Tag Mexique

01 Juil

Commentaires fermés sur [Parti Socialiste] Mexique

[Parti Socialiste] Mexique

par

Rodolfo Torre Cantú, l’une des têtes de liste du parti PRI (Partido Revolucionario Institucional) aux élections intermédiaires mexicaines du 4 juillet a été assassiné. Rodolfo Torre Cantú avait publiquement déclaré il y a quelques jours son refus de toute forme de compromis avec le crime organisé. La présidente du PRI, Beatriz Paredes, a indiqué que le maintien de la consultation électorale et la participation citoyenne étaient les meilleures réponses à la terreur et à la violence. Les autres partis politiques de droite comme de gauche, PAN et PRD, ont appelé à l’unité démocratique et à l’action commune contre le crime.

Le Parti socialiste condamne cet assassinat. Il s’associe à l’appel démocratique et unitaire des partis politiques mexicains qui espèrent que les auteurs de ce forfait seront identifiés et mis en examen le plus rapidement possible. Il présente ses condoléances à la famille de la victime ainsi qu’au PRI, parti dans lequel militait Rodolofo Torre Cantú.

24 Août

1 Comment

Assassinat politique au Mexique

par

Armando Chavarría Barrera, président de l’Assemblée législative de l’Etat de Guerrero, a été abattu devant son domicile. Le Parti de la Révolution Démocratique, sa formation politique, a dénoncé un « assassinat politique », signalant que 25 de ses militants ont été tués de façon similaire depuis le début de l’année.

Le Parti socialiste condamne ce crime. Il espère, comme l’ont demandé le chef de l’Etat et l’ensemble des forces parlementaires mexicaines, que l’enquête permettra l’identification et la condamnation des auteurs de ce forfait. La justice est en ces moments de grandes violences une nécessité pour l’Etat de droit mexicain.

Le Parti socialiste présente ses condoléances à la famille d’Armando Chavarrí, au PRD qu’il tient à assurer de sa solidarité, ainsi qu’à l’ensemble des forces politiques démocratiques.

30 Avr

Commentaires fermés sur Un camouflet pour la diplomatie française

Un camouflet pour la diplomatie française

par

Le conseil des ministres européen, Espagne et Allemagne en tête, ont rejeté la proposition de Nicolas Sarkozy et Roselyne Bachelot demandant l’interdiction des vols en direction du Mexique. Au lendemain de la visite jugée « amicale » en Espagne de Nicolas Sarkozy, la diplomatie française vient d’enregistrer un camouflet sans précédent.

La proposition française, comme toujours spectaculaire et hyper réactive s’est heurtée au réalisme de nos partenaires. Fermer un vol aujourd’hui avec le Mexique c’est fermer demain avec les Etats-Unis.

On est interloqué de tant d’amateurisme.