déroule à partir du 26 mai, jour de la fête des voisins, jusqu’à la fin de la campagne des élections européennes.

Dans une démarche de proximité, militants et sympathisants sont invités à prendre contact avec leur voisinage pour diffuser les principaux points du programme des socialistes pour les européennes.

A partir du site changerleurope.fr, chaque internaute peut télécharger, imprimer et personnaliser un tract proposant de le contacter personnellement pour s’informer des propositions du Parti socialiste. Les voisins peuvent donc prendre contact directement avec lui dès la diffusion du tract dans leurs boîtes aux lettres. Lire la suite…

09 Avr

Commentaires fermés sur La médiasphère, c'est l'enfer

La médiasphère, c'est l'enfer

par

bloc_note_copieV2.jpgLa nouvelle triangulation se résume ainsi : médias-blog-buze.

La rapidité avec laquelle l’info surfe sur la toile déstabilise le journaliste, le politique et tout simplement l’information. Les journalistes « professionnels de l’immédiat », ne peuvent concurrencer des médias qui vont plus vite que leurs délais de fabrication.

Nous assistons à un mutation, une réalité virtuelle, haletante, souvent récidivante qui ne dure que le temps d’un spasme.

La presse quotidienne écrite, la télé sont à la peine.
Tout le monde investit le blog; sorte d’AFP perso, procurant de l’info à la seconde. Saisi de frénésie, chaque blog journaliste traque sur le net, l’info. Qui n’a pas entendu …je lis sur le blog de mon confrère… . On répète… Et le buzz est parti.

Il faut constamment être dans le mainstream de l’info et si possible, la provoquer pour être « visité ».

Ce n’est plus le journalisme d’investigation – qui était déjà une mise en scène – Ce n’est plus le journalisme d’interprétation – celui de nos maîtres à penser du petit matin Duhamel, Apathie, Domenac, Barbier, Bazin, Askolovitch, Jakubyczyn, Martin, Legrand voire Memanteau , Ouf ! – dont Jean-Pierre Elkabach me disait « Ils ont de la chance si leur papier tient jusqu’à midi ! »

Non, c’est l’avènement du « spinning journalisme ». On sait que « sping » signifie tourbillonner, voire, faire tourner. Et dans ce bouillon, le journalisme plie sous une tyrannie, trouver l’angle pour être repéré.

Quant aux journalistes des Hebdos, ils n’ont guère le choix qu’entre le people, le break-info (« casser » avec une ton plus ou moins aigre) ou le confidentiel en se torturant d’ailleurs à propos du support, le NET ou le papier ?

Mais cette tendance est tout à coup dépassée par le twitter… Là, nous sommes tous journalistes avec 140 signes à produire. Lire la suite…

11 Mar

1 Comment

HADOPI: une bien mauvaise réponse à un vrai problème

par

quadrature_black-out_hadopi_425x500px-150x150.gifIl n’est bien entendu pas question pour moi d’encourager ni de légaliser le piratage des œuvres. Je ne partage pas l’idée d’un « droit de tirage » gratuit sans bornes, niant le travail, la recherche, la créativité. Je défends bien sûr le principe d’une juste rétribution des créations culturelles.

Cependant, je pense que ce projet de loi n’apporte pas de bonnes solutions. D’abord, Il modifie l’esprit du fonctionnement de notre justice en créant une « présomption de culpabilité ». Ensuite, il ne vise pas les pirates mais les abonnés au réseau Internet. Mais surtout, je crois que ce projet de loi est tout à la fois coûteux et inadapté.

Coûteux, parce que la multiplication des processus d’identification (IP, mail) pour l’envoi de messages d’avertissement, dans la logique de la riposte graduée, représente une dépense vertigineuse pour l’Etat alors qu’elle doit répondre à des problèmes beaucoup plus urgent face à la crise.

Inadapté parce que la consommation de biens culturels, par la dématérialisation et l’immédiateté des échanges, s’est profondément transformée de manière irréversible. Le désir des citoyens de profiter d’une diversité culturelle toujours plus grande nécessite une véritable révolution du rapport du producteur au consommateur. Lire la suite…