Tag Moussavi

30 Août

Commentaires fermés sur [Parti Socialiste] Iran

[Parti Socialiste] Iran

par

Plusieurs dizaines de prisonniers politiques, injustement condamnés par le régime iranien, viennent d’être libérés. Il s’agit de ceux qui ont été arrêtés après l’élection frauduleuse de Mahmoud Ahmadinejad en juin 2009 et qui avaient purgé une partie importante de leur peine.

De nombreuses personnes, notamment des responsables des partis réformateurs, sont toujours en prison et les deux dirigeants du Mouvement vert, l’ancien Premier ministre et le véritable vainqueur de l’élection présidentielle en 2009, Mir Hussein Moussavi et l’ancien Président du Parlement, Mehdi Karoubi, restent maintenus en résidence surveillée dans des conditions inacceptables.

Le Parti socialiste réaffirme son soutien et sa solidarité à tous ceux qui luttent pacifiquement pour la démocratie, la liberté et la justice. Il demande une nouvelle fois la libération sans conditions de tous les prisonniers politiques et la fin des restrictions imposées aux leaders du mouvement vert.

Il appelle le gouvernement français et l’Union européenne à rester mobilisés pour obtenir de la part du régime iranien le respect de ses engagements internationaux en matière de droits de l’homme.

01 Mar

1 Comment

Libération de Messieurs Hossein Moussavi et Medhi Katoubi

par

La France s’honorerait à demander immédiatement la libération de Messieurs Hossein Moussavi et Medhi Katoubi injustement arrêtés par le régime iranien. Il n’y a pas une minute à perdre. Au nom de la lutte contre les contre révolutionnaires, Mahmoud Ahmadinejad se prépare à affronter son peuple qui est à l’origine du printemps arabo-musulman.

28 Fév

Commentaires fermés sur Communiqué de Jc Cambadélis sur l’Iran

Communiqué de Jc Cambadélis sur l’Iran

par

Après la répression contre les manifestations du 14 février pour soutenir le mouvement pour la démocratie en Tunisie et en Irak, les deux leaders de l’opposition iranienne, Mir Hussein Moussavi et Mehdi Karoubi, ont été arrêtés ce jour.

Ces arrestations des chefs de l’opposition sont inacceptables. Elles montrent clairement les craintes du régime iranien face à une opposition déterminée qui lutte pour la démocratie et la contagion de l’élan révolutionnaire arabe en Iran, pays qui est désormais gouverné uniquement par la répression.

Le Parti socialiste demande la libération des prisonniers politiques et des chefs de l’opposition. Il demande aux autorités iraniennes de s’abstenir de toute mesure de répression contre les manifestations prévues demain 1er mars dans tout l’Iran.

Le Parti socialiste réaffirme une nouvelle fois son soutien et sa solidarité à tous ceux qui luttent en Iran pacifiquement pour l’avènement d’un régime démocratique.

15 Fév

Commentaires fermés sur [PS] Iran: Communiqué de Martine Aubry et JC Cambadélis

[PS] Iran: Communiqué de Martine Aubry et JC Cambadélis

par

Plusieurs dizaines de milliers d’Iraniens ont manifesté à Téhéran, Ispahan et Chiraz pour exprimer leur solidarité avec les peuples égyptien et tunisien, réclamant eux aussi l’instauration d’un régime démocratique respectueux des droits et des libertés des citoyens en Iran.

Comme on le craignait, le régime a répondu aux manifestations pacifiques par la violence et par l’usage de la force qui ont fait un mort et plusieurs blessés. Plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées.

Le Parti socialiste condamne fermement la répression dont est l’objet l’opposition iranienne. Il demande la libération immédiate des personnes arrêtées et la levée des restrictions à la liberté de mouvement des deux chefs de l’opposition Mir Hussein Moussavi et Mehdi Karoubi.

