Tag londres

05 Juin

Commentaires fermés sur L’invité de Jean-Pierre Elkabbach sur C News

L’invité de Jean-Pierre Elkabbach sur C News

par

Jean-Christophe Cambadélis répondait ce lundi aux questions de Jean-Pierre Elkabbach sur C News.

 

Retrouvez ci-dessous ses principales déclarations ainsi que la vidéo de l’interview:


L’invité de Jean-Pierre Elkabbach du 05/06/2017 par CNEWS

Attentat de Londres

Toutes les démocraties sont touchées et j’appelle au renforcement de la coopération antiterroriste européenne. Dans ce contexte il faut sécuriser au maximum nos élections mais aussi nos autres événements. Il faut être vigilants, prudents et mobilisés.

Dans le domaine de la lutte contre le terrorisme nous sommes pour la task force mais nous avons aussi nos propres propositions. (…) S’il y centralisation au niveau de l’Elysée il doit y avoir à l’Assemblée une commission permanente qui traite du terrorisme.

Rupture entre l’Arabie Saoudite, ses alliés et le Qatar

Concernant la rupture entre l’Arabie Saoudite, Bahreïn avec le Qatar, j’y vois surtout la pression des États-Unis contre l’Iran.

Parti Socialiste

Ma part de responsabilité c’est de n’avoir pas réussi à maintenir l’unité des socialistes. Le Parti Socialiste a su un temps contenir ses divisions. Il n’en est plus capable aujourd’hui. Il faut construire une nouvelle maison. (…) Dans la reconstruction nécessaire, il faudra l’unité du PS mais aussi de l’ensemble de la gauche. Aujourd’hui comme demain, s’il n’y a pas l’unité de l’ensemble des socialistes et de la gauche ns ne redresserons pas.

Nous n’avons pas de dettes contrairement aux autres formations politiques.

Mounir Mahjoubi ne fait pas campagne sur son nom. Tout comme la candidate France Insoumise, il est caché derrière une effigie: Emmanuel Macron pour l’un et Jean-Luc Mélenchon pour l’autre.

Elections législatives

Les sondages actuels ne seront pas à l’image de ce qui sortira des urnes.

Code du travail : « Je demande que le Gouvernement nous dise vite où il souhaite aller avant le vote pour que les Français décident »

Il faut faire attention, une majorité absolue conduit souvent à l’absolutisme. Il existe en cela un déséquilibre dans notre démocratie, il n’est pas souhaitable que nous votions les lois au canon. Emmanuel Macron est un démocrate mais il peut avoir la tentation de l’exercice solitaire du pouvoir

Face à une France fragmentée c’est par le compromis que l’on peut avancer.

Je veux incarner si je suis réélu, une opposition raisonnable c’est-à-dire qui se détermine au cas par cas par rapport aux sujets présentés.

Jean-Luc Mélenchon / Bernard Cazeneuve

Jean-Luc Mélenchon ne s’emporte pas simplement à cause de Bernard Cazeneuve mais parce qu’il voit qu’il a beaucoup perdu dans les sondages.

 

11 Avr

1 Comment

La crise nécessite une nouvelle donne !

par

La crise n’a pas disparu, elle est là, elle mine, elle relègue, elle exclut, elle mutile les destins et pèse sur les consciences. Le coup de grisou sur les Bourses, la spéculation contre l’Espagne, la récession en Europe, ce sera le quotidien de la France. Mme Merkel qui n’est pas pour rien dans cette crise a promis à l’Europe dix années de soupe à la grimace. Il n’est pas possible de faire comme si la crise n’existait pas. Il n’est pas possible de continuer comme avant. Il suffit de voir l’Espagne, à chaque tour de vis du chômage en plus, à chaque tour de vis de la spéculation en plus. Demander une réorientation européenne est une nécessité vitale. Rompre avec l’orientation des droites en Europe est une urgence, c’est ce que demande la gauche en général et François Hollande en particulier. Dans la campagne le débat est sous-jacent mais bien présent derrière les petites phrases. C’est la continuité d’une politique qui a échoué et qui conduit l’Europe à la ruine ou changer de politique, le curseur alors ne serait plus exclusivement sur la rigueur, c’est-à-dire l’austérité, mais la croissance. L’austérité n’est pas socialement supportable. Les peuples sont à bout, les cohésions nationales se déchirent, la colère est là ! La crise nécessite vite cette nouvelle donne.

 

09 Août

Commentaires fermés sur Grande-Bretagne: après les indignés, les enragés

Grande-Bretagne: après les indignés, les enragés

par

Partout en Europe gronde la colère contre un système qui privilégie la rente du capital sur le travail. Le modèle anglo-saxon qui a crée une croissance autant vertigineuse qu’artificielle, à coups de capitaux fictifs et flottants, bâtit sur la spéculation sans contrepartie productive. Ce système privilégie le profit à court terme, indépendamment de toute référence humaine. Le système libéral spéculatif va à la catastrophe, exigeant chaque jour son lot de résultats à deux chiffres, imposant aux états une rentabilité hors norme, après que ces derniers les eu sauvés. Mais les conséquences sont épouvantables sur le globe : famine, chômage, précarité, société dual, nationalisme, séparatisme, racisme, etc… Sans oublier les explosions sociales, déjà le sud arabo-musulman s’est mis en mouvement. Hier c’étaient les « indignés », mais lassés de faire du lèche-vitrine devant une prospérité réservée à d’autres, ce sont maintenant les « enragés » de Grande-Bretagne… Et les marchés exigent encore un tour de vis pour leurs bénéfices…