Tag libertés

06 Jan

Commentaires fermés sur L’invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1

L’invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1

par

JCC europe 1 06012015

Jean-Christophe Cambadélis était ce mercredi 6 janvier 2016 l’invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1.

Retrouvez ci-dessous ses principales déclarations ainsi que la vidéo de l’interview:


Sécurité et déchéance de nationalité : Jean… par Europe1fr

Projet de loi sur la sécurité : 

« C’est un débat bizarroïde : Un texte tronqué, pas encore examiné par le Conseil d’Etat, au conseil des ministres en février, au Parlement après et on nous dit déjà que nous sommes dans l’état policier !
Je l’ai dit lundi au Bureau national : Il faut être vigilant. Le respect des libertés et la sécurité ne sont pas incompatibles.
On ne peut pas vivre constamment dans l’état d’urgence.  La fin de l’état d’urgence ne veut pas dire la fin de la sécurité. La sécurité ne veut pas dire tout le pouvoir à la justice administrative
Nous sommes en guerre contre le terrorisme. Notre rôle c’est de faire de la sécurité pour les Français sans porter atteinte aux libertés.

On s’emballe sur des débats qui ne sont pas encore stabilisés parce qu’on est dans la polémique permanente ! Ça suffit ! »

Déchéance de la nationalité :

« Le feuilleton doit cesser. Il faut prendre une décision.
Faut-il l’union nationale contre le terrorisme? Réponse: oui. Faut-il mettre dans la constitution l’état d’urgence? Réponse: oui. Faut-il dénier le droit d’être Français aux terroristes qui nous dénient le droit d’être Français? Réponse: oui. Faut-il qu’il y ait des discriminations entre Français? Réponse: non, pas de discrimination entre les Français. Faut-il qu’il y ait des apatrides ? Réponse: non. Avec ces cinq items, on fait un texte de trois lignes et on se met d’accord à l’Assemblée nationale et au Sénat pour se débarrasser de cette question parce qu’il faut qu’il y ait l’état d’urgence dans la Constitution. »
Les parlementaires doivent prendre leurs responsabilités sur un texte stabilisé. On va arrêter le concours Lépine sur ce qu’il faudrait faire ou ne pas faire.

Nous avons eu un premier débat au Bureau national. Nous en aurons d’autres mais une fois que nous aurons pris une décision, il faudra s’y tenir »
Réforme constitutionnelle :

« Je crois qu’il faut arrêter de finasser à droite, il faut arrêter les arguties. »

 Corée du Nord :

« Je suis très inquiet vu la nature du régime. (…) Il faut que l’ensemble de la communauté internationale soit d’accord sur le fait que c’est dangereux, ensuite, il faut trouver le moyen de « casser le bras », si je puis dire, à ce dictateur. »

 

 

08 Mar

Commentaires fermés sur Explication de votes loi organique et loi ordinaire Défenseur des Droits

Explication de votes loi organique et loi ordinaire Défenseur des Droits

par

L’ Assemblée Nationale vient d’adopter le projet de loi organique sur le Défenseur des droits par 325 voix et le projet de loi ordinaire relatif au Défenseur des Droits par 325 voix.

Les députés socialistes ont voté CONTRE ces deux projets de loi.

Même si, sur le principe, évidemment, notre volonté était de permettre l’émergence d’une telle institution, disposant des moyens et de l’indépendance nécessaires à la défense des libertés publiques.

Lors des débats, nous avons défendu des amendements pour que le Défenseur des Droits reprenne les pouvoirs actuels des autorités administratives indépendantes existantes. La création de cette nouvelle institution ne devait pas se traduire par un recul en termes de moyens d’action par rapport aux dispositifs actuels. Nous avons également plaidé pour une amélioration globale du texte quant aux possibilités de saisines et à la composition des collèges

Lors des débats, certaines dissensions sont apparues dans la majorité, notamment en ce qui concernait la place de Défenseur des Enfants, qui ne sera plus qu’un simple adjoint. Plusieurs amendements socialistes ont pu être adoptés, sans que les déséquilibres du texte en aient été modifiés.

Le texte adopté aujourd’hui est malheureusement une déception. Non seulement, il dissout des institutions qui ont fait la preuve de leur efficacité (Médiateur de la République, Commission nationale de déontologie de la sécurité, Défenseur des enfants, HALDE et Contrôleur général des lieux de privation de liberté), mais en outre, il ne donne à cette nouvelle institution ni les pouvoirs, ni l’autorité, ni l’indépendance dont elle aura besoin pour remplir sa mission.

 

08 Fév

Commentaires fermés sur Identité nationale et fraternité

Identité nationale et fraternité

par

Depuis maintenant trois décennies le débat idéologico-politique français est impacté par trois « évènements » majeurs : la fin du communisme et la chute des idéologies, la globalisation et la tension entre le marché et la société, enfin l’écologie et la volonté « d’économiser la planète ». Au-delà de la controverse sur une société juste dans l’économie de marché, de l’Etat stratège ou celle sur le périmètre de la puissance publique, la question de l’identité nationale est maintenant récurrente. La droite a son « logiciel » : identité – immigration – insécurité. Le fait que le débat sur l’identité nationale fut lancé par le ministre de l’identité nationale et de l’immigration lors d’une réponse à une question sur la Burqa au « Grand jury » en est l’illustration. La gauche, elle, construit par petites touches son triptyque : l’égalité réelle – la liberté ordonnée et la fraternité laïque.

Troisième pilier du fameux triptyque républicain, la fraternité, avec ses connotations judéo-chrétiennes et « idéalistes », semble revenir un peu ces derniers temps sur le devant de la scène rhétorique, après avoir été traditionnellement reléguée dans la pensée politique de la gauche derrière les concepts « durs » de la philosophie politique : la Liberté et l’Egalité.

Celles-ci ont longtemps été et restent bien sûr les valeurs cardinales autour desquelles s’organise l’incessante redéfinition identitaire de la gauche, dans sa différence avec la droite : Lire la suite…

22 Mar

Commentaires fermés sur Très bon week-end pour le PS !

Très bon week-end pour le PS !

par

PRPS.pngAprès avoir réussi ce qui était jugé improbable, à savoir rassembler les socialistes sur un texte d’orientation pour les Européennes, après avoir obtenu l’unanimité sur les listes pour les mêmes élections Européennes, nous avons assisté à une très belle journée du « printemps des libertés ». Le Parti socialiste contre le retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN, contre le paquet fiscal, contre l’Europe de « Barroso et Sarko », contre les plans de licenciements, contre l’insécurité et pour les libertés, dans la rue ou à l’Assemblée Nationale, partout où Sarkozy est en échec, le PS fait front. Mieux il propose une alternative globale, crédible, praticable, le plan de relance, le Manifeste, l’élargissement des libertés.

Nota Bene: Notre ami Manuel Valls s’inquiète d’un retour à l’angélisme, rassurons le, ni angélisme, médiateur de l’insécurité, ni sécuritaires médiateur des valeurs, socialistes tout simplement comme Martine Aubry l’a expliqué dans son discours de clôture lors du « printemps des libertés ».