Tag lettre

21 Mar

Commentaires fermés sur AFP: Réactions politiques vendredi à la tribune de Nicolas Sarkozy

AFP: Réactions politiques vendredi à la tribune de Nicolas Sarkozy

par

afp

PARIS, 21 mars 2014 (AFP) – Réactions politiques vendredi à la tribune de Nicolas Sarkozy dénonçant avec virulence les écoutes judiciaires le visant et accusant des juges d’instruire à charge :

– Le ministre PS Arnaud Montebourg: « Je crois que Nicolas Sarkozy a décidé d’engager une lutte d’inspiration berlusconienne contre les juges, les magistrats, n’épargnant même pas le Conseil constitutionnel qui est présidé par Jean-Louis Debré, un ancien ministre de Jacques Chirac ». « M. Sarkozy n’est pas au-dessus des lois », il a « une vision pervertie de la justice. La justice est la même pour tous dans un pays égalitaire ». La comparaison avec la Stasi « est insupportable, parce qu’en Allemagne de l’Est, c’est une police politique, sous inspiration politique avec des déterminantes politiques » (France Inter)

– Le député PS Jean-Christophe Cambadélis : « Défendez-vous Monsieur l’ancien président ! Vous en avez le droit et les moyens, mais ne nous entraînez pas dans un pugilat où la politique perd son honneur, la France son Etat de droit, et la justice la confiance. En abîmant tout cela vous ne rendez service ni à la France, ni à vos amis, ni à vous-même » (sur son blog)

cb-cgd/dec/bfa

2014/03/21 11:58:03 GMT+01:00

MSE04550 #129981 DVBP 1150 LFR37 (4) AFP (184)

 

24 Nov

1 Comment

Lettre à Nicolas Sarkozy – Monsieur le Président, ne vous engagez pas dans un nouveau traité…

par

Monsieur le Président,

Chaque jour, sans que la représentation nationale en soit totalement informée, se multiplient les annonces. Vous prépareriez un nouveau traité. Les informations qui nous parviennent nous inquiètent. En effet, il s’agirait d’un dispositif portant atteinte à notre souveraineté budgétaire. Selon des modalités qui conduiraient à des sanctions automatiques. Les critères de l’équilibre budgétaire requis sembleraient faire la part belle à l’orientation économique de Madame Merkel.

Cette dernière, en refusant par aveuglement dogmatique d’étendre le rôle de la Banque centrale européenne au-delà du seul contrôle de l’inflation, mets ainsi en péril l’ensemble de l’Europe, même votre ministre des affaires étrangères vient de s’en inquiéter.

Vous avez accompagné la chancelière dans sa politique et vous n’avez pas su apporter de solution à une crise qui est sur le point de devenir incontrôlable. Comme vous le savez, Madame Merkel imprime à l’Europe un cours qui l’a conduit à sa perte. Cette politique ne rassure ni les marchés ni les peuples et fragilise la France voire même l’Allemagne. Elle provoque un chômage de masse.

Mais là n’est pas notre seule source d’inquiétude.

Madame Merkel propose de modifier les traités. Le contenu de ces modifications nous semble inacceptable. En particulier la possibilité de poursuivre devant la Cour européenne un état qui violerait le pacte européen de stabilité et de croissance. C’est instaurer un corset d’austérité à toute politique budgétaire.

Mais ma réprobation va au-delà du contenu dudit traité.

Il n’est pas possible d’engager la parole de la France – surtout lorsqu’il s’agit de sa souveraineté – à moins de six mois d’une élection présidentielle.

Il n’est pas souhaitable de négocier un traité dans la position de faiblesse où vous vous trouvez, au regard de l’échéance électorale et de vos déficits publics. Il n’est pas acceptable que vous entraîniez la France dans ce carcan. Vous mettriez les Français dans un piège: respecter ce traité et nier ainsi toute alternative au nom de la parole de la France, ou s’en désolidariser et ajouter la crise à la crise.

Au-delà du désaccord il y a là une question d’éthique politique, il y a là une question d’éthique tout court. C’est la raison pour laquelle, je vous appelle, Monsieur le Président, à surseoir à l’agrément de la France à tout nouveau traité.

