Tag monde

03 Juin

33 Comments

Lettre aux amis de Dominique Strauss-Kahn: Unissons-nous !

par

Paris, le 3 juin 2011

Cher(e) ami(e),

J’imagine la tristesse qui est la tienne, la partageant. Nous avons tous été bousculés par le « dimanche noir de New York ». Nous avons assisté sidérés à la mise à terre de Dominique Strauss-Kahn. Nous avons été atterrés par les accusations graves portées à son encontre. Nous n’avons pas supporté de le voir, seul et loin, entravé, livré au pilori médiatique du monde. Un sentiment de gâchis, voire de colère nous a envahi. Chacun s’apprêtait à se lancer dans le combat présidentiel décisif pour la France et l’Europe. Chacun imaginait le succès et la part qu’il y prenait. Chacun doit aujourd’hui se rendre à l’évidence : Dominique Strauss-Kahn combat maintenant pour prouver son innocence. Son temps n’est plus le nôtre, sans que nous puissions à cette étape dire de quoi l’avenir sera fait.

Beaucoup n’ont pas voulu et ne veulent pas encore se précipiter. Tourner la page est encore pour nombre d’entre nous difficile voir douloureux. Nous n’avons pas envie de passer en quelques jours à une autre équation.

Mais nous n’ignorons pas que le temps politique reprend ses droits. Et pourtant ! Confusément nous pressentons que tout cela n’a pas été vain. Nous avons bâti au cours de ces années un périmètre politique qui fut certes porté par DSK mais qui reste notre patrimoine.

Nous partageons tous les termes du rappel public cosigné par Alain Bergounioux, Michel Destot, Alain Richard et Catherine Tasca : cette révolution silencieuse défendue par DSK qui veut domestiquer, par la norme écologique et sociale, la mondialisation. Ne l’avait-il pas – et avec quel brio – engagée au FMI ? Nous partageons toujours l’idée force que l’espace pertinent pour mener ce combat est l’Europe. Et nul n’ignore que pour ce faire elle doit être réorientée. Nous partageons tous le combat contre les inégalités et la nécessité de les attaquer à la racine. La volonté de porter le socialisme au cœur de la production et de l’entreprise. Ou encore que l’on ne peut redistribuer que ce que l’on a produit. Enfin, nous défendons tous cette pensée : la gauche est l’ennemie de la dette et de la rente.

Tout cela sera encore au cœur de la présidentielle et du socialisme moderne que nous porterons.

Tout le monde partage la revendication de Pierre Moscovici et Marisol Touraine : les Strauss-Kahniens doivent peser dans la présidentielle pour la gagner !

Tout le monde fait sienne l’interpellation de Jean-Marie Le Guen sur la nécessité de préserver notre indépendance. Alors si nous partageons tout cela ensemble, rien ne s’oppose à notre rassemblement. Si ce ne sont les querelles subalternes et honnêtement, tranchées par la vie.

La présidentielle n’est pas un congrès du PS. Et il faut être vraiment naïf pour croire que le candidat DSK n’aurait pas embrassé toutes les cultures de la gauche. Mais précisément, pour que le ou la présidentiable puisse le faire, il faut qu’elles soient toutes en capacité de peser.

A quoi sert-il de pester devant la trop grande présence de certains courants – pour moi incontournables mais c’est un autre débat – si nous sommes éparpillés en mini chapelles, s’annulant les unes les autres ? Et puis, mon expérience, ou la connaissance des ressorts de chacun me dit qu’au-delà des postures du moment que je comprends, il n’est pas impossible qu’une immense majorité d’entre nous se retrouve au bout.

Il faudra, après les primaires, rassembler et sûrement mener d’autres combats.

Nous savons que l’état d’esprit a changé, le respect, l’union, sont une demande, que dis-je, une exigence du peuple de gauche ! La soif de changement, le changement qui semblait aller de soit avec DSK s’imposera de nouveau. Le traumatisme sera surmonté parce que la volonté de justice, de changement et d’alternative va trouver un nouveau viatique. Pour autant nous mesurons les risques du premier tour de la présidentielle et c’est pour cela que nous serons observés. Et nous serons durement jugés si nos attitudes, nos errements voire nos egos nous conduisent à l’échec.

Alors, pour ce qui concerne les amis de Dominique Strauss-Kahn je forme le vœu que nous puissions, sous une forme à définir, et qui ne préjuge pas de nos choix présidentiels, que nous puissions donc nous rassembler, avec la volonté de faire vivre un espace politique qui s’ouvrira nécessairement à d’autres.

En espérant que tu auras compris le sens de cette démarche que je sais très partagée, reçois cher(e) ami(e), mes amitiés,

Jean-Christophe Cambadélis
Député de Paris

Télécharger la lettre en PDF

17 Mar

Commentaires fermés sur BHL fait un mauvais procès au Parti socialiste !

BHL fait un mauvais procès au Parti socialiste !

par

Le philosophe Bernard Henri Lévy est souvent percutant à défaut d’être toujours pertinent. J’avais sursauté en lisant sa tribune dans Le Point du 3 mars. On pouvait lire sous sa plume: « A Tripoli, rien attendre des Nations Unies », alors que le PS réclamait depuis le 25 février par ma voix une zone d’exclusion de survol en Libye. Nous avions été les premiers à réclamer le TPI pour Kadhafi et la chute du dictateur. Et puis voilà que ce matin, Bernard Henri Lévy s’offusque du « silence assourdissant du PS ». Là franchement il n’y a plus de règles du jeu. On avait déjà tiqué sur le brevet décerné à Nicolas Sarkozy à propos de Sakineh en Iran: « le Président en fait une affaire personnelle ». On avait tordu le nez de ses analyses sur la Tunisie, congédiant le peuple au profit des « geek » ou de sa retenue sur l’Egypte à cause des frères musulmans. On s’était même étonné du silence sur le Barheïn ou le Yemen, voire la Jordanie et la Syrie. Mais là, s’attaquer à un « grand cadavre renversé » qui depuis le 17 décembre n’a cessé de parler, soutenir ou intervenir pour les révolutions démocratiques dans le monde arabo-musulman. C’est un peu fort de café. On attends une mise au point du grand homme. Nous pouvons même porter à sa connaissance l’intervention de Martine Aubry devant les sociaux démocrates européens, lors du sommet d’Athènes, ou encore la mienne devant le séminaire PS / SPD, ou même mes déclarations du 25 février dernier (TF1 et AFP excusez du peu)…

