Tag Nations-unies

25 Mar

Commentaires fermés sur Libye: après avoir tardé Sarkozy veut s’enkyster

Libye: après avoir tardé Sarkozy veut s’enkyster

par

Trois semaine trop tard, Nicolas Sarkozy a obtenu un mandat limité des Nations-Unies: zone d’exclusion aérienne et protection des populations civiles. Interprétant le texte, nous sommes passés à la mise hors d’état de nuire de l’armée kadhafiste. Nul ne s’en plaint et l’objectif semble atteint.

Pour autant le Président de la République ne décélère pas mais persiste. Le refus que l’OTAN exerce une veille est amusant chez celui qui nous a réinstallé dedans. La volonté de garder la maîtrise offensive recouvre un objectif qui n’a rien a voir avec le colonel mais tout avec la situation intérieur française. Le rôle de chef de guerre est le complément nécessaire au rétablissement du chef de l’état via une certaine droitisation. La France prend des risques vis à vis de la ligue arabe, de la Tunisie et l’Egypte tout en mécontentant encore plus fortement la Turquie rattrapé par les cheveux par les USA. Cette attitude à vocation intérieure a des conséquences en terme de sécurité et de rayonnement de la France. Mais surtout en terme stratégique: allons nous intervenir en Côte d’Ivoire, au Yémen, voir en Syrie ? Mais là pas touche ! La France est muette. Le régime est l’ami de Sarkozy et surtout du Ministre de l’intérieur Claude Guéant.

19 Mar

Commentaires fermés sur Jean-Christophe Cambadélis était sur RTL vendredi 18 mars

Jean-Christophe Cambadélis était sur RTL vendredi 18 mars

par

« (…) Libye, une décision tardive mais bien venue (…) oui le PS réclamait depuis le 18 février, soit 3 jours, après le début des événements une zone d’exclusion aérienne (…) on ne va pas polémiquer, mais nous avons perdu un mois et le résultat ce sont des morts et la contre offensive de Kadhafi (…) ce dernier dit organiser un cessez le feu et continu à tirer sur le peuple (…) nous sommes passer d’une révolution à une guerre civile. Il y a 15 jours, la résolution des Nations-Unies aurait été offensive, elle est aujourd’hui défensive (…) maintenant tout dépend ce que va faire Kadhafi. Nous avons dû, pour ne pas avoir le véto de la Russie ou de la Chine, réduire au maximum la résolution des Nations-Unies donc on attend ce que fait Kadhafi (…). Nicolas Sarkozy peut dire merci à Alain Juppé ! Je ne crois pas qu’il ramera car l’action de la France avec d’autres, souligne le retard et l’inaction en Tunisie ou en Egypte de Nicolas Sarkozy.

24 Sep

16 Comments

Sarkozy décide qui est coupable et qui rentre aux Nations Unies

par

Nicolas Sarkozy désigne non seulement consciemment ou inconsciemment qui est coupable dans l’affaire Clearstream, donnant au monde une image épouvantable de la France. Mais la délégation française s’est opposée, sur ordre, à l’entrée de Ségolène Royal aux Nations Unies, ce qui est une curieuse conception de la démocratie, pour le moins intolérable.

07 Jan

Commentaires fermés sur A propos du conflit au Proche-Orient

A propos du conflit au Proche-Orient

par

communique_image.jpgPARIS, 6 jan 2009 (AFP) – Le PS demande mardi que la « France développe une position aux Nations-unies qui conduise à une résolution contraignante » sur le conflit au Proche-Orient et a critiqué le « cavalier seul » de Nicolas Sarkozy.

Lors d’un point de presse à l’issue du Bureau national (BN) du parti, Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national aux Relations internationales, a affirmé que le PS juge « plus juste et plus efficace d’intervenir à partir d’une position commune de plusieurs pays plutôt de jouer cavalier seul ».

Nicolas Sarkozy « aurait pu concevoir que l’ancien président (ndlr: de l’UE) qu’il était, le président actuel tchèque et le Premier ministre suédois se rendent ensemble » au Proche-Orient, a observé le député de Paris. « Il a préféré jouer cavalier seul. Dans la situation actuelle, il n’a pas récolté les fruits de son intervention ».

Cependant, a tempéré M. Cambadélis, « toute bonne volonté et toute tentative d’une médiation sur la paix est bienvenue, mais nous pensons qu’il faut une démarche collective ».

Détaillant la position socialiste sur le conflit du Proche-Orient adoptée par le BN à l’unanimité moins une abstention, M. Cambadélis a indiqué que le PS « demande que la France développe une position aux Nations-unies qui conduise à une résolution contraignante pour l’ensemble des parties qui permette d’arrêter le conflit », avec « possibilités de sanctions » en cas de non respect.

Le PS a « réaffirmé la condamnation de l’intervention terrestre d’Israël, la condamnation des tirs de roquette du Hamas sur Israël ».

Il propose « qu’il y ait la perspective d’une désescalade, nécessaire car les populations souffrent, il y a de plus en plus de morts, parce que la situation à Gaza devient épouvantable », a expliqué le député de Paris.

Le PS demande aussi « qu’il y ait d’abord un cessez-le-feu immédiat », et « constitution d’un couloir humanitaire permettant de ravitailler les populations ».

Il demande « le retrait des troupes israéliennes de Gaza » et l’installation de « troupes d’interposition qui protègent les populations ».