Veuillez recevoir, Monsieur le Président, mes salutations respectueuses,

Jean-Christophe Cambadélis
Député de Paris

05 Sep

Commentaires fermés sur Lettre à la communauté scolaire du XIXème arrdt de Paris

Lettre à la communauté scolaire du XIXème arrdt de Paris

par

En ce jour de rentrée scolaire, Jean-Christophe Cambadélis s’adresse à la communauté éducative du XIXème arrondissement de Paris dans une lettre que nous vous proposons de retrouver ci-dessous:

Paris, le 05 septembre 2011

Madame, Monsieur,

En ce tout début d’année scolaire, permettez-moi de vous souhaiter ainsi qu’à l’ensemble des personnels de votre établissement une excellente rentrée scolaire 2011-2012.

Une rentrée scolaire 2011-2012 qui, à l’issue des décisions prises par le gouvernement de Nicolas Sarkozy, risque fortement d’être marquée par de nombreuses difficultés et de multiples incertitudes.

Fermeture de classes, suppressions de postes, baisse de moyens, suppression des opération d’aides aux élèves… La liste est longue.

Années après années, outre les missions qui vous sont données, les dispositions pour les mener à bien sont de plus en plus ébranlées, mises à mal et les moyens considérablement réduits.

En juin dernier, le gouvernement de Nicolas Sarkozy, en parlant de l’école, évoquait la nécessité de la « sanctuariser ». De même, il annonçait pour la rentrée 2012 : « le nombre de fermetures de classes n’excédera pas celui des ouvertures »…

Qu’en est-il pour la rentrée 2011? Qu’en est-il à Paris et dans le 19 ème arrondissement de Paris de la sanctuarisation de l’école ?

La rentrée scolaire 2011 ressemble plus à la chronique d’une catastrophe annoncée:

77 postes d’enseignants supprimés dans le 1er degré à Paris pour 600 élèves de plus ;

Réaffirmation du principe de non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite dans l’Education Nationale ;

Organisation du recrutement via Pôle emploi de postes de vacataires ;

Large réduction de la réforme de la formation des enseignants du fait de la masterisation ;

Baisse des moyens dans les collèges et fragilisation desdits collèges du fait même de l’assouplissement de la carte scolaire….

Dans le 19 ème arrondissement de Paris, lors du CDEN de juin, l’Académie de Paris a annoncé la fermeture de 7 classes et ceci en dépit des mobilisations de l’ensemble de la communauté éducative, des parents d’élèves et des élus sur une logique purement comptable sans tenir compte une seule seconde des spécificités territoriales.

Mais d’autres difficultés attendent les élèves et les familles : le coût de la rentrée ! Pour la rentrée scolaire 2011, l’augmentation du coût des fournitures scolaires explose : plus de 6.8 % pour la rentrée scolaire, et plus de 4.1% pour la rentrée universitaire. En moyenne, chaque foyer devra donc débourser plus de 180 euros par enfant pour une entrée en 6 ème en materiel scolaire sans compter bien sûr l’ensemble des dépenses liées aux équipements sportifs, vêtements ou coût des activités extra-scolaires. Le gouvernement de Nicolas Sarkozy signait en 2007 le dispositif « l’essentiel rentrée » avec certaines grandes enseignes de la distribution.

Pour cette rentrée scolaire, c’est l’inertie totale ! Inertie totale d’un gouvernement pour palier à l’augmentation considérable des matières premières et à l’insuffisance et l’inadaptation de l’allocation de rentrée scolaire qui elle, n’augmente que de 1.5 %.

Dernière opération du gouvernement, l’organisation du retour à la morale à l’école primaire. Comme toujours, Monsieur Luc Châtel, par la voix du gouvernement, organise, modifie les programmes et leurs contenus mais surtout, surtout, il tente de détourner le débat public des vrais problèmes que rencontre aujourd’hui le système éducatif sans chercher à les résoudre.

L’Ecole ne peut être un élément de campagne supplémentaire d’un gouvernement qui n’a que faire, de ses enseignants, ses personnels et de ses élèves. L’école doit être un engagement réel auquel doivent être apportées des réponses concrètes et des moyens conséquents et pérennes pour permettre l’éducation des citoyens de demain.

Nous devons retrouver l’école de la République, celle qui instruit les élèves, leur donne savoirs et compétences, leur transmet des valeurs et contribue à leur insertion citoyenne, sociale et professionnelle.

