Tag ministre

15 Oct

Commentaires fermés sur Pour une République décente

Pour une République décente

par

Après les récentes dérives mêlant statut, mandats, responsabilités politiques, financements de partis ou de campagnes politiques, et les opacités grandissantes dans le cadre de l’affaire Woerth/ Bettencourt, force est de constater que la classe politique dans son ensemble émet des signaux de plus en plus incohérents et troublants à l’ensemble des citoyens.

C’est dans ce sens que nous avons décidé, avec les députés du groupe SRC, de déposer trois propositions de lois destinées à combler certains manquements ou incompréhensions de la législation sur trois axes :

– l’interdiction de tout cumul entre la fonction de ministre et celle de membre dirigeant d’une association déclarée d’intérêt général et/ou susceptible à ce titre de percevoir des dons partiels exonérés d’impôts ;

– Le renforcement des exigences de transparences financières de la vie politique ;

– L’interdiction du cumul de mandat de parlementaire avec l’exercice d’un fonction exécutive locale afin de favoriser le renouvellement des pratiques politiques.
C’est à la fois une conviction et un engagement auquel nous sommes très attachés. La séparation des mandats est devenue une exigence de la démocratie moderne.
La revalorisation du rôle du Parlement nécessite une disponibilité pleine et entière de ses représentants.

Je vous propose de retrouver le texte de ces propositions de loi déposées qui ont été discutées à l’Assemblée nationale lors de la journée réservée à l’opposition le jeudi 14 octobre 2010 et qui seront soumises au vote des députés le mardi 19 octobre après les questions au gouvernement.

http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion2774.asp

http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion2777.asp

http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion2776.asp

17 Nov

Commentaires fermés sur Parrainages républicains

Parrainages républicains

par

arrdt_19.gifCe soir est organisé par Roger Madec, Sénateur-Maire du 19ème arrondissement, et les élus d’arrondissement, la 17ème cérémonie de parrainages républicains à la Mairie du 19ème pour les enfants scolarisés dans nos écoles.

Ce sont plus de 30 enfants qui, accompagnés de leur parrains et marraines, vont reçevoir un certificat de parrainage leur garantissant aide et protection dans leur volonté de vivre et d’étudier en France.

Ces initiatives, organisées avec le Réseau Education Sans Frontière (RESF) sont un élément marquant et engagé de la part d’une municipalité à l’égard de ses administrés, face à la politique mise en place par Nicolas Sarkozy, et son Ministre de l’immigration et de l’identité nationale, Monsieur Eric Besson.

Chaque semaine, lors de mes permanences, ce sont autant de situations difficiles que je rencontre, de familles qui, malgré leur ancienneté de vie en France, leurs multiples démarches, leurs preuves d’intégration par l’école, leur formation, leur travail sont encore et toujours dans l’attente de régularisation de leur situation administrative. Il est de mon rôle d’élu de la République de les soutenir et de les accompagner dans leurs démarches chaque fois qu’il est nécessaire.

07 Sep

1 Comment

Ça cafouille dans le pouvoir Sarkozy

par

bloc_note_copieV2.jpgIl y a eu l’épisode de l’insécurité galopante contraignant le président de la République à traverser la rue pour prêter main-forte à Hortefeux qui ne s’en sort pas. On imagine le haut-le-cœur de Sarko lorsqu’il prit connaissance du dialogue Police Banlieue alors que l’insécurité flambe.

Il se précipita donc dare-dare pour exiger le retour des bonnes vieilles méthodes : des « résultats » et la convocation express des préfets.

À peine le feu circonscrit, ce fut la taxe carbone. Et la bourde du Premier ministre qui croyant s’afficher rayonnant sur le papier glacé du Figaro annonça doctement que la taxe carbone, ce serait 14 euros. L’annonce ruinait le tête-à-tête N. Sarkozy C. Duflot. Le Président cherchait à mettre en scène son interlocutrice. Il fut contraint à désavouer le Premier ministre et reporter l’annonce faite à Cécile.

C’était déjà le week-end où l’on envoya dare dare le ministre de l’écologie lui-même qui fit des moulinets pour stigmatiser les cuistres qui refusaient la fiscalité écologiste – on les cherche encore ! Le Premier ministre peina sous l’œil gourmand de Jean-François Copé à se rétablir et ce fut l’augmentation du forfait hospitalier ou des médicaments. Bref l’annonce d’un nouvel impôt au moment où l’on tentait d’étouffer l’annonce de l’impôt carbone.

Et pourquoi voulez-vous que N. Sarkozy se décarcasse ? Après un test d’effort pour rassurer le bon peuple, le Président décida de partir au Brésil. Là-bas au moins, l’équipe nationale est qualifiée pour le Mondial. Il va falloir aussi qu’il s’occupe de cela… En attendant, les Français sont confrontés à une rentrée épouvantable en se demandant si Sarkozy sait très exactement où il va.

03 Fév

Commentaires fermés sur La désinvolture des Ministres de l'UMP est insupportable !

La désinvolture des Ministres de l'UMP est insupportable !

par

communique_image.jpgAu moment où les Français traversent une crise économique et sociale, ils constatent incrédules que les ministres de l’UMP n’ont d’autre préoccupation que d’organiser des primaires entre la ministre Valérie Pécresse et le ministre Roger Karoutchi, pendant que de leur côté M. Barnier et Madame Dati se préoccupent de leur campagne électorale Européenne.

Soit les ministres font campagne et ils doivent démissionner, soit ils se consacrent à leur ministère et ne peuvent donner l’image désastreuse de responsables pas totalement impliqués dans ces moments de difficultés !