Tag jean sarkozy

23 Oct

Commentaires fermés sur Sarkozy dans les cordes

Sarkozy dans les cordes

par

On peut mesurer les dégats pas pour Jean Sarkozy citant le cid « mon ambition est inaltérée car inaltérable ». En voilà un qui ne doute de rien. Mais le Président de la république vient de perdre à l’instar du club de football de Toulouse un 4-0 mémorable.

1/ Le népotisme
2/ La sous-estimation de l’opinion
3/ Les limites du sursaut de l’électorat de droite autour du « à travers lui c’est moi « .
4/ La liberté retrouvée de la presse et la fin des sondages Opinion way ligitimant.

Il fallait faire vite face au tapis roulant de l’opinion. L’affaire prenait mauvaise tournure rappelant les diamants de Giscard ou la chaise à porteurs de Balladur. Mais le mal est fait, Sarkozy est seul, enfermé à l’Elysée, contraint à attendre, lui qui aime tant donner le tempo. Et il doit maintenant faire face à la fronde des élus, dont les siens, sur la taxe professionnelle. Sans oublier cette affaire de migrants afghans reconduits qui était censée rétablir le contact avec l’opinion mais la bouscule. Décidément Sarkozy est dans les cordes.

14 Oct

4 Comments

Quelque chose d’impalpable a changé

par

Entre dimanche le premier tour de la législative à Poissy, la sortie de Pierre Cardo devant le groupe UMP stigmatisant les gros couacs Mitterrand, Jean Sarkozy, sous les applaudissements de ses collègues et les questions d’actualité où les socialistes ont mis l’UMP dans la difficulté, quelque chose d’impalpable a changé. Et Jean Sarkozy en fait les frais.

Benoit Hamon n’avait pas tort de dire que l’affaire Mitterrand laisserait des traces. D’ailleurs Nicolas Sarkozy avait pris soin de ne piper mot. C’est le retour du refoulé. Et tout le monde, la presse en particulier se défoule.

A propos de presse, l’excellent Schneidermann indique sur son site que je m’en prends à Jean-Michel Normand. Je m’en prends pas, je conteste. Le préjugé d’un journaliste très drôle dans le privé mais qui systématise sur le papier son pessimisme militant à propos de la fin Parti Socialiste.

13 Oct

2 Comments

Jean Sarkozy ou l’écume des choses

par

La prise de l’EPAD par Jean Sarkozy n’est que l’écume des choses. Un jeune homme pressé et un père aveugle qui ne mesurent pas leur faute de goût. Pouvoir, argent, filiation et qui s’offusquent qu’on les conteste ! Car le problème est : Combien d’hommes et de femmes politiques ont eu a subir une campagne contre leur élection. Les courtisans et partisans s’offusquent de ce crime de lèse-majesté et c’est là la marque monarchique. Pour autant ce n’est pas l’essentiel. Le vrai problème est économique et social, un récent sondage résume un certain état d’esprit français.

Le sondage « Les échos-BVA » indique une politique économique très impopulaire autant que les prises de position du gouvernement sur la Poste et sur la taxe carbone.

Une très large majorité de français estime que les mesures prises par Nicolas Sarkozy ne vont pas dans le bon sens pour limiter les effets de la crise. Pour les deux-tiers d’entre eux (65%) que l’action du chef de l’état face à la crise a été bien plus désordonnée et inefficace, qu’ appropriée et rassurante (33%).

Inefficace, inappropriée et anxiogène, voilà la vraie marque du pouvoir.