Tout au long de l’année scolaire qui s’ouvre, je resterais en alerte et à votre entière disposition pour vous accompagner pour défendre l’Ecole de la République et les valeurs qu’elle véhicule et transmet dans le cadre de la réussite de tous les élèves .

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’assurance de ma considération distinguée.

08 Août

1 Comment

Lettre aux député(e)s français pour une initiative dʼurgence pour sauver des centaines de milliers dʼAfricains de la famine

par

Jean-Christophe Cambadélis adresse une lettre aux Député(e)s français pour demander une initiative commune pour sauver des centaines de milliers d’Africains de la famine.

Télécharger la lettre en cliquant sur ce lien.

08 Août

Commentaires fermés sur Lettre à Poul Nyrup Rasmussen, président du Parti socialiste européen

Lettre à Poul Nyrup Rasmussen, président du Parti socialiste européen

par

Jean-Christophe Cambadélis adresse une lettre à Poul Nyrub Rasmussen pour demander une initiative commune pour sauver des centaines de milliers d’Africains de la famine.

Télécharger la lettre en cliquant sur ce lien.

 

28 Jan

1 Comment

Stop aux Fermetures de classes dans le 19 ème !

par

Nous vous proposons de prendre connaissance de la lettre que Jean-Christophe Cambadélis a envoyé ce jour à l’attention de Monsieur l’inspecteur d’Académie de Paris concernant les propositions de fermetures de classes dans le 19ème arrondissement.

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Je souhaiterais attirer tout particulièrement votre attention sur la situation dramatique que vont vivre les élèves des établissements scolaires de ma circonscription pour la rentrée prochaine et pour laquelle depuis plusieurs années, je ne cesse de vous alerter.

En effet, le CDEN de l’Académie de Paris qui doit se tenir le 10 février 2011 prochain prévoit, encore une fois, un certain nombre de fermetures de classes dans le 19 ème arrondissement de Paris qui me paraissent extrêmement problématiques.

Le 19 ème arrondissement est, encore cette année, l’arrondissement parisien qui, au regard des éléments prévus lors du CDEN du 10 février par l’Académie de Paris, subit de plein fouet les décisions de fermetures de classes : 7 fermetures de classes d’élémentaires proposées sur 31 pour l’ensemble de l’académie soit 22,6 % des décisions de l’Académie de Paris pour seulement une ouverture en maternelle ( hors nouvelles écoles).

J’attire tout particulièrement votre attention sur ce que je considère à nouveau comme une réelle inégalité de traitement en ce qui concerne les élèves du 19 ème arrondissement par rapport à certains autres arrondissements qui ne semblent pas, en dépit des effectifs des écoles être tout autant concernés par lesdites fermetures de classes.

La situation ne serait pas aussi dramatique si elle n’était pas accompagnée d’annonces de suppressions de postes : 16 000 suppressions de postes nationalement, dont 77 postes dans le premier degré dont 29 postes de remplacements, 29 postes de RASED et 19 postes d’intervenants en langues étrangères dont la gestion serait organisée par les ICC dans le cadre de réorganisation des remplacements et des enseignements spécialisés.

Vous le savez bien, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, tout contexte et à fortiori toute décision de fermeture de classe en maternelle et/ou élémentaire sur un arrondissement comme le 19 ème a des conséquences sociales dramatiques pour tous : augmentation du nombre d’élèves par classes, mise à mal de la qualité d’enseignement dont certains élèves de nos écoles ont particulièrement besoin, démobilisation des corps enseignants dans la gestion du nombres d’élèves, fragilisation des élèves en difficulté,…. .

Tout ceci cumulé au fait que bon nombre de familles du 19 ème subissent déjà de plein fouet des difficultés sociales réelles et ne comprennent pas cette distorsion de traitement, années après années et continuent de la vivre comme une suite d’injustice. L’année dernière, un certain nombre de fermetures de classes avait pu être évitées et, pour celles maintenues, des mises à disposition de postes dits surnuméraires avaient pu être affectés pour palier aux difficultés rencontrées.

La situation risque d’être toute autre et je ne peux m’éviter de penser que le « pansement » établit cette année pour palier à des décisions trop hâtives de fermetures de classes ne suffiront pas à résoudre le problème des écoles qui subiront de plein fouet la mise en place d’une politique du chiffre et du rendement plutôt que la mise en place de moyens supplémentaires.