23 Fév

4 Comments

Déclaration de Jean-Christophe Cambadélis ce soir sur BFM TV

par

Jean-Christophe Cambadélis était l’invité de Ruth Elkrief sur BFM TV. Il a notamment déclaré:

« Nous assistons au naufrage de notre diplomatie. C’est un drame national. Nicolas Sarkozy a totalement raté son rendez-vous avec l’histoire. Il est passé à côté de la révolution démocratique du monde arabo-musulman. Je ne comprends pas pourquoi nous avons tant tardé à réagir, tant tardé à s’occuper de sortir nos compatriotes. »



21 Mai

3 Comments

Évidemment la retraite à 60 ans

par

En cette Pentecôte ou l’esprit saint descend sur les apôtres, les langues de feux se posent sur chacun d’eux. DSK a parlé, les journalistes ont une langue en feu.

Il ne s’agit ni de la critique radicale du vieil FMI, trop académique que la rupture avec le consensus de Washington.

Ni la rupture avec le dogme de l’austérité en Europe, trop économique pensez donc, cela n’intéresse personne.

Ni la volée de bois vert sur la crise politique européenne et le soutien à Obama contre le lobby financier, trop atlantiste, je suppose.

Ni l’hymne à la croissance et au gouvernement économique et des politiques de convergence, trop régulateur dans le monde actuel.

Ni même le moderantisme professé aux gouvernements pour ne pas sombrer dans une rigueur socialement insupportable et économiquement peu viable.

C’est le match qu’il convient de mettre en scène. Autour de la retraite à 6o ans et entre DSK et Aubry. Pour provoquer un pseudo tumulte là où il n’y a que perspectives d’une part et bornes de l’autre.

La Pentecôte n’est ce pas aussi le temps des corridas ? Affligeant. A mardi.

12 Mai

1 Comment

[Parti Socialiste] Iran

par

Le Parti socialiste exprime son indignation face à la pendaison de cinq opposants politiques en Iran. La justice iranienne a montré une nouvelle fois qu’elle était uniquement au service du pouvoir et qu’elle n’hésitait pas à recourir à la peine de mort pour servir les oppresseurs, comme l’ont rappelé les responsables de l’opposition qui ont dénoncé ces exécutions.

La même justice a condamné un leader étudiant, Abdullah Momeni, et une journaliste, Hangmameh Shahidi, à de lourdes peines de prison pour avoir participé à des rassemblements de protestation contre le gouvernement.

Le Parti socialiste dénonce la fuite en avant répressive du gouvernement iranien contre les opposants. Il demande à l’Union européenne, à l’ONU et aux forces progressistes dans le monde de se mobiliser pour défendre les droits élémentaires des citoyens iraniens face à une tyrannie. Il réaffirme son soutien et sa solidarité avec tous ceux qui militent pacifiquement en Iran pour faire triompher la démocratie et la justice.

01 Fév

2 Comments

Davos: La bulle des pays émergents

par

Une nouvelle comptine est aujourd’hui à l’oeuvre dans les relations internationales: la substitution des pays émergents au G8.

Si le Brésil a « décollé » on envisage qu’en 2050 seulement il soit le 4ème exportateur de pétrole. La politique sociale du PT qui faisait suite, en l’amplifiant, à celle du PSDB, a porté ses fruits sans réduire totalement la misère. L’inde a une grosse tirée par la demande interne d’un pays d’un milliard d’habitants, mais avec de gros problèmes d’infrastructure, de pauvreté et de paysans sans terre. La Chine est dépendante de la demande extérieure, son marché interne ne peut pas prendre le relais. Quant à l’Afrique du sud, M. A a mis ses pas dans ceux de M. Beki cherchant un développement maîtrisé.

Il y a pour ces pays une croissance « iceberg ». On cache ce qui leste le pays. Le risque est grand d’impliquer prématurément les pays émergents dans l’équilibre du monde, flattant ainsi le nationalisme, au détriment d’un développement équilibré de leur pays. Si le monde occidental n’a plus l’hégémonie, si le monde est réellement multipolaire, attention à la bulle des pays émergents.

25 Mai

Commentaires fermés sur En direct du monde

En direct du monde

par

PRPS.pngLe Parti Socialiste réagit à l’actualité internationale. A propos de l’assassinat en Colombie de Robert de Jesús Guacheta, du meurtre au Guatémala de Rodrigo Rosenberg et bien entendu au sujet de l’essai nucléaire en Corée du Nord.

02 Juil

Commentaires fermés sur Ingrid Bétancourt libérée

Ingrid Bétancourt libérée

par

Je me félicite de la libération d’Ingrid Bétancourt aujourd’hui, pour elle bien sûr, mais aussi pour sa famille, et enfin pour la France ! Le soulagement d’une « happy end » d’un combat de 6 ans. Ingrid Bétancourt est devenue, malgré elle, le symbole et l’espoir pour toutes les personnes retenues contre leur gré dans le monde.