10 Fév

Commentaires fermés sur Iran – Communiqué de JC Cambadélis et P. Amirshahi

Iran – Communiqué de JC Cambadélis et P. Amirshahi

par

Les autorités iraniennes ont procédé cette semaine à l’arrestation d’une dizaine de membres ou proches de l’opposition iranienne après la demande des chefs de l’opposition, Mir Hussein Moussavi et Megdi Karoubi, d’organiser une manifestation de soutien aux mouvements pour la démocratie en Egypte et en Tunisie.

Le gouvernement iranien a refusé d’autoriser cette manifestation comme toutes les autres manifestations de l’opposition. Pour empêcher que le peuple iranien ne suive les contestations démocratiques en Égypte et en Tunisie, le régime islamique a procédé au blocage des médias étrangers. C’est notamment le cas des émissions du service en persan de la BBC, très écoutées et regardées en Iran.

Le Parti socialiste dénonce ces arrestations arbitraires et le blocage des médias. Les mouvements pour la démocratie dans des pays arabes montrent qu’aucun régime autoritaire ne peut durablement se maintenir au pouvoir contre la volonté de la majorité de la population.

Il réaffirme son soutien et sa solidarité à l’opposition iranienne et à tous les démocrates qui luttent pacifiquement et dans des conditions difficiles pour la démocratie, la liberté et la justice en Iran.

20 Avr

Commentaires fermés sur Iran: Interdictions des partis politiques

Iran: Interdictions des partis politiques

par

Poursuivant une politique de répression, d’arrestation et de violence contre les opposants, les autorités iraniennes viennent de franchir un pas supplémentaire vers l’instauration d’un régime militaire bafouant les libertés élémentaires des citoyens.

Ce lundi, elles ont interdit toute activité aux deux plus importants partis réformateurs ayant soutenu le candidat Mir Hossein Moussavi à l’élection présidentielle de 2009. Il s’agit du Front de la participation (FPII) et de l’Organisation des Moudjahidine de la révolution islamique (OMRPI). Hier, la justice a annoncé la condamnation de trois hauts dirigeants du Front de la participation à six ans de prison. Parmi eux, le secrétaire général du FPII, Mohsen Mirdamadi et un ancien vice-ministre de l’intérieur du président Mohamed Khatami, Mostafa Tajzadeh.

Le Parti socialiste condamne avec la plus grande fermeté les agissements des autorités iraniennes contre l’opposition démocratique et la violation des droits et des libertés des citoyens iraniens. Il réaffirme son soutien et sa solidarité avec tous ceux qui luttent pacifiquement en Iran pour l’avènement de la démocratie et de la justice.

20 Juin

1 Comment

Iran: empêcher l’irréparable

par

Dans son prêche de vendredi prononcé hier, le Guide de la république islamique d’Iran Ali Khamenei, a réaffirmé son soutien sans réserve à Mahmoud Ahmadinejad. Déjà, le soir du 12 juin, avant le Conseil des gardiens de la Constitution, chargé de valider ou non le résultat, il avait félicité ce candidat qu’il soutenait de sa réélection.

Le plus préoccupant est qu’il a menacé les deux candidats réformateurs, les autres dirigeants de la mouvance réformatrice, dont la plupart sont arrêtés, et la population qui manifeste par millions dans les rues pour protester pacifiquement contre le résultat du scrutin du 12 juin, grossièrement falsifié.

Dans une lettre rendue publique ce matin sur le site de Mir Hussein Moussavi, ce dernier est clairement menacé par le Conseil de sécurité national lui demandant de renoncer à toute action qui remettrait en cause l’élection d’Ahmadinejad, en lui demandant notamment de ne pas participer au mouvement de protestation des citoyens.

Le Parti socialiste dénonce cette volonté affichée d’imposer par l’intimidation et la force, un candidat dont l’élection est contestée. Il met en garde le régime iranien contre sa volonté de réprimer dans le sang les manifestations non-violentes. Il réaffirme son soutien et sa solidarité entière au peuple iranien dans sa lutte pacifique contre l’autoritarisme et pour la démocratie et la justice.