Dans ce contexte, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, je vous serais reconnaissant de bien vouloir prescrire un examen bienveillant quant aux décisions qui seront prises concernant les annonces de fermetures de classes dans le 19 ème arrondissement lors du CDEN du 10 février 2011.

Je vous prie de recevoir, Monsieur l’Inspecteur d’Académie , mes salutations distinguées.

Jean-Christophe CAMBADELIS

02 Juil

Commentaires fermés sur Lettre ouverte à l’attention des principaux d’établissements scolaires du 19ème ardt de Paris

Lettre ouverte à l’attention des principaux d’établissements scolaires du 19ème ardt de Paris

par

L’année scolaire est maintenant terminée. Je me suis adressé aux principaux des établissements scolaires du 19ème arrondissement pour tirer le bilan de l’année 2009/2010:

Madame, Monsieur,

En cette fin d’année scolaire, permettez moi tout d’abord de vous souhaiter, ainsi qu’à l’ensemble des personnels de votre établissement d’excellents congés d’été. Et permettez moi aussi de vous remercier tout particulièrement pour votre investissement auprès des élèves et de la réussite de chacun des élèves de votre établissement.

Je sais combien cette année scolaire qui vient de s’écouler a été difficile pour vous et vos équipes à bien des égards et permettez moi de rester tout aussi perplexe voire très inquiet au regard des annonces faites par le Gouvernement de Monsieur Sarkozy en ce qui concerne la rentrée scolaire prochaine.

Alors que l’école de la République est, à mon sens, le lieu fondamental de processus de socialisation, d’apprentissage des savoirs, mais aussi un espace de construction personnel et professionnel pour chacun des élèves, force est de constater que, années après années, cette grande institution souffre de plus en plus des décisions d’arbitrages budgétaires de la part du gouvernement et des ministres successifs risquant, à échéance, de causer des séquelles irrémédiables pour beaucoup trop d’élèves et un corps enseignant déjà largement mis à mal. Lire la suite…

02 Sep

1 Comment

Lettre aux établissements scolaires du 19ème arrdt

par

arrdt_19.gifParis, le 01 septembre 2009

Madame la Directrice, Monsieur le Directeur,

En ce début de nouvelle année scolaire, permettez-moi de vous souhaiter ainsi qu’à l’ensemble des personnels de votre établissement une excellente rentrée 2009.

Je tiens, par la présente, à vous remercier tout personnellement pour votre investissement auprès des élèves.

Je reste convaincu que l’ambition que vous nourrissez pour chacun d’entre eux est notre atout le plus sûr pour une école de la réussite.

Lieu fondamental dans le processus de sociabilisation, d’apprentissage des savoirs mais aussi espace de construction personnel et d’un projet d’avenir social, l’école est selon moi l’un des piliers pour assurer une réduction pérenne et réelle des inégalités.

Et c’est pourquoi, elle doit être l’objet à chaque instant de notre attention collective. Lire la suite…

18 Août

34 Comments

Lettre à un militant qui n’en peut plus

par

PRPS.jpgTéléchargez la lettre en PDF

Cher (e) camarade, Cher (e) ami (e),

J’imagine ta colère, ton amertume, ta tristesse, ton inquiétude pour la rentrée. Je te comprends. Non seulement le Parti socialiste a perdu les élections européennes, non seulement cette nouvelle défaite offre à Nicolas Sarkozy les moyens de parader mais encore la presse présente un PS déchiré, au moment où ses partenaires se divisent. Cette « campagne » laisse entrevoir une épouvantable année et des régionales calamiteuses. Tu t’interroges. Le PS ne connaîtrait-il que de tragiques répétitions ? Alors je voudrais m’adresser à toi, tenter de te redonner confiance.

Comment en sommes nous arrivés là ? Est-ce la fin du PS ? du socialisme ? Pourquoi sommes-nous si inaudibles ? Comment répondre aux interpellations publiques ? Tout le monde parle, mais personne ne répond.

Il me semblait nécessaire non de stigmatiser, ni d’ostraciser, encore moins brocarder mais simplement de rassurer, d’apporter une réponse politique qui puisse être facteur d’ordre, de progression. Lire la suite…