Tag notation

06 Fév

Commentaires fermés sur Enfin ! Un état s’attaque aux agences de notation

Enfin ! Un état s’attaque aux agences de notation

par

Agences-notation

Voir les Etats-Unis, pays du libéralisme s’offusquant des fausses nouvelles déployées par les agences à propos des banques qui regorgent d’actifs pourris est réjouissant. C’est le moment, la France, l’Europe, s’honoreraient à faire de même. Les agences sont tout à la fois dans la notation des banques et dans la notation sur les banques. Juges et parties elles portent une lourde responsabilité dans la crise des subprimes. Mais elles ont fait de même avec les états et la zone euro. Il ne faut pas trembler ! Que tous les états d’Europe portent plainte à commencer par la France. Et c’est l’assainissement du système qui s’enclenche. Il ne faut pas hésiter. Si les Etats-Unis l’ont fait, l’Europe et la France peuvent le faire. Ces agences idéologiques qui font et défont les réputations des nations et ruinent des peuples doivent rendre des comptes.

20 Nov

5 Comments

Nationalisation des agences de notation !

par

Rien ne justifie que le monde de l’économie soit dirigé par ce que Monsieur Trichet dénonçait comme « une petite structure oligopolistique ». Rien ne justifie l’existence d’agences privées qui sont à la fois juge et parti. Elles n’ont pas les moyens humains de leur analyse. Lorsqu’on les comparent au FMI, elles sont des agents idéologiques. Les agences ne sont pas indépendantes. Fitch est controlée a 60% par la holding Fimalac, propriétaire de Vega finances. Et c’est le groupe Hearst corporation qui détient le reste. Moody’s a parmi ses actionnaires le fond Berkshere hathaway inc lui-même propriété de Warren Buffet. Standar and poor a été acquis par le groupe d’édition Mc Graw-Hill qui publie Business-Week. On imagine ce qui structure idéologiquement les agences. En plus, elles sont rémunérées par ceux qu’elles notent. Enfin, les gendarmes de la Bourse ont plusieurs fois pointé les conflits d’intérêt. Quant à leur fiabilité on peut en douter après le scandale Erron, la crise des subprimes, ou la notation de Lehman brother avant son effondrement. Pourquoi dans ces conditions laisser un oligopole ruiner un pays. La France est fiable dans ses statistiques via la Cour des comptes. Ses finances sont controlées par des commissions présidées par un membre de l’opposition. On nous dira vous cassez le thermomètre, non nous nous débarrassons du clystère libéralisme financier.